Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
22 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
1 jour
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
57 jours

Toyota a réfléchi puis refusé d'inverser les positions à l'arrivée

partages
commentaires
Toyota a réfléchi puis refusé d'inverser les positions à l'arrivée
Par :
16 juin 2019 à 14:29

Après la défaillance de capteur qui a engendré la confusion autour de la Toyota #7 avant la dernière heure des 24 Heures du Mans, l'équipe japonaise reconnaît avoir un temps pensé à inverser les positions. Finalement, la marque a préféré respecter l'adage : "Le Mans choisit son vainqueur".

B.D., Le Mans - Pour Toyota, le deuxième doublé consécutif signé ce dimanche aux 24 Heures du Mans valide l'objectif à atteindre. Après des années de disette dans la Sarthe, le constructeur japonais a empoché sa seconde victoire. Et pourtant, une petite amertume était clairement perceptible compte tenu de la manière dont ce succès a choisi son camp dans la dernière heure. "Il a fallu une crevaison malheureuse dont on ne connaît pas l'origine pour renverser ce moment", regrettait le directeur technique Pascal Vasselon au micro de France 3. "C'est très agréable [de gagner], mais ça aurait pu l'être encore plus. On savait que le titre allait se jouer entre nos deux voitures donc il n'y avait pas vraiment de suspense à ce niveau-là, mais Le Mans restait à décider et ça s'est joué dans la dernière heure."

Lire aussi :

Une crevaison et une défaillance de capteur ont finalement eu raison des espoirs de premier succès pour Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López. Le capteur a indiqué que le pneu avant droit était touché, mais il s'agissait en réalité du pneu arrière. Au stand, Toyota n'a changé que le pneu avant, se fiant au capteur et n'optant pas pour la solution la plus sûre qui aurait été de changer les quatre pneus. Une manœuvre finalement effectuée un tour plus tard, lors d'un nouvel arrêt.

Leupen : "Le Mans a de nouveau choisi son vainqueur"

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso

Après le coup du sort qui a touché la Toyota #7, l'équipe japonaise a un temps envisagé d'intervertir les positions pour que le trio retrouve les commandes de la course. Une éventualité à laquelle ne se sont finalement pas laissé aller les responsables de l'équipe, malgré des discussions. "Nous avons réfléchi à faire quelque chose, mais ça n'aurait pas été correct", confie Rob Leupen, team manager de Toyota, à Motorsport.com"Nous en avons parlé avec les pilotes et je crois que nous avons fait ce qu'il fallait. Le Mans a de nouveau choisi son vainqueur."

Une Super Saison et 100% de réussite aux 24 Heures du Mans, avec à la clé un titre mondial. Le bilan pour Fernando Alonso en Endurance est évidemment proche de la perfection, et le double Champion du monde de Formule 1 va pouvoir se tourner sereinement vers d'autres horizons puisqu'il ne rempile pas en WEC la saison prochaine. Néanmoins, l'Espagnol ne boude pas son plaisir d'un deuxième succès dans la Sarthe avec Toyota ce dimanche, même si le scénario s'est avéré plutôt inattendu. En descendant de la TS050 Hybrid après son dernier relais, et alors qu'il restait une heure et demie de course, Alonso ne manquait déjà pas de saluer la probable victoire de la Toyota #7... avant que le vent tourne.

"C’est un jour vraiment très spécial au niveau de l’émotion", a-t-il reconnu. "Parfois on était deux minutes derrière, parfois en tête de la course. À la fin, on a eu de la chance et on a gagné. Peut-être que sur la piste nous n’étions pas les vainqueurs, mais la chance a tourné. C’est comme ça, c’est la course. Je vous demande d’applaudir la voiture #7 car ils méritaient de gagner la course. Ils avaient la voiture la plus rapide, seule la chance en a décidé autrement. Pour nous, le Championnat du monde était important, je suis très, très content pour ça."

Avec Filip Cleeren    

Article suivant
Alonso, Buemi et Nakajima vainqueurs opportunistes, doublé Toyota !

Article précédent

Alonso, Buemi et Nakajima vainqueurs opportunistes, doublé Toyota !

Article suivant

López sur sa crevaison : "Toyota aurait dû changer les 4 pneus"

López sur sa crevaison : "Toyota aurait dû changer les 4 pneus"
Charger les commentaires