WRC
22 janv.
-
26 janv.
Jour 1 dans
04 Heures
:
57 Minutes
:
49 Secondes
13 févr.
-
16 févr.
Prochain événement dans
20 jours
Dakar
05 janv.
-
17 janv.
Événement terminé
Formule E
17 janv.
-
18 janv.
Événement terminé
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
21 jours
WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
29 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
48 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
41 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours

Toyota juge le rythme de Rebellion et SMP "dur à comprendre"

partages
commentaires
Toyota juge le rythme de Rebellion et SMP "dur à comprendre"
Par :
2 juin 2019 à 17:40

Des Toyota dans les mêmes chronos que l'année passée... et des LMP1 privés plus lents. De quoi laisser Sébastien Buemi et Fernando Alonso dubitatifs après une Journée Test au Mans qui, sans aucun doute, est loin d'avoir tout dévoilé.

B.D., Le Mans - Toyota a réalisé la Journée Test parfaite au Mans ce dimanche, en accumulant plus de tours que jamais auparavant : 108 et 112 sur chacune des deux autos, avec à la clé le meilleur chrono réalisé par Sébastien Buemi en 3'19"440. Une marque pas si éloignée de celle de l'an passé, alors que la TS050 Hybrid a subi quelques restrictions depuis via l'EoT, notamment au niveau du poids (+10 kg par rapport à la course en 2018). Dans les rangs du constructeur japonais, toutes les cases sont ainsi plus ou moins cochées, et les pilotes ont surtout pu emmagasiner la confiance nécessaire sur un tracé aussi atypique.

Voir aussi :

"C'est sûr que c'est bien de faire pas mal de tours pour nous, car ça nous permet d'analyser tout ça", souligne Sébastien Buemi. "On a toute une semaine pour bien regarder. Après, c'est sûr qu'on voulait un peu maximiser le temps des pilotes, parce que c'est bien d'évoluer avec la piste. La piste est vraiment dans de mauvaises conditions au début, donc plus on roule et plus on prend confiance. C'est pour ça que l'on fait beaucoup de tours. On est contents de ne pas avoir eu de problème de fiabilité."

"Il faut garder en tête que la piste évolue constamment, que l'idée c'est d'essayer d'optimiser sa voiture pour la durée complète de la course. On sait très bien que la piste va se gommer, ça va changer un peu l'équilibre de la voiture, donc on va essayer de prédire ça au maximum, et de démarrer la course avec la voiture la plus optimisée pour les conditions. C'est la même voiture depuis trois ans maintenant, donc il ne faut pas croire que l'on va tout révolutionner. Ce sera vraiment dans le détail."

Alonso : "Tout le monde sera plus fort"

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Fernando Alonso, Sébastien Buemi

Toyota se concentre sur son propre cas, d'autant que le rythme et le niveau de performance des machines non hybrides a de quoi interloquer, puisque les Rebellion se sont par exemple montrées plus lentes que lors de la Journée Test de 2018. Difficile de croire qu'il s'agisse du réel potentiel de la R13, et il en va de même pour SMP Racing, dont la BR1 a affiché de gros progrès lors des dernières épreuves en WEC.

"C'est sûr que ce n'est pas facile de juger", admet Buemi. "Nous, on dépend énormément du trafic, donc réussir à faire un tour clair n'est pas facile. Il faut plutôt regarder les secteurs pour se donner un ordre d'idée. La voiture #7 est proche comme toujours, même si ça ne se voit pas sur les chronos. Pour le reste, je ne sais pas trop, c'est un peu dur à comprendre parce que nous, on est très similaires à l'année passée, et à l'année d'avant [2017], et les autres ont l'air moins rapides."

Quoi qu'il en soit, c'est une force tranquille logique et légitime qui se dégage du clan Toyota ce dimanche soir. Pour Fernando Alonso, le constat est relativement identique à celui dressé par son coéquipier, le pilote espagnol se félicitant de l'absence de mauvaise surprise. "Nous connaissons la voiture, nous connaissons le circuit", rappelle-t-il auprès de Motorsport.com. "C'était une journée positive. Il y a encore quelques questions sans réponses pour la semaine de course, car aujourd'hui les températures étaient très élevées. Nous n'attendons pas une telle chaleur pour la course, donc il y a peut-être des choses à affiner en matière de sélection pneumatique et de setup en fonction des conditions que nous trouverons. Je pense que tout le monde sera plus fort que ce que nous avons vu aujourd'hui. Ce que les autres font est parfois difficile à comprendre." 

Avec Filip Cleeren 

#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna >

Article suivant
Toyota en Père Peinard, Rebellion et SMP s'affûtent

Article précédent

Toyota en Père Peinard, Rebellion et SMP s'affûtent

Article suivant

Porsche voulait un trio Alonso-Hülkenberg-Montoya au Mans

Porsche voulait un trio Alonso-Hülkenberg-Montoya au Mans
Charger les commentaires