Trois questions à Pierre Fillon avant la saison 2017

Le voile a été levé cette semaine sur les engagés pour la prochaine édition des 24 Heures du Mans, ainsi qu'en WEC et en ELMS pour cette nouvelle saison. Motorsport.com a interrogé le président de l'ACO, Pierre Fillon, après l'événement.

Pierre Fillon, quel est votre sentiment après la conférence de presse organisée par l'ACO et la révélation des plateaux 2017 ?

Je crois qu'on a de belles grilles, que ce soit en ELMS, en WEC ou aux 24 Heures. Une très belle grille en ELMS avec 36 voitures, avec un très beau plateau en P3, P2 et avec les GTE Am. En WEC, 28 voitures dont cinq P1, mais qui promettent de très beaux duels entre Porsche et Toyota. Et puis c'est un très beau plateau en GTE, notamment en GTE Pro avec ce titre de champion du monde et les quatre constructeurs, les nouvelles Porsche, les Ford, les Aston Martin et les Ferrari. Ça nous promet un très beau spectacle.

Au-delà de ça, je crois que cette belle grille - puisqu'on arrive à 60 voitures aux 24 Heures du Mans - est la preuve que la pyramide de l'Endurance qu'a bâtie l'ACO fonctionne. On a des voitures qui viennent de l'ELMS, des États-Unis, et maintenant de l'Asian Le Mans Series avec dix voitures. C'est une pyramide qui fonctionne, avec des gens qui grimpent les échelons du P3 au P2 et du P2 continental au P2 en championnat du monde.

La nouveauté, bien sûr, que je n'oublie pas, est le titre de champion du monde GT qui va donner un autre intérêt au WEC.

L'engagement d'une troisième Toyota au Mans doit constituer une énorme satisfaction pour vous ?

C'est une très belle surprise et on peut remercier Toyota. C'est vrai que ça va rendre le combat encore plus excitant et incertain. On est ravi que Toyota ait engagé trois voitures.

Les constructeurs seront cinq en GTE au Mans - Aston Martin, Corvette, Ferrari, Ford et Porsche -, six l'an prochain avec BMW, avec désormais un véritable titre mondial à la clé. Qu'est-ce que cela change pour eux ?

D'abord, cela montre la reconnaissance du niveau du championnat, que ce soit en termes d'organisation ou en termes de compétition. La FIA qui donne un titre de champion du monde, c'est une reconnaissance, aussi bien pour les compétiteurs que pour les organisateurs. Et puis, c'est évidemment un argument marketing aussi : le but des constructeurs est de venir montrer leur technologie et de vendre des voitures.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , ELMS , WEC
Type d'article Actualités
Tags aco, endurance, lmp1, lmp2, pierre fillon