Trois questions à Pierre Fillon avant la saison 2017

Le voile a été levé cette semaine sur les engagés pour la prochaine édition des 24 Heures du Mans, ainsi qu'en WEC et en ELMS pour cette nouvelle saison. Motorsport.com a interrogé le président de l'ACO, Pierre Fillon, après l'événement.

Trois questions à Pierre Fillon avant la saison 2017
Pierre Fillon, président ACO
Des voitures exposées
Logo des 24 Heures du Mans
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#66 Ford Performance Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
Trophée des 24 Heures du Mans
L'affiche des 24 Heures du Mans 2017
Les Toyota et Porsche LMP1 exposées

Pierre Fillon, quel est votre sentiment après la conférence de presse organisée par l'ACO et la révélation des plateaux 2017 ?

Je crois qu'on a de belles grilles, que ce soit en ELMS, en WEC ou aux 24 Heures. Une très belle grille en ELMS avec 36 voitures, avec un très beau plateau en P3, P2 et avec les GTE Am. En WEC, 28 voitures dont cinq P1, mais qui promettent de très beaux duels entre Porsche et Toyota. Et puis c'est un très beau plateau en GTE, notamment en GTE Pro avec ce titre de champion du monde et les quatre constructeurs, les nouvelles Porsche, les Ford, les Aston Martin et les Ferrari. Ça nous promet un très beau spectacle.

Au-delà de ça, je crois que cette belle grille - puisqu'on arrive à 60 voitures aux 24 Heures du Mans - est la preuve que la pyramide de l'Endurance qu'a bâtie l'ACO fonctionne. On a des voitures qui viennent de l'ELMS, des États-Unis, et maintenant de l'Asian Le Mans Series avec dix voitures. C'est une pyramide qui fonctionne, avec des gens qui grimpent les échelons du P3 au P2 et du P2 continental au P2 en championnat du monde.

La nouveauté, bien sûr, que je n'oublie pas, est le titre de champion du monde GT qui va donner un autre intérêt au WEC.

L'engagement d'une troisième Toyota au Mans doit constituer une énorme satisfaction pour vous ?

C'est une très belle surprise et on peut remercier Toyota. C'est vrai que ça va rendre le combat encore plus excitant et incertain. On est ravi que Toyota ait engagé trois voitures.

Les constructeurs seront cinq en GTE au Mans - Aston Martin, Corvette, Ferrari, Ford et Porsche -, six l'an prochain avec BMW, avec désormais un véritable titre mondial à la clé. Qu'est-ce que cela change pour eux ?

D'abord, cela montre la reconnaissance du niveau du championnat, que ce soit en termes d'organisation ou en termes de compétition. La FIA qui donne un titre de champion du monde, c'est une reconnaissance, aussi bien pour les compétiteurs que pour les organisateurs. Et puis, c'est évidemment un argument marketing aussi : le but des constructeurs est de venir montrer leur technologie et de vendre des voitures.

partages
commentaires
Toyota, Porsche, un duel manceau déjà entamé

Article précédent

Toyota, Porsche, un duel manceau déjà entamé

Article suivant

Vaillante au Mans, comme une rébellion dans l'air

Vaillante au Mans, comme une rébellion dans l'air
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021