24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Pas de troisième Glickenhaus au Mans... avant 2023

Les délais étant trop réduits, Glickenhaus abandonne son idée de troisième voiture au Mans en 2022 mais y travaille sérieusement pour l'année prochaine.

#708 Glickenhaus Racing Glickenhaus 007 LMH Hypercar, Luis Felipe Derani, Franck Mailleux, Olivier Pla

Il n'y aura pas de troisième Glickenhaus aux 24 Heures du Mans cette année, mais cette perspective reste d'actualité pour 2023. Lundi, l'Automobile club de l'Ouest a rouvert jusqu'à ce mercredi les inscriptions à l'édition 2022, alors que l'élaboration définitive de la liste des engagés a été différée en raison du contexte géopolitique international et de la problématique entourant les concurrents russes.

Très vite, Glickenhaus s'est manifesté en proposant d'engager une troisième Hypercar cette année, à condition qu'un partenaire sérieux se manifeste pour financer ce projet. Le constructeur américain a bien noué des contacts mais le timing était trop serré. "Monter ça en 48 heures n'était finalement pas réaliste", confesse Jim Glickenhaus auprès de Motorsport.com.

La démarche a tout de même permis de recenser des candidats pour faire rouler une 007 LMH à terme, ouvrant le champ des possibilités pour l'année prochaine. "Il y a probablement une quinzaine de personnes qui nous ont contactés, et nous travaillions avec un ancien pilote financé au Mans pour essayer d'y parvenir", précise Jim Glickenhaus.

Ce dernier est donc maintenant convaincu qu'il est possible pour sa structure de monter des projets clients, ce qui sera à l'ordre du jour pour la saison prochaine. "Deux des groupes qui nous ont contactés étaient intéressés pour acheter une voiture et s'engager à plein temps en WEC pour 2023", révèle l'homme d'affaires américain. "Ça pourrait être en exploitant eux-mêmes la voiture, ou avec nous : nous avons la capacité, au niveau de l'équipe, de faire rouler une voiture supplémentaire l'an prochain."

Le coût de la 007 LMH est estimé par Glickenhaus à 2,5 millions de dollars, somme à laquelle il faudrait ajouter deux millions de dollars pour un package de course avec notamment des pièces de rechange : "Nous avons évalué les coûts et nous pensons que c'est ce que ça coûterait. Nous pourrions également offrir un soutien compétitif à prix coûtant à tous ceux qui rouleraient."

Glickenhaus estime possible de préparer jusqu'à deux voitures clientes pour 2023. Pour cette saison, le constructeur américain engage une Hypercar sur la totalité de la saison WEC et a sollicité une invitation pour une deuxième auto aux 24 Heures du Mans.

Propos recueillis par Gary Watkins

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Les 24H du Mans rouvrent les engagements et reportent la liste 2022
Article suivant Peugeot devra remplacer Magnussen

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France