Un programme clair pour Porsche : "Rouler, rouler, rouler !"

Les tenants du titre veulent mettre à profit la Journée Test des 24 Heures du Mans pour travailler sur la dégradation des pneumatiques et la gestion de la consommation.

Un programme clair pour Porsche : "Rouler, rouler, rouler !"
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Neel Jani
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid
Entraînement d'arrêts aux stands pour Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid
Un mécanicien Porsche Team
Des mécaniciens Porsche Team
Un mécanicien Porsche Team
Entraînement d'arrêts aux stands pour la #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid
Charger le lecteur audio

À la veille de la Journée Test des 24 Heures du Mans, le plan de route est très clair chez Porsche. Alors que le tenant du titre de l’épreuve a accumulé les kilomètres tout au long de l’hiver et encore récemment, avec un test de 30 heures en Espagne, la journée de dimanche fera elle aussi l’objet d’un travail acharné. 

Auteur de la pole position l’an passé, avec le record du tour à la clé, Neel Jani s’attend à huit heures d’essais très chargées dimanche pour le constructeur allemand, et qui ne permettront peut-être pas de faire tout ce qui est prévu. Surtout si la météo vient perturber les plans des soixante concurrents… 

"Pour nous, ça dépendra de la météo", confirme le pilote suisse à Motorsport.com. "Il semble que ce sera sec le matin, et pluie l’après-midi, alors on aura des programmes différents. Mais le but, c’est de rouler, rouler, rouler." 

"C’est bien pour les pneus, pour voir comment ils se comportent car ils sont un peu différents de l’année passée. On veut faire beaucoup de tours pour regarder la dégradation, mais aussi toute la voiture. On a une nouvelle aéro ici, typée Le Mans. On doit analyser beaucoup de choses. On a presque trop de choses à essayer demain, parce que c’est le circuit le plus long et le plus difficile."

"Il y a deux ou trois [types de] pneus que l’on doit essayer demain, mais s’il pleut ce sera difficile. Il y a les pneus, la hauteur de caisse - car on a vu ce qui s’est passé avec l’Audi à Silverstone. C’est vraiment une journée de tests."

Apprendre à économiser du carburant

Comme en 2014 - année de son retour - et contrairement à l’an passé, le constructeur allemand devra mener son programme avec uniquement deux voitures. Un petit changement qui ne devrait pas altérer pour autant l’organisation de l’équipe. 

"Je ne crois pas que ce soit une difficulté supplémentaire", rassure Jani. "Si nous n’étions pas bien préparés, ça pourrait aider [d'avoir trois voitures], mais cette année nous sommes mieux préparés que toutes les autres années. C’est une évolution de la voiture de l’année passée, pas une révolution. Nous sommes préparés du mieux possible par rapport aux autres années. Alors ça ne nous gêne pas vraiment de ne pas avoir une troisième voiture. Ce n’est pas un grand problème."

Si aucun changement conséquent ne pourra être fait sur la 919 Hybrid entre la Journée Test et la semaine des 24 Heures du Mans, les pilotes pourront apprendre dans plusieurs domaines. Celui qui sera la clé concernera sans doute la consommation, et les possibilités de pouvoir économiser du carburant dans le pilotage de manière efficace. 

"Il faut voir où l’on peut encore économiser l’essence sans perdre trop de temps, là on peut apprendre", souligne Jani. "C’est surtout sur ce point, et puis peut-être le fonctionnement des pneus, le set-up."

Le Suisse attend en tout cas cette journée pour se faire une meilleure idée du niveau des rivaux de Porsche, et plus particulièrement de Toyota, sur qui il réserve son jugement.

"Je crois que sur un tour Audi est très rapide", se méfie-t-il. "Toyota je ne sais pas, on a vu à Spa ou à Silverstone, ils ne sont pas vraiment là [il montre le sommet avec sa main], mais tout le monde dit que leur voiture est vraiment bien pour Le Mans. Je ne peux pas juger Toyota exactement. Mais je pense que c’est vraiment Audi qui poussera le plus sur un tour, sur 24 heures je ne sais pas. Je crois que demain on verra un peu mieux, notamment en voyant comment roule Toyota."

partages
commentaires
Porsche assure et revient à la spécification 2015 de sa batterie
Article précédent

Porsche assure et revient à la spécification 2015 de sa batterie

Article suivant

Duval - "La météo va être un gros facteur" pour la Journée Test

Duval - "La météo va être un gros facteur" pour la Journée Test
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021