Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
34 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL3 dans
02 Heures
:
41 Minutes
:
45 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Vandoorne a découvert un "circuit très spectaculaire" au Mans

partages
commentaires
Vandoorne a découvert un "circuit très spectaculaire" au Mans
Par :
4 juin 2019 à 09:55

Stoffel Vandoorne a fait son baptême du feu dans la Sarthe, avant une première participation aux 24 Heures du Mans. Au volant d'une SMP particulièrement déchargée sur le plan aérodynamique, le défi était plutôt relevé pour se constituer une solide base de confiance.

Stoffel Vandoorne a goûté pour la première fois au Circuit des 24 Heures du Mans dimanche, lors de la Journée Test. Recruté par SMP Racing pour remplacer Jenson Button, le pilote belge a satisfait à ses obligations en alignant au moins dix tours, soit le minimum réglementaire pour être autorisé à participer à la course.

Voir aussi :

Au total, il en a même bouclé 30, signant au passage son meilleur chrono lors du 29e, en fin de journée. Un temps en 3'22"061 qui est d'ailleurs le plus rapide de tous les pilotes SMP, et qui a permis de placer le prototype qu'il partage avec Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin au quatrième rang de la hiérarchie. "La première impression était vraiment positive", confie l'ex-pilote McLaren F1 à Motorsport.com. "C'est un circuit très spectaculaire. C'est ma première fois, donc c'est toujours un moment particulier."

Difficile de trouver la confiance d'emblée

Vandoorne avait fait connaissance avec sa nouvelle équipe et avec l'Endurance le mois dernier, lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps, décrochant au passage un podium avec la troisième place derrière les deux Toyota. Néanmoins, la BR1 en configuration Le Mans n'avait évidemment pas grand-chose à voir le week-end dernier, avec très peu d'appui aérodynamique, et une vitesse de pointe démentielle puisqu'elle était la seule à flirter allègrement avec les 350 km/h, quand les Rebellion atteignaient 339 km/h et les Toyota 329 km/h.

#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov, Stoffel Vandoorne

"C'est une configuration très différente", confirme Vandoorne. "Il y a peu d'appui aérodynamique, alors une fois que l'on est dans les virages, la voiture paraît très légère, avec peu d'adhérence. Au début, c'est un peu difficile de trouver la confiance dans les virages rapides comme les esses Porsche, mais le plus important était de faire beaucoup de tours afin de se préparer pour la course. J'étais concentré sur le fait d'enchaîner les tours, de gérer le trafic et de m'habituer à l'évolution du circuit. L'évolution de la piste au fil de la journée était énorme."

Au cours de cette Journée Test, les équipes privées ont affiché un rythme légèrement en-dedans par rapport à l'année passée, et qui n'est probablement pas révélateur du plein potentiel des prototypes non hybrides. Cependant, quelle que soit la marge de progression, Toyota restera sur une autre planète à la régulière. "Je pense que nous sommes trop loin de Toyota", rappelle Vandoorne. "Ils ne sont pas vraiment dans la même compétition que nous. C'est très serré entre Rebellion et nous. De notre côté, le plus important est de faire une course propre."

Propos recueillis par Filip Cleeren  

Article suivant
Saison IndyCar complète, Indy 500, Le Mans : quel avenir pour Alonso ?

Article précédent

Saison IndyCar complète, Indy 500, Le Mans : quel avenir pour Alonso ?

Article suivant

Lotterer : "J'ai envie d'essayer de continuer à gagner Le Mans"

Lotterer : "J'ai envie d'essayer de continuer à gagner Le Mans"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement Journée Test
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes SMP Racing
Auteur Basile Davoine