24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Vanthoor ne décolère pas après Kubica : "Il l'a fait exprès !"

Dries Vanthoor est toujours fou de rage contre Robert Kubica, après que la Ferrari pilotée par le pilote polonais a sorti la BMW Hypercar à 300 km/h aux 24 Heures du Mans, entraînant son abandon.

#15 BMW M Team WRT BMW M Hybrid V8: Dries Vanthoor, Raffaele Marciello, Marco Wittmann

#15 BMW M Team WRT BMW M Hybrid V8: Dries Vanthoor, Raffaele Marciello, Marco Wittmann

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

Pour leur première aux 24 Heures du Mans, les BMW M Hybrid V8 Hypercar, gérées par le Team WRT, n'ont guère connu la réussite. Les qualifications s'étaient pourtant montrées encourageantes, Dries Vanthoor signant le meilleur chrono lors de la séance qualificative au volant de la BMW #15, avant de se classer septième de l'Hyperpole.

En course, l'équipage, également composé de Marco Wittmann et Raffaele Marciello, se maintenait en bonne position pour un top 5. Mais, aux environs de la septième heure, Vanthoor, alors au volant, était victime d'un violent accident lors d'un accrochage avec la Ferrari AF Corse semi-privée emmenée par Robert Kubica.

Lire aussi :

Alors que le pilote belge sortait des stands en pneus slick, il a vu revenir dans son rétroviseur la Ferrari du Polonais, qui s'apprêtait à lui prendre un tour, avec des pneus en température.

Soucieux de garder l'avantage en attendant la mise en température de ses gommes Vanthoor s'efforçait de se maintenir devant la Ferrari, dans la crainte qu'une éventuelle sortie de la voiture de sécurité à ce moment de la course ne le relègue définitivement à un tour des leaders.

Après avoir évolué de front à plusieurs reprises, les deux prototypes se touchaient, la Ferrari emmenant visiblement la BMW dans le rail à haute vitesse. L'impact, violent, endommageait fortement la voiture du constructeur allemand, contraignant l'équipage à l'abandon.

Il n'a pas pris la peine de m'envoyer un SMS ou de me demander comment j'allais. Lorsque vous avez un accident avec quelqu'un et que vous apprenez qu'il a dû se rendre au centre médical, vous faites preuve de respect.

Robert Kubica a été jugé coupable de l'incident, mais la pénalité de trente secondes de stop-and-go pour l'ancien pilote de F1 a été considérée comme trop clémente par beaucoup, dont Vincent Vosse, le patron de WRT. De son côté, Dries Vanthoor s'en est sorti relativement indemne, mais a été emmené au centre médical du circuit. Une semaine après l'épreuve, ce dernier ne décolère pas.

"Personnellement, je pense que oui, il l'a fait exprès", a-t-il déclaré dans le podcast Over the Limit. "[Kubica] ne s'est pas soucié de moi après l'accident. Son comportement envers moi était irrespectueux et manquait d'humanité. Pour moi, cela montre qu'il l'a fait exprès."

Dries Vanthoor est furieux après son accrochage avec Robert Kubica

Dries Vanthoor est furieux après son accrochage avec Robert Kubica

Photo de: Alexander Trienitz

"J'ai eu une légère commotion cérébrale et quelque chose au pied gauche. Il n'a pas pris la peine de m'envoyer un SMS ou de me demander comment j'allais. Lorsque vous avez un accident avec quelqu'un et que vous apprenez qu'il a dû se rendre au centre médical, vous faites preuve de respect", poursuit-il. "Ce n'est pas ce qui s'est passé dans ce cas."

"Même s'il était en colère contre moi, même si c'était de ma faute - ce qui n'était pas le cas - vous faites preuve d'un peu de respect. Je suis assez déçu."

Attaqué sur les réseaux sociaux

Par ailleurs, Vanthoor déplore les attaques dont il a fait l'objet sur les réseaux sociaux, principalement de la part de fans de Robert Kubica qui l'ont accusé d'avoir voulu bloquer ce dernier, qui cherchait à lui prendre un tour.

"Je glissais avec des pneus slicks encore froid au premier virage", se justifie le pilote BMW. "On m'a reproché d'avoir ignoré les drapeaux bleus, mais je peux vous dire qu'on ne les remarque pas dans une bataille comme celle-ci. Et même si je les avais remarqués, je n'aurais pas laissé la place car, en WEC, vous avez deux secteurs pour laisser passer quelqu'un, le règlement le dit clairement."

"Les réseaux sociaux sont un problème dans ce genre de cas", continue Vanthoor. "Cela peut être un endroit très obscur. Il est si facile d'écrire quelque chose, mais on ne peut pas changer cela. J'ai reçu beaucoup de haine de la part des fans de Kubica. Ils ne voient pas les choses de la même manière que nous. Ils ne sont pas au courant des appels radio et de tout ce qui se passe."

Dries Vanthoor sera au départ d'un autre tour d'horloge, les 24 Heures de Spa, à la fin du mois de juin. Il pilotera cette fois une BMW M4 GT3, toujours gérée par le Team WRT.

Robert Kubica a écopé d'un stop-and-go de 30 secondes après l'accrochage avec la BMW

Robert Kubica a écopé d'un stop-and-go de 30 secondes après l'accrochage avec la BMW

Photo de: Shameem Fahath

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ferrari envisage un joker de développement pour sa 499P cette saison
Article suivant Drugovich espère que ses débuts au Mans lui "ouvriront des portes"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France