Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
21 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
23 Heures
:
39 Minutes
:
55 Secondes
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
56 jours

Vergne n'est "pas là pour une revanche" au Mans

partages
commentaires
Vergne n'est "pas là pour une revanche" au Mans
Par :
11 juin 2019 à 19:00

Vainqueur éphémère des 24 Heures du Mans en LMP2 l'année dernière, avant la disqualification de son équipe, Jean-Éric Vergne n'éprouve pas de sentiment de revanche avant de se lancer à nouveau à l'assaut du Circuit de la Sarthe.

B.D., Le Mans - Dans son programme chargé entre un titre à défendre en Formule E et un engagement renouvelé en ELMS, Jean-Éric Vergne ouvre à nouveau la parenthèse des 24 Heures du Mans. Pour la troisième fois de sa carrière, le pilote français va disputer la plus grande course d'Endurance au monde, toujours dans la catégorie LMP2. Septième du général en 2017 avec Manor, mais surtout vainqueur l'an passé avec G-Drive avant une disqualification pour l'utilisation d'un système de ravitaillement non conforme, on pourrait penser que "JEV" a un compte à régler avec Le Mans. Mais lui ne l'aborde absolument pas de la sorte.

"Je pense qu'on a une très bonne voiture, comme l'an dernier, un très bon équipage aussi", souligne auprès de Motorsport.com celui qui partagera le volant de l'Aurus 01 avec Roman Rusinov et Job van Uitert. "L'an dernier, la course était extrêmement disputée, donc cette année il va falloir se battre. Ça ne se reproduira pas [la disqualification de 2018], on va essayer de remettre les pendules à l'heure. L'effacer, non… c'est écrit dans les livres d'histoire donc ça ne s'effacera pas. Chaque année est nouvelle, avec une nouvelle chance. Je ne suis pas là pour une revanche, je suis juste là pour essayer de gagner, faire le meilleur travail possible."

Lire aussi :

En exploitant un châssis Oreca 07 – désormais baptisé Aurus – ainsi que les pneus Dunlop, tout en s'appuyant sur la solide expérience de TDS Racing pour faire tourner l'équipe, G-Drive a inévitablement une étiquette de favori dans le dos. Néanmoins, plusieurs structures peuvent en dire de même, le tout au sein d'un plateau composé de 20 LMP2 qui s'annonce particulièrement relevé. Au Mans, pas de secret, ce sera la prime à l'humilité.

"Il y a tellement de voitures, tellement de gros niveau cette année en LMP2 que c'est impossible de dire qui seront les rivaux principaux", prévient Vergne. "Tous les ans je regarde les 24 Heures, là c'est ma troisième participation, mais souvent on désigne une équipe à battre et ce n'est jamais elle qui gagne. Je pense qu'il faut être extrêmement humble et juste se concentrer sur le travail qu'on a à faire, essayer de ne pas commettre d'erreur sur cette longue course, et ça devrait le faire."

À tout cela, il faudra ajouter une inconnue de taille : que réservera le ciel manceau ? Si l'on en croit les prévisions du moment, la pluie sera de la partie à un moment ou un autre… "C'est la première fois que je roulerai sous la pluie au Mans, ça devrait être sympa, je ne l'ai jamais fait donc on va voir à quoi ça ressemble", s'amuse Vergne, réputé à l'aise dans de telles conditions.

#26 G-Drive Racing Aurus 01 Gibson: Roman Rusinov, Job Van Uitert, Jean-Eric Vergne

Article suivant
La Grande Histoire des 24H du Mans : 1re victoire japonaise en 1991

Article précédent

La Grande Histoire des 24H du Mans : 1re victoire japonaise en 1991

Article suivant

Au Mans, ByKolles doit mettre fin à sa propre malédiction

Au Mans, ByKolles doit mettre fin à sa propre malédiction
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes G-Drive Racing
Tags endurance , lmp2
Auteur Basile Davoine