Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
29 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
56 jours
Formule E
27 févr.
Événement terminé
10 avr.
Prochain événement dans
35 jours
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
47 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
62 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
76 jours

Warm-up - Premiers tours de roue sur piste humide

Lors d'un très court warm-up, les concurrents du WEC ont pu prendre leurs marques sur la piste humide du Circuit de la Sarthe.

Warm-up - Premiers tours de roue sur piste humide

Quinze minutes. C'est la durée exceptionnelle du warm-up de cette édition 2020 des 24 Heures du Mans, alors que les concurrents ont traditionnellement trois quarts d'heure pour se préparer le samedi matin. Pourtant, cette séance a revêtu encore plus d'importance qu'à l'accoutumée.

Lire aussi :

En effet, tous les essais ont eu lieu sur le sec jeudi et vendredi, alors que la pluie devrait perturber une grande partie de la course. Il était donc crucial pour les 59 équipages de prendre leurs marques dans ces conditions, avec des stratégies différentes : compte tenu d'un maximum de quatre tours réalisables, certains ont préféré changer de pilote pour donner une petite expérience à chacun, tandis que d'autres ont gardé le même athlète au volant tout du long. Une seule voiture n'a pas roulé : la Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing en GTE Am.

Forcément, les chronos sont complètement anecdotiques, et ceux qui ont fait rouler leurs trois pilotes n'en ont pas signé. C'est la Toyota #8 de Sébastien Buemi qui a signé le meilleur temps en 3'36"693 devant la Toyota #7 pilotée par Mike Conway, qui a tourné en 3'39"375. Suivait une LMP2, celle du Racing Team Nederland, avec Giedo van der Garde, en 3'43"022.

Plusieurs sorties de piste sans gravité ont eu lieu, la plus insolite étant celle de Nicki Thiim au volant de l'Aston Martin #95 à Mulsanne. Le Danois s'est offert un petit tour de rond-point avant de reprendre la piste.

 

Rendez-vous désormais à 14h30 pour le départ de ces 24 Heures du Mans inédites.

France 24 Heures du Mans - Warm-up

  Catégorie Équipe Temps Écart Tours
1 8 LMP1 TOYOTA GAZOO RACING 3:36.693   4
2 7 LMP1 TOYOTA GAZOO RACING 3:39.375 2.682 4
3 29 LMP2 RACING TEAM NEDERLAND 3:43.022 6.329 4
4 31 LMP2 PANIS RACING 3:49.568 12.875 4
5 35 LMP2 EURASIA MOTORSPORT 3:51.214 14.521 4
6 24 LMP2 NIELSEN RACING 3:51.788 15.095 4
7 16 LMP2 G-DRIVE RACING BY ALGARVE 3:52.302 15.609 4
8 34 LMP2 INTER EUROPOL COMPETITION 3:53.224 16.531 3
9 28 LMP2 IDEC SPORT 3:56.835 20.142 4
10 30 LMP2 DUQUEINE TEAM 4:00.386 23.693 4
11 47 LMP2 CETILAR RACING 4:06.165 29.472 4
12 33 LMP2 HIGH CLASS RACING 4:08.083 31.390 3
13 26 LMP2 G-DRIVE RACING 4:08.179 31.486 4
14 51 LMGTEPro AF CORSE 4:12.476 35.783 4
15 91 LMGTEPro PORSCHE GT TEAM 4:15.548 38.855 4
16 54 LMGTEAm AF CORSE 4:17.393 40.700 4
17 92 LMGTEPro PORSCHE GT TEAM 4:17.477 40.784 4
18 70 LMGTEAm MR RACING 4:17.799 41.106 4
19 83 LMGTEAm AF CORSE 4:17.979 41.286 4
20 66 LMGTEAm JMW MOTORSPORT 4:19.028 42.335 4
21 60 LMGTEAm IRON LYNX 4:20.707 44.014 4
22 88 LMGTEAm DEMPSEY - PROTON RACING 4:21.153 44.460 4
23 55 LMGTEAm SPIRIT OF RACE 4:21.526 44.833 4
24 61 LMGTEAm LUZICH RACING 4:22.310 45.617 4
25 86 LMGTEAm GULF RACING 4:22.569 45.876 3
26 75 LMGTEAm IRON LYNX 4:23.716 47.023 4
27 57 LMGTEAm TEAM PROJECT 1 4:24.577 47.884 3
28 98 LMGTEAm ASTON MARTIN RACING 4:26.953 50.260 3
29 52 LMGTEAm AF CORSE 4:27.392 50.699 3
30 62 LMGTEAm RED RIVER SPORT 4:27.754 51.061 3
31 78 LMGTEAm PROTON COMPETITION 4:28.208 51.515 3
32 95 LMGTEPro ASTON MARTIN RACING 4:41.142 1:04.449 3
33 21 LMP2 DRAGONSPEED USA 4:58.362 1:21.669 3
  1 LMP1 REBELLION RACING     4
  3 LMP1 REBELLION RACING     3
  4 LMP1 BYKOLLES RACING TEAM     2
  11 LMP2 EUROINTERNATIONAL     3
  17 LMP2 IDEC SPORT     3
  22 LMP2 UNITED AUTOSPORTS     3
  25 LMP2 ALGARVE PRO RACING     3
  27 LMP2 DRAGONSPEED USA     3
  32 LMP2 UNITED AUTOSPORTS     4
  36 LMP2 SIGNATECH ALPINE ELF     1
  37 LMP2 JACKIE CHAN DC RACING     3
  38 LMP2 JOTA     3
  39 LMP2 SO24-HAS BY GRAFF     3
  42 LMP2 COOL RACING     3
  50 LMP2 RICHARD MILLE RACING TEAM     1
  56 LMGTEAm TEAM PROJECT 1     3
  63 LMGTEPro WEATHERTECH RACING     3
  71 LMGTEPro AF CORSE     3
  72 LMGTEAm HUB AUTO RACING     3
  77 LMGTEAm DEMPSEY - PROTON RACING     0
  82 LMGTEPro RISI COMPETIZIONE     4
  85 LMGTEAm IRON LYNX     1
  89 LMGTEAm TEAM PROJECT 1     1
  90 LMGTEAm TF SPORT     3
  97 LMGTEPro ASTON MARTIN RACING     3
  99 LMGTEAm DEMPSEY - PROTON RACING     3

partages
commentaires

Voir aussi :

Bourdais redécouvre Le Mans en Ferrari : "C'est une vraie GT !"

Article précédent

Bourdais redécouvre Le Mans en Ferrari : "C'est une vraie GT !"

Article suivant

Thomas Laurent et Alpine : "Il n'y a pas de favori en LMP2"

Thomas Laurent et Alpine : "Il n'y a pas de favori en LMP2"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Catégorie Warm-up
Lieu Circuit de la Sarthe
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020
Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or Prime

Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or

Audi a annoncé travailler sur un retour aux 24 Heures du Mans : on pourrait donc enfin assister à la lutte que l'on avait espérée en 2012, entre le constructeur allemand, Peugeot et Toyota. Ce choix vient aussi crédibiliser la formule LMDh, dans laquelle d'autres marques pourraient s'engouffrer ultérieurement.

WEC
2 déc. 2020