Webber - Nous n'étions pas assez rapides!

Deuxième, avec ses coéquipiers de la Porsche n°17, Mark Webber a donc pu goûter aux joies d'un podium aux 24h du Mans. Le pilote australien ne pense toutefois pas que la victoire ait été possible, la n°19 de Tandy/Bamber/Hülkenberg ayant dominé les débats en vitesse pure.

"Nous n'étions pas assez rapides, c'est aussi simple que ça ! Les gars dans la n°19 ont fait un super travail, les trois pilotes ont été exceptionnels pendant 24h. Surtout pendant la nuit, la n°19 était très rapide. Nous avons eu une course assez fluide finalement, Brendon et Timo ont fait du bon travail, et je suis très fier du doublé de Porsche" a déclaré Webber en conférence de presse.

La course de sa voiture n'a pas été aidée par une pénalité d'une minute, pour non respect de la vitesse limite dans une slow zone. Un élément important de la course, et Mark Webber était le premier à venir à la défense de son équipier Brendon Hartley.

A voir : la galerie photos complète des 24 heures du Mans 2015

"Les slow zones étaient un élément très important de la course, elles étaient très présentes, on a également vu une Audi recevoir une pénalité. Il est facile de se tromper en enter et et en sortie de slow zone, car il y a beaucoup de lumières, de trafic, de drapeaux… Brendon a peut-être raté une lumière, c'est facile de le dire de l'extérieur, mais dans une voiture de LMP1, la visibilité est très limitée."

L'ancien vainqueur de Grand Prix a tout de même relativisé l'importance de la pénalité, attribuée tard dans la course, et qui n'est pas responsable selon lui du résultat final.

"Nous avons donc récolté une pénalité pour vitesse excessive dans une slow zone, quatre ou cinq heures après la faute commise, donc ça ne nous a pas aidé. Mais ça n'a probablement pas créé l'écart avec la voiture qui a finalement gagné."

A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes Mark Webber
Équipes Porsche Team
Type d'article Résumé de course
Tags déclaration, le mans, mark webber, porsche, reaction