Une victoire qui fera date pour Ai Ogura

C'est une victoire émouvante et importante qu'a décrochée Ai Ogura au Grand Prix du Japon, se rapprochant à seulement deux points du leader du championnat, Augusto Fernández.

Charger le lecteur audio

Après avoir attendu le retour des Grands Prix pendant trois ans, le public japonais a été récompensé de sa patience en entendant l'hymne national résonner à l'issue de la course Moto2. Une première, toutes catégories confondues, depuis 2006 !

C'est Ai Ogura, étoile montante de la catégorie intermédiaire, qui a réalisé cette prouesse. Le pilote du Honda Team Asia a vécu un véritable rêve éveillé dimanche, à Motegi, en gravissant avec une grande maîtrise les échelons menant vers la première place. Seulement 13e sur la grille, il a bondi vers les avant-postes au départ pour se lancer dans une bagarre qui allait l'opposer à Tony Arbolino, Somkiat Chantra et Alonso López.

Devant, Arón Canet s'était échappé en partant de la pole, visiblement capable d'imprimer un rythme supérieur qui ne laissait que peu d'espoirs de le rattraper. Fermín Aldeguer avait bien tenté de le suivre mais il n'avait tenu que deux tours avant de tomber, et le pilote du team Flexbox HP 40 semblait enfin tenir une chance de victoire après avoir cumulé sept podiums cette année.

Canet a pourtant offert la victoire sur un plateau à ses poursuivants, parti à la faute dans le quatrième tour. Il s'est fait piéger dans le virage 9, exactement là où il était déjà tombé en 2019 en perdant à l'époque quasiment tout espoir de titre en Moto3... Remonté en selle, il a fini par chuter une seconde fois dimanche et n'a finalement pu sauver aucun point, laissant s'échapper un peu plus encore le binôme Fernández-Ogura qui a désormais pris un avantage net au classement général.

Les deux rivaux pour le titre n'ont pas véritablement croisé le fer pendant la suite de cette course, toujours séparés d'une seconde, voire plus, à l'avantage du Japonais. Fernández aussi s'était qualifié hors du top 10 et il a opéré une remontée progressive bien gérée pour réussir à atteindre le groupe de tête, puis le podium et enfin la deuxième place qu'il a chipée à un López toujours très convaincant malgré sa nette baisse de vitesse dans les derniers tours.

Calé sur un rythme quasi-identique à celui d'Ogura, Fernández n'a pas été en mesure de le rattraper et le leader n'a plus rencontré d'obstacle sur la route de ce succès qui fera date. Premier pilote japonais à s'imposer à domicile, il succède au palmarès à Hiroshi Aoyama, qui avait lui aussi gagné dans la catégorie intermédiaire il y a 16 ans, et qui n'est autre que le patron de son équipe aujourd'hui !

"C'est le plus grand jour de ma vie, c'est incroyable", a déclaré le vainqueur à la descente de sa moto, en larmes et peinant à trouver ses mots. "Je n'arrive pas à croire ce qui s'est passé. Un grand merci à tous les fans japonais. J'ai bien roulé, donc j'ai pu gérer la course. C'est incroyable ! Merci à mon équipe et à tout le monde."

Ai Ogura et Hiroshi Aoyama sur le podium

Ai Ogura et Hiroshi Aoyama sur le podium

Et le rêve pourrait bien se poursuivre. Cette troisième victoire de la saison permet en effet à Ai Ogura de revenir à deux points d'Augusto Fernández au championnat. Arón Canet marque le pas, en revanche, puisque son retard est pratiquement doublé pour atteindre 57 points. Celestino Vietti (qui a encaissé une nouvelle chute) et Tony Arbolino (bien parti mais finalement sixième après une sortie de piste) sont encore mathématiquement en lice mais leurs espoirs ne reposent plus que sur un scénario qui tiendrait du miracle.

La grosse bataille qui se joue pour la cinquième place a vu Pedro Acosta (7e), Jake Dixon (4e) et Somkiat Chantra (5e) empocher de gros points tandis que Joe Roberts a dû se contenter de la 13e place sous le drapeau à damier. Le rookie Alonso López se hisse quant à lui dans le top 10 grâce à ce nouveau podium, le troisième en cinq courses alors qu'il a rejoint le championnat au Mans.

Lire aussi :

Japan GP du Japon Moto2

P. # Pilote Moto Temps Écart
1 79 Japan Ai Ogura Kalex 40'56.269  
2 37 Spain Augusto Fernández Kalex 40'57.461 1.192
3 21 Spain Alonso López Boscoscuro B-21 41'03.437 7.168
4 96 United Kingdom Jake Dixon Kalex 41'03.866 7.597
5 35 Thailand Somkiat Chantra Kalex 41'08.524 12.255
6 14 Italy Tony Arbolino Kalex 41'10.458 14.189
7 51 Spain Pedro Acosta Kalex 41'10.789 14.520
8 75 Spain Albert Arenas Kalex 41'14.679 18.410
9 64 Netherlands Bo Bendsneyder Kalex 41'16.667 20.398
10 12 Czech Republic Filip Salač Kalex 41'19.409 23.140
11 6 United States Cameron Beaubier Kalex 41'19.873 23.604
12 16 United States Joe Roberts Kalex 41'20.002 23.733
13 23 Germany Marcel Schrötter Kalex 41'20.440 24.171
14 7 Belgium Barry Baltus Kalex 41'30.064 33.795
15 19 Italy Lorenzo Dalla Porta Kalex 41'31.817 35.548
16 84 Netherlands Zonta van den Goorbergh Kalex 41'36.275 40.006
17 29 Japan Taiga Hada Kalex 41'38.765 42.496
18 81 Thailand Keminth Kubo Kalex 41'42.761 46.492
19 4 United States Sean Dylan Kelly Kalex 41'45.395 49.126
20 42 Spain Marcos Ramírez MV Agusta 42'06.023 1'09.754
  52 Spain Jeremy Alcoba Kalex 39'40.472 1 Lap
  9 Spain Jorge Navarro Kalex 37'33.757 2 Laps
  28 Italy Niccolò Antonelli Kalex 28'29.393 7 Laps
  40 Spain Arón Canet Kalex 28'54.792 7 Laps
  13 Italy Celestino Vietti Ramus Kalex 13'15.895 15 Laps
  24 Italy Simone Corsi MV Agusta 9'37.522 17 Laps
  61 Italy Alessandro Zaccone Kalex 9'37.627 17 Laps
  54 Spain Fermin Aldeguer Boscoscuro B-21 3'48.559 20 Laps
  18 Spain Manuel Gonzalez Kalex    
partages
commentaires
Incendie dans un stand au circuit de Motegi
Article précédent

Incendie dans un stand au circuit de Motegi

Article suivant

Arbolino remporte une course écourtée par le déluge

Arbolino remporte une course écourtée par le déluge