Bagnaia remporte son bras de fer face à Baldassarri, Márquez 3e

partages
commentaires
Bagnaia remporte son bras de fer face à Baldassarri, Márquez 3e
Par : Willy Zinck
19 mars 2018 à 11:20

Le pilote du SKY Racing Team VR46 a remporté la première manche de la saison après un magnifique duel avec son compatriote de chez Pons HP40, alors que Márquez a pour sa part été bridé à un problème mécanique.

Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Lorenzo Baldassarri, Pons HP 40 Qatar
Lorenzo Baldassarri, Pons HP 40
Alex Marquez, Marc VDS
Alex Marquez, Marc VDS
Alex Marquez, Marc VDS
Mattia Pasini, Italtrans Racing Team
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Marcel Schrötter, Dynavolt Intact GP
Xavi Vierge, Dynavolt Intact GP
Luca Marini, Sky Racing Team VR46
Jorge Navarro, Federal Oil Gresini Moto2
Joan Mir, Marc VDS

Le rêve continue pour Francesco Bagnaia, qui a débuté de la meilleure des façons sa campagne 2018 avec une victoire à la photo-finish face à Lorenzo Baldassarri. Assuré de son avenir en MotoGP l'an prochain, le Rookie de l'année 2017 en totale confiance a mené une course pleine de fougue pour prendre les commandes du championnat.

Pourtant, cette première manche de l'année a longtemps semblé devoir revenir à Álex Márquez, dominateur lors de deux des trois séances d'essais libres, et auteur d'une pole position convaincante le samedi à Losail.

La victoire pour Bagnaia, des points importants pour Márquez 

Las, le petit frère de Marc n'a pas été en mesure de concrétiser le dimanche, pas vraiment à cause d'un manque de rythme, mais en raison d'une défaillance de sa machine, en délicatesse avec ses freins, qui l'a écarté de la lutte pour la victoire. Au moins l'Espagnol a-t-il eu la possibilité de sauver le podium, et de ne pas être donc distancé d'emblée au général.

Márquez a cédé les rênes de la course dès l'extinction des feux, laissant ses deux rivaux prendre les devants et amorcer leur duel pour la victoire. Bagnaia a d'abord tenté de s'échapper, poursuivi comme son ombre par ses deux principaux adversaires, avant que Baldassarri ne hausse le ton dans les dernières encablures et vienne porter une attaque dans l'avant-dernier virage, avant que Bagnaia ne réplique quasi instantanément pour s'assurer de la première victoire de la saison.

Un résultat qui n'a pas surpris l'Italien, au vu du travail abattu durant l'hiver. "Je suis très content, car durant la pré-saison nous avons été forts et rapides", a-t-il ainsi expliqué au site officiel du MotoGP. "Nous avions travaillé sur le rythme de course. Et avec le pneu dur c'était plus facile pour moi d'aller vite dans le dernier tour. Le fait de remporter la première manche de l'année est quelque chose de très bien, de très positif pour nous. Cela ne me met pas plus de pression, car c'est juste la première course, et il en reste 18 autres. La clé c'est de ne pas penser à cela, et de simplement faire de son mieux lors de chaque course, et de chaque séance."

Pour le poleman, il a en revanche rapidement fallu se faire une raison, Márquez devant parer le retour de Mattia Pasini pour préserver sa place sur le podium final. L'Ibère a tenu son objectif in extremis en franchissant la ligne avec une seconde d'avance sur son adversaire italien.

"J'avais plus ou moins la situation sous contrôle, jusqu'à ce que je bloque le frein arrière, mais peu importe, je suis content car nous sommes compétitifs", a déclaré Márquez après la course. "Nous avons fini la course et rentrons à la maison avec 16 points, il faut donc que nous continuions comme cela. Il faut que nous prenions le maximum de points, dans toutes les situations."

Derrière, Miguel Oliveira n'est pas parvenu à continuer sa très bonne série de trois victoires de rang initiée l'an dernier, terminant à une lointaine cinquième place, et a même dû s'employer pour contrer les velléités de son coéquipier chez Red Bull KTM Ajo, Brad Binder.

Un duo de coéquipiers suit l'autre d'ailleurs dans le classement, puisqu'aux deux pilotes KTM succèdent les deux pensionnaires de chez Dynavolt Intact GP, Marcel Schrötter devançant Xavi Vierge. Luca Marini et Jorge Navarro complètent pour leur part le top 10, devant le Champion Moto3 en titre, Joan Mir. Dans le clan français, il faut en revanche descendre aux 20e et 27e places pour retrouver respectivement Fabio Quartararo et Jules Danilo.

Enfin, le retour dans la catégorie intermédiaire de Sam Lowes (chute) et d'Héctor Barberá ne laisseront probablement pas de souvenirs impérissables aux deux intéressés. Le premier a été contraint à l'abandon, alors que le second n'a pu faire mieux que 13e sous le drapeau à damier.

Les deux hommes auront donc à cœur de se racheter lors de la prochaine manche, en Argentine, prévue du 6 au 8 avril prochains.

 Moto2 - Losail - Course

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 italy Francesco Bagnaia Kalex 20 40'19.802
2 italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 20 0.112
3 spain Álex Márquez  Kalex 20 5.625
4 italy Mattia Pasini  Kalex 20 6.657
5 portugal Miguel Oliveira  KTM 20 10.296
6 south_africa Brad Binder  KTM 20 10.344
7 germany Marcel Schrötter  Kalex 20 11.419
8 spain Xavi Vierge  Kalex 20 11.516
9 italy Luca Marini  Kalex 20 20.690
10  Jorge Navarro Kalex 20 20.961
11  Joan Mir Kalex 20 23.025
12 australia Remy Gardner  Tech3 20 30.292
13  Héctor Barberá  Kalex 20 30.299
14 italy Simone Corsi  Kalex 20 30.732
15  Dominique Aegerter  KTM 20 30.870
16 spain Isaac Viñales  Kalex 20 31.052
17  Danny Kent Speed Up 20 31.958
18  Bo Bendsneyder  Tech3 20 32.382
19 italy Andrea Locatelli  Kalex 20 35.228
20 france Fabio Quartararo  Speed Up 20 35.357
21  japan Tetsuta Nagashima   Kalex 20 35.969
22  Steven Odendaal NTS 20 42.545
23 malaysia Khairul Pawi  Kalex 20 42.776
24  Romano Fenati Kalex 20 44.562
25   Joe Roberts  NTS 20 56.077
26. italy Stefano Manzi  Suter 20 1'01.581
27  Jules Danilo Kalex 20 1'01.853 
28  Zulfahmi Khairuddin Kalex 20 1'11.618 
29  Federico Fuligni Kalex 20 1'20.148
30  Eric Granado Suter 20 1'26.192
Ab.  Sam Lowes KTM 10  
Ab.  Iker Lecuona KTM 7  

Prochain article Moto2
Danilo : Le Moto2, "je savais que ce serait un peu dur au début"

Article précédent

Danilo : Le Moto2, "je savais que ce serait un peu dur au début"

Article suivant

Qui pour succéder à Morbidelli cette saison en Moto2 ?

Qui pour succéder à Morbidelli cette saison en Moto2 ?

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Losail
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course