Résumé de course

Le chaos en Moto2 avant une victoire historique de Roberts

Interrompu après une spectaculaire chute multiple provoquée par la pluie, le Grand Prix du Portugal Moto2 a été réduit à sept tours, avec beaucoup d'absents au second départ.

Tony Arbolino, Marc VDS Racing Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Disputée après la catégorie MotoGP, la course Moto2 de Portimão a tourné au chaos avec le retour de la pluie sur le circuit portugais, bien que beaucoup plus légère qu'elle ne l'avait été durant les deux jours d'essais.

L'épreuve a dû être interrompue dans le neuvième tour, à la suite d'une impressionnante chute impliquant 11 pilotes (parmi lesquels les six premiers à cet instant de la course) dans le virage 2. La scène a été spectaculaire, une moto ayant même pris feu dans le bac à gravier, mais tous les pilotes ont heureusement pu se relever.

Les minutes qui ont suivi se sont avérées particulièrement confuses, entre le choc des images et la nécessité pour les équipes et les pilotes de se remobiliser en vue d'un second départ. Mais par la suite, c'est la colère qui s'est exprimée, et notamment lorsqu'Arón Canet, poleman et leader avant le drapeau rouge, a annoncé qu'il souffrait de fractures au bras et à la main, qui nécessiteront qu'il soit opéré cette semaine.

"C'est dommage que ma chute ait été provoquée par la pluie. J'étais en tête de la course et je suis triste. J'espère que ça ne se reproduira pas et que la direction de course arrêtera la course plus tôt [dans une telle situation] car on fait prendre des risques aux pilotes", a déclaré l'Espagnol.

"Cela a été une situation étrange et dangereuse", a renchéri Tony Arbolino, lui aussi à l'avant de la course au moment de l'accident et absent au second départ, comme tant d'autres. "Il pleuvait dès le premier tour. On le voyait sur les écrans, mais le premier pilote attaquait et c'était une course. J'espérais que la pluie allait s'arrêter, mais elle a continué à tomber. Je savais que ce serait dangereux à un moment donné, lorsqu'il y aurait eu plus d'eau en piste, mais c'est comme ça."

"C'était un accident vraiment dangereux. Certains pilotes auraient pu moins bien s'en sortir, mais on va tous bien et, franchement, c'est le plus important. Il faut cependant que l'on comprenne ce qui s'est passé. Pour moi, on pouvait voir au bout de deux ou trois tours qu'il pleuvait et il aurait mieux valu sortir le drapeau rouge au lieu de finir comme ça."

Une très bonne opération pour Vietti

L'averse ayant été de courte durée, la course a ensuite repris pour sept tours. Un sprint dont est sorti vainqueur Joe Roberts pour une victoire historique puisqu'il s'agit de la première fois qu'un pilote américain s'impose en Grand Prix depuis Ben Spies en 2011 et d'une première dans la catégorie intermédiaire depuis John Kocinski en 1990.

Celestino Vietti, Team VR46, Joe Roberts, Italtrans Racing Team, Jorge Navarro, Pons Racing sur le podium

Le podium du Grand Prix du Portugal

Son compatriote Cameron Beaubier, que l'on avait cru en mesure de réaliser ce même exploit il y a deux semaines au Texas, était bien placé au moment de l'interruption, puisqu'il talonnait Canet, mais pour lui comme pour tant d'autres, l'interruption a signé la fin de tout espoir, la deuxième course ne pouvant être organisée qu'avec 18 des 24 pilotes initialement au départ.

Celui qui réalise une très bonne opération, en revanche, c'est Celestino Vietti, mal qualifié samedi mais finalement deuxième à l'arrivée. Il conforte son avance au championnat sur des poursuivants tous absents au second départ : Ai Ogura (désormais à 34 points), Tony Arbolino (36), Arón Canet (41) et Somkiat Chantra (45). Joe Roberts fait quant à lui une percée dans ce groupe en se portant à égalité de points de Canet.

Jorge Navarro a complété le podium à l'arrivée de la course, en battant Marcel Schrötter et Manuel Gonzalez, ce qui lui permet de passer de la 11e à la septième place au championnat.

Lire aussi :

Portugal GP du Portugal Moto2

P. # Pilote Moto Tours Écart
1 16 United States Joe Roberts Kalex 7  
2 13 Italy Celestino Vietti Ramus Kalex 7 2.818
3 9 Spain Jorge Navarro Kalex 7 2.991
4 23 Germany Marcel Schrötter Kalex 7 3.104
5 18 Spain Manuel Gonzalez Kalex 7 3.199
6 52 Spain Jeremy Alcoba Kalex 7 3.821
7 54 Spain Fermin Aldeguer Boscoscuro B-21 7 3.784
8 64 Netherlands Bo Bendsneyder Kalex 7 4.648
9 7 Belgium Barry Baltus Kalex 7 8.103
10 2 Argentina Gabriel Rodrigo Kalex 7 8.880
11 5 Italy Romano Fenati Boscoscuro B-21 7 9.511
12 81 Thailand Keminth Kubo Kalex 7 22.541
13 4 Sean Dylan Kalex 7 24.669
14 12 Czech Republic Filip Salač Kalex 7 1'53.045
15 61 Italy Alessandro Zaccone Kalex 6 1 Lap
  28 Italy Niccolò Antonelli Kalex 3 4 Laps
  96 United Kingdom Jake Dixon Kalex 0  
  19 Italy Lorenzo Dalla Porta Kalex 0  
  40 Spain Arón Canet Kalex 0  
  6 United States Cameron Beaubier Kalex 0  
  14 Italy Tony Arbolino Kalex 0  
  37 Spain Augusto Fernández Kalex 0  
  22 United Kingdom Sam Lowes Kalex 0  
  79 Japan Ai Ogura Kalex 0  
  35 Thailand Somkiat Chantra Kalex 0  
  75 Spain Albert Arenas Kalex 0  
  42 Spain Marcos Ramírez MV Agusta 0  
  84 Netherlands Zonta van den Goorbergh Kalex 0  
  51 Spain Pedro Acosta Kalex 0  
  24 Italy Simone Corsi MV Agusta 0  

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Les favoris à la faute, Arbolino saisit sa chance
Article suivant Ai Ogura gagne à son tour, Arón Canet serre les dents

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France