Course - Thomas Lüthi aime Le Mans

Le Suisse Thomas Lüthi n'est pas resté neutre dans la bataille qui s'est engagée pour la victoire du Grand Prix de France version Moto2. Ses adversaires en sont même restés chocolat incapables qu'ils ont été de suivre son rythme effréné. Pour le pilote Derendinger Racing Interwetten, l'affaire n'a pas traîné, subtilisant les commandes de la course pratiquement dès son entame à un Johann Zarco qui rêvait d'un exploit à domicile.

Mais ce dernier à des ambitions plus élevées, genre championnat du monde. Et de ce point de vue, le Français peut aussi être considéré comme l'un des vainqueurs de ce week-end. Certes, il est resté impuissant face à celui qui était sur son terrain favori, puisqu'il y a enlevé pas moins de quatre de ses dix victoires inscrites à son palmarès. Certes, il a dû laisser s'échapper un Tito Rabat qui lui a subtilisé la seconde position en vue de l'arrivée. Mais il a aussi vu ses adversaires directs au championnat s'éliminer.

A commencer par un Alex Rins qui n'a guère profité de sa première pole position dans une catégorie qu'il découvre seulement cette année. Son envol timide lui sera rédhibitoire, se retrouvant la proie d'un peloton de furieux notamment composé de Nakagami, de son équipier Salom et d'un Morbidelli qui ne laissera pas un bon souvenir à l'ensemble du team Pons.

La bonne affaire au championnat pour Johann Zarco

Une lutte de tous les instants pour rester dans le top 5 qui lui sera fatal. Car à vouloir riposter à Morbidelli, l'Espagnol est parti à la faute. Sa seconde consécutive après Jerez, synonyme d'un deuxième résultat blanc. Son binôme Salom a bien voulu prendre le relais mais s'est retrouvé à son tour les quatre fers en l'air, après avoir tenté un passage en force.

Comme, pendant ce temps, celui qui était jusque-là second au championnat Jonas Folger partait lui aussi à la faute, c'est bel et bien une bonne affaire comptable que fait le pilote Ajo dans la course au titre. Troisième, il est sur son podium national et devance un Sam Lowes qui regrette un mauvais choix de pneus.

Pour ce qui est des autres intérêts tricolores on notera la treizième place d'un Marcel Schrotter qui ramène encore des points à la Mistral 610 du team Tech3. Hélas pour Louis Rossi, c'est avec une chute qu'il a conclu sa prestation, Alex Marquez l'accompagnant dans son malheur. Tout comme le vainqueur de l'an passé retombé dans l'anonymat, Mika Kallio. L'invité Louis Bulle est dernier.

Johann Zarco conserve donc la tête du Championnat avec quatre-vingt-neuf points devant le vainqueur du jours Tom Lüthi qui comptabilise soixante-huit unités et Jonas Folger qui a engrangé jusque-là cinquante sept points. Mais aussi deux victoires!

 

Pos Pilote Moto Temps
1 Thomas Lüthi Kalex 42'27''011
2 Esteve Rabat Kalex 42'28''778
3 Johann Zarco Kalex 42'30''771
4 Sam Lowes Speed Up 42'31''087
5 Franco Morbidelli Kalex 42'41''503
6 Julián Simón Speed Up 42'41''692
7 Takaaki Nakagami Kalex 42'41''856
8 Xavier Simeon Kalex 42'42''146
9 Hafizh Syahrin Kalex 42'46''254
10 Dominique Ägerter Kalex 42'46''542
11 Anthony West Speed Up 42'56''489
12 Randy Krummenacher Kalex 42'56''657
13 Marcel Schrötter Tech 3 42'57''231
14 Sandro Cortese Kalex 42'57''702
15 Axel Pons Kalex 43'00''108
16 Ricard Cardús Tech 3 43'00''615
17 Alex Rins Kalex 43'05''304
18 Simone Corsi Kalex 43'06''012
19 Azlan Shah Kalex 43'10''470
20 Robin Mulhauser Kalex 43'24''753
21 Lorenzo Baldassarri Kalex 43'36''410
22 Thitipong Warokorn Kalex 43'44''258
23 Florian Alt Suter 43'44''657
24 Jesko Raffin Kalex 43'44''848
25 Zaqhwan Zaidi Suter 44'00''203
26 Louis Bulle TransFIORmers 43'12''052
  Luis Salom Kalex 39'23''850
  Mika Kallio Kalex 19'51''108
  Jonas Folger Kalex 14'52''084
  Louis Rossi Tech 3 06'46''349
  Álex Márquez Kalex 06'47''195
A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Le Mans
Sous-évènement Dimanche
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Thomas Lüthi
Équipes Technomag Racing Interwetten
Type d'article Résumé de course
Tags gp de france, moto2, thomas luthi