Essais de Jerez - Au tour du Moto2 et du Moto3 !

Les pilotes Moto2 et Moto3 ont eux aussi réalisé un jour de test à Jerez suite au Grand Prix d’Espagne, malgré l’absence de nombreuses équipes.

Essais de Jerez - Au tour du Moto2 et du Moto3 !

Après le MotoGP lundi, c’était au tour du Moto2 et du Moto3 de disposer d’une journée de test sur le circuit de Jerez ce mardi. À l’inverse de la catégorie reine, les pilotes n’ont pas disposé de chronos officiels, mais ont tout de même mené à bien une importante journée de travail, avec trois séances de 1h10, 1h10 et 1h15 à leur disposition.

Lire aussi :

Dans les deux catégories, toutes les équipes n’étaient pas présentes, mais elles étaient tout de même les trois-quarts en Moto2. Ce test a été très productif pour KTM, qui avait apporté de nouveaux bras oscillants, que Brad Binder, Jorge Martín et Marco Bezzecchi ont pu tester. Le Sud-Africain avait par ailleurs deux machines différentes, et s’est montré très satisfait des changements essayés, au même titre que son coéquipier espagnol.

Le SAG Team disposait de nombreuses petites choses à essayer, mais a dû faire sans la présence de Remy Gardner, toujours bien froissé après sa chute en course. C’est son coéquipier, Tetsuta Nagashima, qui a mené le programme de test, malgré une chute dans le virage 13. Il n’a pas été le seul à chuter dans la catégorie, puisque Bezzecchi, Iker Lecuona, Dimas Ekky Pratama et Xavi Vierge sont également tombés.

Lire aussi :

Du côté de chez Kalex, Álex Márquez a pu tester des éléments en rapport avec le châssis, tandis que Mattia Pasini a retrouvé sa machine fétiche après un Grand Prix d’Espagne compliqué au guidon de la KTM. L’Italien est en effet passé en seulement deux jours du team Ángel Nieto à celui de Petronas, alternant les remplacements de pilotes blessés. Cette fois, il prend la place de l’infortuné Khairul Idham Pawi, blessé au doigt lors des EL1, et qui sera absent pour au moins deux courses.

Enfin, MV Agusta, qui est entré dans les points pour la seconde fois à Jerez, grâce à la 13e place de Dominique Aegerter, a testé un nouveau châssis et un nouvel embrayage.

Lire aussi :

En Moto3, les équipes étaient moins nombreuses, mais la plupart ont concentré leur travail sur l’embrayage, à l’image du team Sic58, PrüstelGP ou encore Ángel Nieto. Certains pilotes ont également travaillé sur l’électronique, comme Jakub Kornfeil ou Niccolò Antonelli, vainqueur dimanche. De son côté, le leader du championnat, Arón Canet, a essayé de nouvelles fourches WP, qu’Albert Arenas a lui aussi testé plus tard dans la journée.

À noter que Can Öncü est parti à la faute à deux reprises, à chaque fois dans le virage 2. Le Turc, qui avait fait sensation en remportant la course de Valence l’an dernier alors qu’il n’était que wild-card, se montre plus en difficulté cette saison.

partages
commentaires
Le team Sic58 s’impose pour la première fois avec un doublé

Article précédent

Le team Sic58 s’impose pour la première fois avec un doublé

Article suivant

Météo - Des averses attendues au Mans

Météo - Des averses attendues au Mans
Charger les commentaires