Fernández et Acosta, la montée en puissance d'un duo de choc

Augusto Fernández et Pedro Acosta forment un binôme à succès au sein du team Red Bull KTM Ajo. L'un mène en effet le championnat quand l'autre compte déjà une victoire et un podium pour sa première saison en Moto2.

Fernández et Acosta, la montée en puissance d'un duo de choc
Charger le lecteur audio

Avec le Champion du monde Moto3 en titre et déjà vainqueur de Grand Prix cette année, ainsi qu'un pilote d'expérience leader ex-æquo du championnat, l'équipe Red Bull KTM Ajo a su former un line-up de choc cette saison.

Très attendu dans la catégorie intermédiaire, Pedro Acosta en avait éclipsé Augusto Fernández par toute la médiatisation que son titre décroché dès sa première année en Moto3 et son arrivée en Moto2 avaient provoqué. Pour des raisons différentes, tous deux ont eu besoin d'un peu de temps pour briller cette saison, et se sont révélés en même temps au Grand Prix de France en menant ensemble la course. Parti à la faute, Acosta a finalement laissé la victoire à Fernández avant de s'imposer au GP suivant, au Mugello.

La machine était dès lors lancée, et les deux hommes ont fait un bond au championnat lors des cinq dernières courses de cette première partie de saison. Neuvième à 56 points de Celestino Vietti au sortir de Jerez, Fernández est aujourd'hui leader du classement général, à égalité de points avec l'Italien, grâce à trois autres podiums, dont deux victoires.

C'est la première fois que le pilote Red Bull KTM Ajo est en mesure de jouer le titre, malgré des succès en 2019 et pas moins de six podiums l'an dernier, des progrès qu'il doit selon lui à son changement d'équipe. "Rejoindre le team a signifié passer le cap qu'il me manquait en Moto2, celui dont j'avais besoin pour me battre pour le titre après une bonne fin de saison l'an dernier, où j'ai retrouvé ma forme. C'est finalement mon objectif depuis des années, et faire partie d'une équipe qui a l'expérience de la bagarre pour le titre chaque année était ce que je voulais pour cette saison.", a-t-il expliqué.

Cinquième au terme de son excellente saison 2019, Fernández avait été plus en difficulté depuis, mais il semble avoir tiré certains enseignements de ces dernières années et de son début de campagne compliqué. C'est ainsi avec une bien plus grande maturité qu'il aborde cette situation.

"L'objectif est de décrocher le titre Moto2, mais on va y aller course après course et faire de notre mieux chaque week-end. Évidemment, si je vois une possibilité de gagner plus de courses, je foncerai, mais sans rien faire d'insensé. C'est important de savoir marquer beaucoup de points dans les jours sans et de ne pas chercher à tout gagner."

Blessé, Acosta doit "à nouveau recommencer"

Pedro Acosta

Pedro Acosta

La situation est forcément différente du côté d'Acosta, dont c'est la première saison dans la catégorie, et ce même si certains le voyaient assommer directement la concurrence comme il l'avait fait en Moto3. S'il a pu lui-même y songer, notamment après d'incroyables essais hivernaux qui l'avaient vu terminer premier, il a finalement quelque peu déchanté lors des premières courses, mais a su en tirer la force nécessaire pour atteindre son objectif de victoire, en plus d'un podium au Sachsenring. Actuellement neuvième du championnat, il a assommé la concurrence côté débutants.

"L'adaptation au Moto2 n'a pas été aussi facile que je l'aurais voulu, mais si ça avait été simple, ça n'aurait pas été aussi amusant. Au final ça nous motive encore plus pour continuer à travailler et donner le meilleur de nous-mêmes. Je pense qu'on a pris le temps nécessaire pour s'adapter et parvenir là où on est aujourd'hui", a-t-il déclaré.

Néanmoins, Acosta va devoir composer avec une fracture du fémur survenue fin juin lors d’un entraînement en motocross. Contraint de manquer le GP des Pays-Bas, l'Espagnol dispose de toute la trêve estivale pour se remettre mais sait que la tâche ne sera pas aisée pour revenir aux avant-postes.

"À cause de ma blessure, on doit à nouveau recommencer, y aller pas à pas et ne pas commettre d'erreurs afin d’être au même niveau qu'on était en Allemagne. C'est important de revenir dans la meilleure forme possible, et ces semaines off m'ont permis de me concentrer encore plus pour revenir prêt à 100%. Je fais des heures de kiné et travaille dur en salle pour perdre le moins de masse musculaire possible."

Les deux hommes seront de retour en piste pour le Grand Prix d'Angleterre la semaine prochaine, où Acosta attendra le feu vert des médecins pour entamer la deuxième partie de saison.

Lire aussi :
partages
commentaires
Concessions, âge, essais, device : du changement en Moto2 et Moto3
Article précédent

Concessions, âge, essais, device : du changement en Moto2 et Moto3

Article suivant

Faux espoir pour Acosta, finalement inapte à Silverstone

Faux espoir pour Acosta, finalement inapte à Silverstone