Johann Zarco - "Mission accomplie, vraiment. Je n'ai aucun regret"

On attendait un feu d'artifice tricolore en Moto3 et on a eu un pétard mouillé. Alors on s'est rabattu sur le Moto2 et Johann Zarco a fait le boulot. Certes, on na pas entonné l'hymne national mais on a bien vu que le drapeau était bien hissé à la cérémonie de ce Grand Prix de France. A domicile, le pilote Ajo a assuré le podium. Une sagesse qui lui permet de s'envoler encore un peu plus dans un championnat qu'il mène en fin stratège : "Je suis heureux. C'est un week-end où il pouvait y avoir beaucoup de pression et j'ai pu très bien la gérer" a déclaré le Cannois à Motorsport.com.

"C'était un plaisir d'être avec tous ces supporters français qui m'ont demandé beaucoup de photos et d'autographes. L'objectif c'était de gagner et c'est vrai qu'en début de course j'ai pu être focalisé là-dessus. J'ai pris la tête pour tenter d'aller gagner la course, mais finalement en rythme Lüthi était un peu plus vite."

 J'arrivais avec seize points d'avance au Championnat, je repars avec vingt-et-un points, on a donc fait du très, très bon travail ici

Johann Zarco

"J'ai voulu rester avec lui le plus longtemps possible, mais au fur et à mesure des tours, en ayant moins d'essence dans le réservoir et le pneu qui s'usait un peu, il était plus à l'aise que moi. A sept tours de la fin, c'est Rabat qui m'a passé et j'ai vu que lui aussi pouvait aller un peu plus vite sur ces derniers tours."

"Comme j'ai dit samedi, mon objectif c'était la victoire, mais si je n'en avais plus la possibilité alors il faudrait savoir être intelligent. La troisième place c'est super : j'arrivais avec seize points d'avance au Championnat, je repars avec vingt-et-un points, on a donc fait du très, très bon travail ici."

"On a eu une belle météo on a ce dimanche et les fans étaient également ravis de cette troisième place, je pense. Mission accomplie, vraiment. Je n'ai aucun regret de manquer la victoire parce que le plus important reste le Championnat. La prochaine course sera au Mugello, un circuit qui peut mieux s'adapter à mon style et que j'apprécie beaucoup, alors j'aurai la même détermination pour l'Italie." Rendez-vous donc pour le Grand Prix d'Italie le 31 mai.

A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Le Mans
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Johann Zarco
Équipes Ajo Motorsport
Type d'article Interview
Tags Johann Zarco, ajo, gp de france, moto2