Magneti Marelli fournira les systèmes ECU au Moto2 à partir de 2019

L'entreprise italienne a été choisie par la Commission Grand Prix pour devenir le futur fournisseur officiel de boîtiers électroniques de la catégorie, à compter de 2019.

Après l’annonce au début du mois de l’arrivée de Triumph en tant que motoriste unique du Moto2 à compter de 2019, la catégorie poursuit sa mue en choisissant Magneti Marelli comme futur fournisseur d’ECU (Electronic Control Unit) pour les saisons 2019 à 2021.

Après avoir lancé le processus d’appel d’offre le 18 octobre dernier, la Commission Grand Prix s’est finalement réunie lundi pour trancher parmi les différents dossiers de candidature. Au total, ce sont cinq propositions qu’a reçues l’instance dirigeante, composée de Carmelo Ezpeleta (PDG de la Dorna), Paul Duparc (FIM), Hervé Poncharal (International Road Racing Team Organisation) et Takanao Tsubouchi (Motorcycle Sport Manufacturers Association).

Et c’est donc Magneti Marelli qui a eu gain de cause. L’entreprise italienne remplacera ainsi l’actuel fournisseur de boîtiers électroniques du Moto2, 2D, à l’issue du contrat de celui-ci, qui expire fin 2018. La décision a été prise par la Commission à l’unanimité.

Nouveau marché conquis après le MotoGP

Pour Magneti Marelli, c’est un nouveau marché de remporté dans le domaine de la compétition moto, alors que la firme lombarde avait déjà décroché le rôle de fournisseur officiel d’ECU pour le MotoGP en 2016.

Avec ce choix, la Commission entend améliorer les performances globales des machines du Moto2, en permettant entre autres un contrôle plus aisé de la puissance délivrée par le moteur, une meilleure aide au démarrage ou bien encore contrer le phénomène de wheelie.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Moto2
Type d'article Actualités