Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Course dans
08 Heures
:
17 Minutes
:
47 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Márquez double la mise et se rapproche de Baldassarri au championnat

partages
commentaires
Márquez double la mise et se rapproche de Baldassarri au championnat
Par :
3 juin 2019 à 12:29

Le pilote espagnol a signé sa deuxième victoire d'affilée en Italie, et se relance au classement après la quatrième place de son adversaire transalpin.

Thomas Luthi, Intact GP
Xavi Vierge, Marc VDS Racing
Xavier Cardelus, Angel Nieto Team
Xavier Cardelus, Angel Nieto Team
Xavier Cardelus, Angel Nieto Team
Troisième place pour Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Teppei Nagoe, Honda Team Asia
Sam Lowes, Gresini Racing
Sam Lowes, Gresini Racing
Steven Odendaal, RW Racing GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Troisième place pour Thomas Luthi, Intact GP
Xavi Vierge, Marc VDS Racing

La saison avance et gagne de plus en plus en intensité en Moto2 ! Après la manche italienne, disputée ce week-end au Mugello, trois pilotes se tiennent en effet dans un mouchoir de poche en tête du championnat, et plus exactement en quatre points. Lorenzo Baldassarri tient encore le haut du pavé dans ce trio, mais il voit ainsi revenir sur lui Álex Márquez, vainqueur en Toscane, et Tom Lüthi.

Pourtant, c'est un quatrième homme, Marcel Schrötter, coéquipier du dernier cité chez Dynavolt Intact GP, qui a été le premier à s'illustrer samedi en signant la pole position, sa troisième de l'année. Les deux hommes de l'équipe allemande allaient néanmoins se retrouver sur la première ligne de la grille, accompagnés de Márquez en troisième position.

Lire aussi :

Au départ, c'est en revanche Lüthi qui prenait les commandes du GP pour réaliser le holeshot à San Donato. Le premier tour était pour le moins tranquille, excepté une chute du malheureux Iker Lecuona, victime collatérale d'un accrochage à la première chicane entre Xavi Vierge et Fabio di Giannantonio, qui restaient tous deux en selle.

Devant, Lüthi et Schrötter voyaient fondre sur eux à la mi-course Márquez, qui emmenait dans sa roue Luca Marini et Jorge Navarro. Schrötter ne résistait pas très longtemps à Márquez, mais donnait en revanche plus de fil à retordre à Marini avant de tout de même rendre les armes.

Márquez, comme son frère

Lüthi et Márquez se retrouvaient ainsi seuls en tête, et il était dès lors clair que la victoire allait se jouer entre les deux hommes. Le second cité prenait néanmoins l'avantage à neuf tours du but, après avoir pris l'aspiration dans la longue ligne droite de départ pour ensuite plonger à l'intérieur à San Donato.

"J'ai pris une nouvelle fois du plaisir, comme au Mans", a expliqué l'Espagnol à la descente de sa machine. "Ici je savais que ce serait un peu plus facile, en particulier en début de course pour économiser les pneus. Je suis resté avec Tom, mais quand j'ai vu qu'il commençait à rencontrer quelques difficultés, je me suis dit 'ok, il faut que je le passe et que j'imprime mon rythme. J'ai donc creusé un peu l'écart, et puis il s'est agrandi de plus en plus. Je suis très content pour l'équipe, ils ont une nouvelle fois fait un travail incroyable ce week-end. Nous sommes dans un bon état d'esprit avant d'aller à notre GP à domicile [à Barcelone]. Nous allons rester concentrés avant d'attaquer de nouveau, mais pour l'heure c'est le moment de célébrer cette victoire."

Lire aussi :

L'Espagnol allait ensuite imprimer un rythme conséquent pour creuser tour après tour l'écart, au cours d'une stratégie de course que n'aurait sans doute pas renié son frère Marc. Il faut dire qu'il était bien aidé par Lüthi, qui était plus occupé à contrer le retour sur ses talons de Marini. "Cela a été une course très longue, et en fait je n'étais pas prêt à 100% car j'ai dû manger quelque chose de mauvais où je ne sais quoi", a fait remarquer le pilote suisse à l'arrivée. "Je n'étais vraiment pas bien aujourd'hui, d'autant plus avec les conditions qui devenaient de plus en plus chaudes. Mais j'ai pu rester concentré sur mon travail. J'ai attaqué au début mais ensuite je n'avais tout simplement pas assez de grip. Quand Álex m'a passé, je me suis dit que c'était la même chose qu'au Mans. J'ai continué tout en les laissant s'échapper. J'ai ensuite pu revenir un peu sur Luca, mais c'était impossible pour moi d'attaquer aujourd'hui. Nous continuons de travailler, et nous sommes toujours dans le jeu, donc c'est cool."

Marini allait donc finir par s'emparer de la deuxième position à l'arrivée, à sa plus grande satisfaction : "C'est incroyable d'être sur le podium ici, et je tiens à remercier tous les fans car ils sont incroyables", s'est réjoui l'Italien après la course. "Je suis vraiment très content et fier de cette deuxième place. Je ne pouvais pas espérer mieux, et je dois vraiment remercier mon équipe, qui a fait du bon travail après un début de saison vraiment très difficile. Mais là nous avons tout changé sur la moto, qui est toute nouvelle car, selon moi, il y avait un problème que nous n'avons pas encore compris. Mais nous travaillons sur cela, et j'espère que nous allons pouvoir continuer sur ce rythme, et nous battre pour la victoire à chaque course."

Baldassarri sauve les meubles

Grâce à sa victoire au Mugello, sa deuxième de l'année après celle obtenue deux semaines plus tôt en France, Márquez remonte à la deuxième place du championnat, à seulement deux points du leader, Lorenzo Baldassarri. Ce dernier a réussi à bien limiter les dégâts en course après une séance de qualifications close à la 15e place, pour remonter à la quatrième dimanche. Une charge qui lui permet de conserver in extremis les rênes du classement.

Italy GP d'Italie - Course

P. Pilote Moto Écart
1 Spain Álex Márquez Kalex 39'31"262
2 Italy Luca Marini Kalex 1.928
3 Switzerland Thomas Lüthi Kalex 2.242
4 Italy Lorenzo Baldassarri Kalex 3.653
5 Spain Augusto Fernández Kalex 3.973
6 Italy Enea Bastianini Kalex 3.985
7 Spain Jorge Navarro Speed Up 4.986
8 Germany Marcel Schrötter Kalex 6.215
9 United Kingdom Sam Lowes Kalex 11.466
10 Italy Fabio Di Giannantonio Speed Up 13.050
11 Italy Mattia Pasini Kalex 13.934
12 Spain Xavi Vierge Kalex 17.176
13 Australia Remy Gardner Kalex 19.894
14 Japan Tetsuta Nagashima Kalex 20.055
15 South Africa Brad Binder KTM 20.591
16 Spain Jorge Martín KTM 20.672
17 Switzerland Dominique Aegerter MV 24.081
18 Italy Andrea Locatelli Kalex 26.677
19 Netherlands Bo Bendsneyder NTS 36.831
20 Germany Lukas Tulovic KTM 41.874
21 Germany Philipp Oettl KTM 44.611
22 South Africa Steven Odendaal NTS 45.131
23 Italy Marco Bezzecchi KTM 45.136
24 Indonesia Dimas Ekky Pratama Kalex 1'01.819
25 Andorra Xavi Cardelus KTM 1'40.942
  United States Joe Roberts KTM 6 tours
  United Kingdom Jake Dixon KTM 11 tours
  Italy Simone Corsi Kalex 13 tours
  Italy Nicolò Bulega Kalex 14 tours
  Italy Stefano Manzi MV 14 tours
  Teppei Nagoe Kalex 17 tours
  Spain Iker Lecuona KTM  

Article suivant
Fin des deux jours de test à Barcelone pour le Moto2 et le Moto3

Article précédent

Fin des deux jours de test à Barcelone pour le Moto2 et le Moto3

Article suivant

Folger remplace Pasini pour les 3 prochaines manches Moto2

Folger remplace Pasini pour les 3 prochaines manches Moto2
Charger les commentaires