Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
36 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
13 Heures
:
43 Minutes
:
26 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Morbidelli remet les points sur les i et assoit son leadership

partages
Morbidelli remet les points sur les i et assoit son leadership
Par :
28 juin 2017 à 07:35

Le pilote italien n'a pas eu une partie facile aux Pays-Bas, en dépit de sa pole position. Malmené par plusieurs concurrents, le transalpin a finalement eu le dernier mot au terme d'une course spectaculaire.

Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Takaaki Nakagami, Idemitsu Honda Team Asia
Takaaki Nakagami, Idemitsu Honda Team Asia
Takaaki Nakagami, Idemitsu Honda Team Asia
Mattia Pasini, Italtrans Racing Team
Alex Marquez, Marc VDS, Mattia Pasini, Italtrans Racing Team
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Alex Marquez, Marc VDS
Alex Marquez, Marc VDS
Alex Marquez, Marc VDS

Franco Morbidelli devait commencer à trouver le temps long ! Après deux dernières courses plus que mitigées qui l'ont vu repoussé en dehors du top 3, des doutes ont commencé à émerger concernant l'aptitude du pilote italien à maintenir le rythme effréné dont il avait gratifié le paddock du Moto2 lors de la première partie de saison.

Mais dans la "Cathédrale" d'Assen, le transalpin a remis les pendules à l'heure après un week-end contrôlé de main de maître, et décroché son cinquième succès de l'année. Un triomphe façonné dès le samedi en qualifications, lors desquelles le pilote Marc VDS, qui fera le grand saut en MotoGP l'an prochain au sein de cette même structure, a signé sa quatrième pole de l'année devant Takaaki Nakagami, le vainqueur de l'édition 2016, et Thomas Lüthi.

Et avec ses deux principaux rivaux au championnat seulement quatrième (Miguel Oliveira) et huitième (Álex Márquez) sur la grille, c'est peu de dire que Morbidelli avait de quoi faire un bon coup aux Pays-Bas.

Comme dans les autres catégories, c'est sous un ciel ombrageux que le coup d'envoi de cette huitième manche du championnat a été donné, avec un mercure plafonnant à quelque 23°C au sol.

Un seul pilote manquait à l'appel à l'extinction des feux : Xavi Vierge, victime d'une fracture du pouce gauche le samedi après une lourde chute. L'Espagnol sera par ailleurs également forfait pour le Grand Prix d'Allemagne au Sachsenring en fin de semaine. 

Morbidelli en difficulté lors des premiers tours

Toujours à la recherche de sa première victoire cette année, Lüthi a mis tous les atouts de son côté au départ pour s'emparer de la tête devant Morbidelli, avant de rencontrer des difficultés un peu plus tard dans le premier tour et rétrograder à la quatrième place.

Oliveira et Nakagami n'en demandaient pas tant et ont ainsi pris en chasse Morbidelli aux deuxième et troisième places, alors que derrière le quatuor de tête Márquez a pris un très bon envol pour pointer en cinquième position dès la fin du premier tour, devant Mattia Pasini

Devant, Morbidelli a tenté de se faire la belle dans les premiers tours, sans grand succès, puisque Oliveira derrière lui s'est rapproché dangereusement jusqu'à tenter de faire l'intérieur à l'Italien dans le troisième tour après que ce dernier ait viré large dans le virage 4.

Plus de peur que de mal pour les deux hommes, qui en dépit d'un contact en ont finalement été quitte pour une belle frayeur et une belle ruade de leurs machines. Un incident qui n'a pas déstabilisé Oliveira, qui a remis ça dans le cinquième tour, avec plus de réussite cette fois puisque le pilote portugais s'est emparé du leadership au prix d'une manœuvre audacieuse. 

Derrière, Pasini a également assuré le spectacle, d'abord en venant à bout de Lüthi, avant de se frayer un chemin jusqu'à la tête de course pour s'emparer du commandement au détriment de Oliveira, en emmenant dans sa roue Nakagami.

En difficulté dans le groupe de tête, Morbidelli et Lüthi ont finalement sifflé la fin des festivités au tiers de la course pour débuter leur remontée vers les sommets. Oliveira a été le premier pilote à faire les frais de ce retour en force, les deux hommes prenant en chasse Pasini et Nakagami dans la foulée.

Nakagami seul en tête 

Dès lors, restait à savoir la nature de la résistance qu'allaient pouvoir opposer les deux leaders face à la pression appliquée sur eux. Et à ce petit jeu, c'est Nakagami qui s'est montré le plus entreprenant, en s'emparant de la tête de course, laissant à Pasini le rôle peu reluisant de bouchon.

Celui-ci a sauté dès le 16e tour sous les assauts répétés de Morbidelli, avant de subir les foudres de Lüthi mais aussi de Márquez quelques virages plus tard. Sans défense, le pilote nippon n'a pas démérité face à un peloton déchaîné, avant de céder à l'entame du 21e tour, et laisser Lüthi s'infiltrer en tête. 

Le pilote suisse a alors bien cru tenir enfin sa première victoire de l'année, mais c'était sans compter sur l'excellent retour de Morbidelli, qui a pris les commandes de cette course d'Assen dans le pénultième tour pour ne plus les lâcher, et filer ainsi vers son cinquième succès de la saison. 

Le pilote Marc VDS termine devant Lüthi sous le drapeau à damier, et conforte ainsi un peu plus son avance en tête du championnat du monde avec désormais 12 unités de plus que son adversaire helvète. "Ce fut un dernier tour incroyable, et une course incroyable aussi", a constaté l'Italien à l'issue de la course au micro du site officiel du MotoGP. "Il y a eu cinq ou six pilotes qui se sont battus ensemble, donc ce fut une course très divertissante. J'ai essayé de faire abstraction du championnat, et de me concentrer sur la course."

Il faut dire que l'Italien a pris tous les risques pour battre Lüthi, qui repart donc des Pays-Bas avec un nouveau podium, mais toujours pas de victoire cette saison. "La course est loin d'avoir été ennuyeuse, aussi bien pour nous, les pilotes, que pour les spectateurs", a admis le numéro 2 du championnat. "C'était difficile d'élaborer la moindre tactique. Dès le début je me suis dit que ma vitesse était là. J'ai fini par obtenir le leadership, mais je savais que dans le dernier tour ce serait difficile. Il a montré tout le week-end qu'il avait le niveau de performance nécessaire. Je savais qu'il serait fort. Nous avons eu à peu près le même niveau aujourd'hui, mais il a fait un peu mieux dans le dernier tour."

Derrière les deux hommes forts du championnat figure Nakagami, qui a hérité de la troisième place sur le podium après que Pasini ait été sanctionné pour avoir coupé la dernière chicane. Ce dernier boucle donc cette huitième manche de la saison à la quatrième place, devant Oliveira et Márquez, Xavier Simeon et Hafizh Syahrin. Un peu plus bas dans la hiérarchie, le Français Fabio Quartararo termine à la neuvième place, devant Francesco Bagnaia

 Moto2 - Assen - Course

Pos.

PilotesMotoTrsTemps/écarts
1 italy Franco Morbidelli  Kalex 24 39'39.120 
2 switzerland Thomas Lüthi  Kalex 24 0.158
3 japan Takaaki Nakagami  Kalex 24 0.630
4 italy Mattia Pasini  Kalex 24 0.394
5 portugal Miguel Oliveira  KTM 24 0.657
6 spain Álex Márquez  Kalex 24 2.774
7 belgium Xavier Simeon  Kalex 24 6.967
8 malaysia Hafizh Syahrin  Kalex 24 7.027
9 france Fabio Quartararo  Kalex 24 11.089
10 italy Francesco Bagnaia  Kalex 24 11.623
11 germany Marcel Schrötter  Suter 24 14.196
12 switzerland Dominique Aegerter  Suter 24 14.521
13 south_africa Brad Binder  KTM 24 18.210
14 colombia Yonny Hernández  Kalex 24 18.926
15 spain Jorge Navarro  Kalex 24 21.767
16 australia Remy Gardner  Tech 3 24 22.008
17 switzerland Jesko Raffin  Kalex 24 22.179
18 italy Andrea Locatelli  Kalex 24 32.097
19 spain Augusto Fernandez  Speed Up 24 32.231
20 italy Stefano Manzi  Kalex 24 40.349
21 japan Tetsuta Nagashima  Kalex 24 44.830
22 spain Axel Pons  Kalex 24 48.509
23 spain Iker Lecuona  Kalex 24 57.518
24 spain Edgar Pons  Kalex 24 1'06.824
25 united_kingdom Tarran Mackenzie  Suter 24 1'24.146
26 malaysia Khairul Pawi  Kalex 21 3 tours
Ab.  spain Isaac Viñales  Kalex 11 13 tours
Ab.   germany Sandro Cortese  Suter 5 19 tours
Ab.  italy Luca Marini  Kalex 1 23 tours
Ab.   italy Simone Corsi  Speed Up 1 23 tours
Article suivant
Lorenzo Baldassarri opéré et forfait en Allemagne

Article précédent

Lorenzo Baldassarri opéré et forfait en Allemagne

Article suivant

Márquez reste chez Marc VDS en 2018

Márquez reste chez Marc VDS en 2018

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Assen
Catégorie Course
Lieu Assen
Auteur Willy Zinck