Morbidelli remet les pendules à l'heure en Autriche

En devançant ses deux principaux rivaux au championnat sur le podium, le pilote italien leur a lancé un message clair : il compte bien se défendre jusqu'au bout.

Avec la victoire de Thomas Lüthi, qui débloquait ainsi enfin son compteur cette saison, une semaine auparavant à Brno, on pensait bien que la dynamique s'était inversée en tête du championnat, avec un avantage pour l'Helvète au détriment de Franco Morbidelli.

Mais l'Italien a livré une prestation majuscule lors de cette 11e manche de la saison, en s'emparant de la tête en début de course et en maintenant son avantage sur le Suisse, ainsi que son coéquipier Álex Márquez, pour finalement remporter son septième succès cette année.

Pasini en pole pour un millième

Un peu moins de trois quarts d'heure plus tôt, c'était pourtant son compatriote Mattia Pasini qui s'est élance depuis la première place sur la grille, après avoir signé sa seconde pole position consécutive cette saison, pour un petit millième d'avance. Autant dire que le transalpin, qui avait été contraint à l'abandon en République Tchèque, était cette fois-ci bien décidé à faire fructifier ce meilleur temps, à plus forte raison le jour de ses 32 ans !

Celui-ci n'a cependant pas profité longtemps de son leadership. Quelques dizaines de mètres tout au plus, le temps pour Morbidelli de négocier un premier freinage appuyé dans le virage 1 et prendre d'emblée la tête de la course.

 

Ce virage 1, qui a tant fait parler de lui durant ce week-end autrichien, après que des dépôts de gomme aient transformé son approche en véritable patinoire sous la pluie lors de la première séance d'essais libres du vendredi matin, a de nouveau laissé sur le carreau pas moins de neuf pilotes au départ.

Parmi eux, le Français Fabio Quartararo s'est fracturé le radius droit, et sa présence à Silverstone dans deux semaines semble compromise, même si aucune annonce officielle n'a encore été faite.

En tête de la hiérarchie, Morbidelli a réussi à défendre son leadership dans les premiers tours de course en dépit de l'insistance des trois adversaires qui composaient avec lui le groupe de tête, à savoir Marquez et Lüthi, donc, mais également Pasini qui est longtemps resté dans le rythme avant de se faire distancer après être parti au large dans le virage 5.

Derrière ce quatuor, la première moitié de course a offert une sublime bataille pour la septième position, mettant aux prises Brad Binder, Takaaki Nakagami et Isaac Viñales, ce dernier se retrouvant au final hors-jeu suite à une chute.

Márquez et Lüthi assurent le spectacle

Aux avant-postes, Morbidelli a commencé à creuser l'écart avec ses poursuivants aux alentours du dixième tour, alors que l'Italien était le seul pilote à rouler de façon régulière sous la barre des 1'30.

Marquez et Lüthi se sont donc retrouvés engagés dans un duel à couteaux tirés pour la deuxième place. Et comme Joan Mir en Moto3, c'est Morbidelli qui en a été le grand bénéficiaire en n'étant pour ainsi dire jamais réellement inquiété.

 

Malgré tous ses efforts, Lüthi n'a jamais réussi à porter une attaque décisive sur son adversaire espagnol, perdant un temps considérable alors qu'il a semblé afficher un rythme qui lui aurait sans doute permis d'aller chercher Morbidelli.

Derrière eux, Miguel Oliveira s'est longtemps dirigé vers une probante cinquième place, devant un public ravi de voir une KTM dans le top 5, avant de jeter un froid sur le Red Bull Ring suite à un impressionnant high-side dans le 21e tour.

 

Le Portugais hors-course, Francesco Bagnaia a taillé la route pour s'adjuger la quatrième place finale devant Pasini, alors que derrière ces deux Italiens, c'est Nakagami qui a eu le dernier mot pour le gain de la sixième place, devant Binder et Jorge Navarro. Dominique Aegerter et Hafizh Syarhin complètent le top 10.

La bonne opération en Autriche est donc l'œuvre de Morbidelli, pour qui cette victoire était une nécessité afin de ne pas laisser le doute s'immiscer, alors que Lüthi avait réduit l'écart de moitié à Brno. En remettant les points sur les i lors de cette 11e manche, le transalpin reprend un peu d'air avec de nouveau un peu plus d'une victoire d'avance en tête du championnat.

"C'est une bonne victoire aujourd'hui, après une course difficile”, a-t-il réagi. "Sur cette piste, c'est difficile de s'échapper en raison de l'aspiration. Nous avons été proches les uns des autres pour ainsi dire sur toute la durée de la course. À la fin, j'ai essayé de m'échapper, et d'augmenter un peu plus le rythme. Au final, j'ai une seconde d'avance dans le dernier tour, et c'est bien car sans cet écart, cela aurait pu être difficile."

 

Son coéquipier Márquez n'était pour sa part pas peu fier d'avoir résisté à Lüthi jusqu'à l'arrivée. "Après quelques tours, j'avais un très bon feeling, mais j'attendais parce qu'il [Franco Morbidelli] avait creusé l'écart, et c'était difficile", relate l'Espagnol. "Et dans les derniers tours, avec Tom [Thomas Lüthi], on s'est dépassé, on perdait environ une demi-seconde au tour sur Franco, et puis j'ai fait une erreur dans le virage 3. Mais je suis content de ce podium. Nous devons continuer à faire des courses comme celle-là, à mettre la pression sur les leaders, et y croire jusqu'au bout."

Malgré le fait d'avoir terminé derrière son rival pour le titre, Lüthi s'est pour sa part montré satisfait de ramener d'Autriche des points importants au championnat. "Cela a été une course très excitante pour moi, mais aussi frustrante", a-t-il reconnu. "Je pensais que Franco s'échappait parce qu'Alex était à la limite, mais il attendait juste, et avait une bonne vitesse. Au final, j'aurais pu me battre pour la victoire, et c'est ce qui compte dans la vue d'ensemble et pour le reste de la saison."

 Moto2 - Spielberg - Course

Pos.PilotesMotoTrsTemps/écarts
1 italy Franco Morbidelli  Kalex 25 37'39.370 
2 spain Álex Márquez  Kalex 25 1.312
3 switzerland Thomas Lüthi  Kalex 25 2.544
4 italy Francesco Bagnaia  Kalex 25 3.070
5 italy Mattia Pasini  Kalex 25 3.745
6 japan Takaaki Nakagami  Kalex 25 8.827
7 south_africa Brad Binder  KTM 25 9.018
8 spain Jorge Navarro  Kalex 25 13.692
9 switzerland Dominique Aegerter  Suter 25 14.955
10 malaysia Hafizh Syahrin  Kalex 25 18.997
11 italy Simone Corsi  Speed Up 25 21.887
12 japan Tetsuta Nagashima  Kalex 25 22.028
13 spain Axel Pons  Kalex 25 23.008
14 spain Edgar Pons  Kalex 25 23.290
15 australia Remy Gardner  Tech 3 25 25.128
16 spain Augusto Fernandez  Speed Up 25 33.460
17 malaysia Khairul Pawi  Kalex 25 33.931
18 switzerland Jesko Raffin  Kalex 25 40.110
19 united_states Joe Roberts  Kalex 25 43.888
20 united_kingdom Tarran Mackenzie  Suter 25 46.097
21 spain Iker Lecuona  Kalex 23 2 tours
Ab.  portugal Miguel Oliveira  KTM 20 5 tours
Ab.  italy Stefano Manzi  Kalex 13 12 tours
Ab.  italy Andrea Locatelli  Kalex 12 13 tours
Ab.  spain Isaac Viñales  Kalex 11 14 tours
Ab.  spain Xavi Vierge  Tech 3 1 24 tours
Ab.  belgium Xavier Simeon  Kalex 1 24 tours
Ab.  france Fabio Quartararo  Kalex 0  
Ab.  germany Sandro Cortese  Suter 0  
Ab.  italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 0  
Ab.  italy Luca Marini  Kalex 0  
 

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Red Bull Ring
Sous-évènement Course - Dimanche
Circuit Red Bull Ring
Type d'article Résumé de course