Une nouvelle victoire et des espoirs de titre pour Márquez en Catalogne

Le pilote espagnol s'est imposé sur ses terres dimanche, décrochant ainsi sa seconde victoire de la saison. Son coéquipier et leader du championnat seulement sixième, le pilote Marc VDS est à présent un candidat crédible pour le titre.

L'air du pays semble faire le plus grand bien à Álex Márquez, qui a remporté en Catalogne sa seconde victoire en Moto2, après un premier succès déjà décroché en Espagne il y a un peu plus d'un mois, à Jerez. 

Le pilote Marc VDS n'a laissé aucune chance à ses adversaires en course, après avoir montré les crocs dès les qualifications en s'emparant de la pole position, devant le dernier vainqueur en date, au Mugello, Mattia Pasini et Lorenzo Baldassarri, bien décidé à faire oublier son abandon sur ses terres une semaine plus tôt. 

Une bataille entre coéquipiers avortée

Au départ, c'est pourtant le coéquipier de Márquez chez Marc VDS, Franco Morbidelli, qui a été le plus prompt, en sautant de sa sixième place sur la grille (sa pire qualification depuis le Grand Prix d'Australie de l'an dernier) à la deuxième dès le premier tournant.

Le scénario du Grand Prix d'Espagne, où les deux compères avaient déjà ferraillé en tête de course, a alors semblé se reproduire, mais il n'a pas fallu longtemps pour prendre conscience que Márquez évoluait sur une autre planète ce week-end. 

Sur un rythme d'enfer, l'Espagnol a bouclé le premier tour avec une seconde d'avance sur Morbidelli, avant d'enfoncer le clou et de creuser un écart de quatre secondes sur l'Italien à mi-course. 

 

Mais alors que la victoire a rapidement été assurée par Márquez, tous les regards se sont tournés vers la bataille pour la deuxième place, autrement plus spectaculaire, et mettant aux prises trois pilotes : Morbidelli, donc, mais aussi Pasini et Thomas Lüthi. 

Morbidelli, pas dans le rythme

Le premier cité n'a guère fait illusion, et malgré son coup d'éclat au départ, a été contraint de rétrograder au fil des tours alors qu'il se montrait incapable de soutenir le rythme des pilotes situés derrière lui. 

Pasini et Lüthi, son principal adversaire pour le titre, ont donc pris le dessus, mais ce n'était pas encore la fin des soucis pour le leader du championnat. En effet, celui-ci a ensuite dû s'incliner face à Miguel Oliveira puis Baldassarri, pour terminer à une bien décevante sixième place sous le drapeau à damier.

 

C'est donc sans pression que Márquez a remporté cette septième manche de la saison, perpétuant ainsi la tradition, qui veut que depuis 2013 le poleman se mue en vainqueur le dimanche à Montmeló. "C'est génial de gagner ici", s'est réjoui le Catalan à l'arrivée, au micro du site officiel du MotoGP. "C'est comme un rêve qui devient réalité, comme à Jerez. J'ai fait une très bonne course. J'ai attaqué dès le début et ensuite j'ai contrôlé l'écart." 

Il devance ainsi avec un peu plus de trois secondes et demie d'avance Pasini, qui a confirmé ainsi sa victoire du Mugello avec une nouvelle prestation solide, après avoir résisté jusqu'au bout à Lüthi. "C'est incroyable, nous sommes si forts en ce moment", s'est félicité le transalpin. "La moto fonctionne si bien... Tom [Lüthi] m'a poussé dans mes retranchements jusqu'à la fin. Le fait d'être ici, après le Mugello, c'est une confirmation de notre bon travail."

Lüthi le plus régulier

Lüthi justement, grâce à sa troisième place dimanche, reprend des points importants au championnat sur Morbidelli. En effet, le pilote suisse n'est plus à présent qu'à sept unités de son rival pour le titre. "Aujourd'hui, je m'attendais à ce que cela soit difficile, et ça l'a été", a-t-il expliqué. "Au niveau physique, mais également pneumatique. Au début, j'ai perdu trop de positions, et il a fallu ensuite que je refasse mon retard en étant agressif sur les gaz en sortie de virage. Je pense que c'est là où j'ai abîmé davantage mes pneus, et perdu mes chances de me battre avec Pasini pour la deuxième place."

Plus que jamais, l'Helvète récolte les fruits de sa très grande constance cette saison, celui-ci faisant pour ainsi dire jeu égal au général avec le pilote Marc VDS alors qu'il est toujours à la recherche de sa première victoire cette saison – alors que Morbidelli, lui, présente pour sa part quatre victoires.

Ce dernier a donc terminé ce Grand Prix de Catalogne à une sixième place qui est loin de faire ses affaires, devant un duo de rookies composé de Jorge Navarro, très pressant sur le transalpin en fin de course, et du Français Fabio Quartararo. 

 

Derrière ces deux hommes, Xavi Vierge a réussi à prendre l'avantage, et donc la neuvième place, sur le Malaisien Hafizh Syahrin, dans les dernières encablures. Takaaki Nakagami échoue pour sa part à une 11e place bien en-deçà de ses espérances, après une qualification pourtant prometteuse (quatrième position sur la grille).

Si sa contre-performance du jour le met désormais dans une position des plus inconfortables au championnat, alors que Lüthi n'est plus qu'à sept unités, Álex Márquez n'est pas loin non plus, et évolue à présent à moins d'une victoire de son coéquipier (20 points). La dynamique semble donc s'inverser chez Marc VDS, et nul doute que le reste de la saison promet une belle lutte entre les deux coéquipiers pour le titre.

 Catalogne – Moto2 - Course

Pos.PiloteMotoTemps/écarts
1 spain Álex Márquez  Kalex 42'40.502 
2 italy Mattia Pasini  Kalex 3.525
3 switzerland Thomas Lüthi  Kalex 4.452
4 portugal Miguel Oliveira  KTM 5.322
5 italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 9.930
6 italy Franco Morbidelli  Kalex 14.172
7 spain Jorge Navarro  Kalex 16.192
8 france Fabio Quartararo  Kalex 18.217
9 spain Xavi Vierge  Tech 3 19.096
10 malaysia Hafizh Syahrin  Kalex 19.179
11 japan Takaaki Nakagami  Kalex 19.361
12 italy Simone Corsi  Speed Up 19.957
13 spain Isaac Viñales  Kalex 20.984
14 italy Francesco Bagnaia  Kalex 22.220
15 italy Andrea Locatelli  Kalex 23.501
16 colombia Yonny Hernández  Kalex 23.565
17 switzerland Dominique Aegerter  Suter 24.423
18 south_africa Brad Binder  KTM 24.776
19 spain Axel Pons  Kalex 25.257
20 australia Remy Gardner  Tech 3 29.261
21 belgium Xavier Simeon  Kalex 30.062
22 spain Augusto Fernandez  Speed Up 38.420
23 spain Edgar Pons  Kalex 47.235
24 switzerland Jesko Raffin  Kalex 47.390
25 spain Iker Lecuona  Kalex 54.588
26 malaysia Khairul Pawi  Kalex 55.085
27 japan Tetsuta Nagashima  Kalex 57.049
28 italy Federico Fuligni  Kalex 1'07.344
Ab. germany Marcel Schrötter  Suter 2 tours
Ab.  italy Stefano Manzi  Kalex 8 tours
Ab. germany Sandro Cortese  Suter 12 tours
Ab.  united_kingdom Tarran Mackenzie  Suter 20 tours
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Barcelone
Sous-évènement Course
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Type d'article Résumé de course