Résumé de course
Moto2 Phillip Island

Oliveira emmène un 1er doublé KTM, Morbidelli se rapproche du titre

Miguel Oliveira a remporté sa première victoire en Moto2 et offert au constructeur autrichien son premier succès, et doublé, dans la catégorie. Morbidelli termine quant à lui troisième, et s'avance encore un peu plus vers son premier sacre.

Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Jesko Raffin, CarXpert Interwetten Moto2
Jesko Raffin, CarXpert Interwetten
Jesko Raffin, CarXpert Interwetten
Xavi Vierge, Tech 3 Racing
Xavi Vierge, Tech 3 Racing
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten

Marc Márquez n'est pas le seul pilote à avoir pris une sérieuse option sur le titre suite à sa victoire en Australie dimanche. Car quelques heures plus tôt, Franco Morbidelli a lui aussi faire le trou en championnat, de Moto2 cette fois, en terminant troisième à Phillip Island.

Mais avant l'aspect purement comptable, il y a eu la joie de toute l'équipe Red Bull KTM Ajo, et de celle de son pilote, Miguel Oliveira, vainqueur de son premier Grand Prix dans la catégorie intermédiaire, et qui apporte par ailleurs son premier succès au constructeur autrichien.

Et autant dire tout de suite qu'il n'y a pas eu vraiment de débats au cours de cette 16e manche de la saison. Auteur d'un très bon envol depuis la troisième place sur la grille, le Portugais a de suite pris les commandes la course, pour ne plus les lâcher tout du long.

Le poleman, Mattia Pasini, a en effet perdu plusieurs positions dès le premier tour, avant de boire le calice jusqu'à la lie en étant emporté un peu plus tard par la chute de son camarade de première ligne, Marcel Schrötter.

 

Bataille pour la deuxième place entre Binder et Morbidelli

Ces deux pilotes hors-course, cela a donc laissé le champ libre à Oliveira, qui a dès lors imprimé un rythme très soutenu pour creuser un écart qui a culminé jusqu'à six secondes. L'intérêt de la course s'est alors recentré sur la bataille pour la place de dauphin, entre le Champion de Moto3 en titre, Brad Binder, et le leader du championnat, Franco Morbidelli.

Une lutte intense qui a là-aussi bien failli envoyer les deux hommes au tapis, notamment lors de cette erreur d'appréciation de l'Italo-Brésilien au premier virage, qui est rentré en contact avec son adversaire, heureusement sans conséquence fâcheuse hormis une trajectoire manquée et du temps de perdu.

 

Son coéquipier chez Marc VDS et vainqueur de la dernière manche à Motegi, Álex Márquez, a lui aussi eu une frayeur à la sortie du virage 7 en virant très large, jusqu'à sortir de la piste. Mais là aussi, l'Espagnol a eu plus de peur que de mal, et a pu se reprendre pour finir à la sixième place.

Takaaki Nakagami aurait pour sa part pu prétendre à une place sur le podium. Le Japonais a véritablement assuré le spectacle à la mi-course en remontant depuis la septième position pour se porter jusqu'à la deuxième place. La suite a été moins glorieuse, le futur pilote MotoGP perdant pied alors que la pluie faisait son apparition sur une partie du circuit, avant de chuter lourdement.

 

Oliveira sans rival

Oliveira, lui, n'a pas connu ce genre de souci, même si la principale difficulté à laquelle il a été confronté a été celle de la concentration. "Cela a vraiment été difficile pour moi. J'ai mené du départ à l'arrivée, et cela a vraiment été difficile de rester concentré", a ainsi déclaré le Lusitanien au site officiel du MotoGP. "Je me suis contenté d'attaquer lors de la première partie de course, lorsque je savais que j'avais un avantage sur les autres. Mais à deux tours de la fin, il a commencé à pleuvoir, et j'ai donc été sans doute un peu trop prudent, car je ne voulais pas perdre la course. Mais j'ai réussi à maintenir le cap jusqu'à la ligne d'arrivée." 

Même sans repère devant lui, celui-ci est parvenu à rallier l'arrivée et à mener ce qui constitue ni plus ni moins que le premier doublé de KTM en Moto2 ! Derrière lui, c'est Binder qui a finalement eu le dernier mot face à Morbidelli, mettant un terme à des débuts dans la catégorie intermédiaire cauchemardesques. "Je suis très content d'être de nouveau sur le podium", explique-t-il, soulagé de voir le bout du tunnel. "Cela a été une course difficile. J'ai essayé de m'accrocher à Miguel au début, mais son rythme était vraiment très bon, et il n'a fait aucune erreur. J'ai eu plus de difficulté ensuite, mais je suis resté la tête dans le guidon, et lors des trois derniers tours j'ai attaqué autant que j'ai pu. Je suis très content, pour moi mais aussi pour l'équipe, pour le doublé."

Dans une optique de titre, Morbidelli s'est pour sa part félicité d'avoir de nouveau repris des points à Thomas Lüthi, seulement dixième à Phillip Island. "Au final on a réussi à avoir cette troisième place. C'est bon pour moi, c'est bon pour le championnat, et c'est bon pour l'équipe. On va à présent se tourner vers la Malaisie, et essayer d'obtenir un bon résultat là-bas. Je reste concentré et je continue d'attaquer autant que je peux, et on va voir ce que ça donne."

Morbidelli toujours plus proche du titre

L'Italien devance un autre helvète, Jesko Raffin, qui obtient en Australie son meilleur résultat de l'année. Suit un duo d'Espagnols, Xavi Vierge terminant devant Álex Márquez.

Au championnat, ce dernier perd sa troisième palce au profit du vainqueur du jour, Oliveira, qui lui passe devant pour un petit point. Son coéquipier chez Marc VDS, Morbidelli, prend en revanche le large en tête puisqu'il dispose à présent de 29 unités d'avance sur Lüthi, et peut rêver du titre dès la prochaine course, ce week-end à Sepang. 

 Moto2 - Phillip Island - Course

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 portugal Miguel Oliveira  KTM 25 39'25.920 
2 south_africa Brad Binder  KTM 25 2.974
3 italy Franco Morbidelli  Kalex 25 3.846
4 switzerland Jesko Raffin  Kalex 25 7.348
5 spain Xavi Vierge  Tech 3 25 7.403
6 spain Álex Márquez  Kalex 25 12.125
7 italy Simone Corsi  Speed Up 25 12.217
8 switzerland Dominique Aegerter Suter 25 12.244
9 germany Sandro Cortese  Suter 25 12.475
10 switzerland Thomas Lüthi  Kalex 25 12.605
11 spain Axel Pons  Kalex 25 12.971
12 italy Francesco Bagnaia  Kalex 25 20.887
13 italy Stefano Manzi  Kalex 25 28.821
14 italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 25 31.214
15 australia Remy Gardner  Tech 3 25 34.678
16 malaysia Hafizh Syahrin  Kalex 25 34.911
17 spain Augusto Fernandez  Speed Up 25 35.694
18 japan Tetsuta Nagashima  Kalex 25 56.487
19 spain Isaac Viñales  Kalex 25 56.528
20 spain Iker Lecuona  Kalex 25 56.550
21 malaysia Khairul Pawi  Kalex 25 57.548
22 united_kingdom Tarran Mackenzie  Suter 25 1'01.191
23 italy Luca Marini  Kalex 25 1'39.824
Ab. japan Takaaki Nakagami  Kalex 23 2 tours
Ab. spain Edgar Pons  Kalex 23 2 tours
Ab.  france Fabio Quartararo  Kalex 5 20 tours
Ab.  italy Andrea Locatelli  Kalex 2 23 tours
Ab.  spain Jorge Navarro  Kalex 2 23 tours
Ab.  germany Marcel Schrötter  Suter 1 24 tours
Ab.  italy Mattia Pasini  Kalex 1 24 tours

 

 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Xavier Siméon blessé et forfait à Phillip Island
Article suivant Xavier Siméon a été opéré à la main

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France