Quartararo : "Je ne me suis jamais senti comme ça sur une moto"

partages
commentaires
Quartararo :
Par : Léna Buffa
19 juin 2018 à 14:13

Le Français a livré une performance solide pour aller chercher sa première victoire mondiale. Quelques instants plus tard, il peinait à réaliser le cap qu'il venait de franchir à tout juste 19 ans.

Quand les supporters français présents à Barcelone le week-end dernier entonnaient la Marseillaise depuis les gradins du Circuit de Catalunya, dimanche matin, peut-être ne s'attendaient-ils pas à entendre véritablement leur hymne retentir quelques heures plus tard. Le rêve nourri par le clan tricolore s'est pourtant concrétisé, et c'est Fabio Quartararo qui a permis à la France de faire son retour à la victoire, pour la première fois depuis le dernier succès de Johann Zarco, en 2016.

À titre personnel, El Diablo a vécu un moment particulièrement fort, lui qui n'avait plus remporté de course depuis 2014 et son départ d'un Championnat d'Espagne où il s'était taillé une stature de "Marc Márquez en puissance". Le temps a pu lui paraître long alors qu'il a été en quête de ce premier succès durant ses trois premières saisons mondiales, néanmoins Quartararo, 19 ans à peine, s'inscrit désormais dans la lignée du sextuple Champion du monde espagnol puisqu'il devient le deuxième plus jeune vainqueur du Moto2 derrière le #93.

Celui qui ne voulait pas brûler les étapes avec sa nouvelle équipe, cette année, revient assurément de loin : hors des points sur les deux premières courses, cette saison, il est peu à peu monté en puissance jusqu'à connaître le week-end parfait en Catalogne, avec sa première pole en Moto2 et sa première victoire mondiale.

C'est un peu incrédule, et pourtant confiant dans les progrès récemment réalisés, que le Niçois a livré dimanche ses premières impressions de vainqueur lors de la conférence de presse qui faisait suite à ce podium rythmé par la Marseillaise.

Ce fut un week-end parfait pour toi, avec la pole position, puis la première victoire de ta carrière !

Faire la pole a été très impressionnant. Quand j'ai monté les pneus neufs j'ai été beaucoup plus compétitif et j'ai beaucoup amélioré mon temps à cet instant. Aujourd'hui [dimanche], on savait qu'on avait un très bon rythme, mais je ne m'attendais pas à être premier et à m'échapper. Notre objectif était de finir dans le top 5 parce qu'on ne l'avait jamais fait. Mais on termine premier, c'est incroyable !

Podium: Fabio Quartararo, Speed Up Racing

Raconte-nous cette course…

C'était vraiment dur ! Je ne sais pas combien de tours j'ai fait en tête, mais à la fin c'était long, je n'attendais que le dernier tour. Je suis super content, j'ai réussi à faire un bon rythme et surtout je roulais vite mais je n'étais pas vraiment à la limite dans les derniers tours.

Qu'est-ce que tu ressens après cette première victoire ? C'est du soulagement ? de la fierté ?

Je ne réalise pas encore. J'ai fini premier, c'était comme samedi quand j'ai fait la pole position, je ne réalisais pas. Là, gagner une course… Je pense qu'il me faut encore un peu de temps pour réaliser.

 

Quand tu disais top 5 samedi, intérieurement tu espérais mieux ?

Mon équipe m'a dit qu'un top 5 c'était bien, je disais 'oui oui oui', mais dans ma tête l'objectif n'était pas le top 5. Je me disais 'Voilà, j'ai fait une pole position, peut-être que maintenant c'est la bonne opportunité pour faire mon premier top 3'. Même sur la grille, [on me disait] 'Termine la course et finis dans les cinq premiers', mais dans ma tête c'était totalement l'inverse : [je voulais] être dans les trois premiers.

Sur les derniers Grands Prix, tu disais que tu avais du mal sur le début de course. Sens-tu que tu as fait des progrès à ce niveau-là ?

Oui. Déjà, au warm-up, on est parti avec le plein – même un petit peu plus que la course. Je pensais que j'étais parti avec la moitié du réservoir et quand j'ai demandé si j'avais le plein, ils m'ont dit oui. Dès ce matin [dimanche], je me suis donc senti super bien.

Fabio Quartararo, Speed Up Racing

Tu avais l'impression d'être un peu en état de grâce pendant cette course ?

Vraiment, je me suis senti super bien. Je ne me suis jamais senti comme ça sur une moto. J'avais des mouvements mais c'était fluide. J'ai réussi à faire un très bon premier secteur alors que j'avais du mal pendant le week-end, même si j'étais parfois dans les trois premiers. Grâce à une aspi, c'est surtout cette chicane que j'ai réussi à rectifier.

Tu as utilisé un nouveau bras oscillant. Tu dis que le grip se dégrade de manière plus linéaire ?

C'est une évolution de celui que j'avais à Jerez et au Mugello. On l'a essayé au test et c'était super bien. […] Pour moi, les deux bras oscillants sont exactement pareils sauf qu'à la fin de course on gagne peut-être un petit peu de grip. Et ça s'est vu : quand ils [mes adversaires] avaient un petit peu de mal j'ai réussi à faire un petit step en avant par rapport à eux.

Est-ce que le fait d'avoir gagné autant de courses et mené en CEV t'a aidé à gérer la course en tête ?

C'est vrai que ça m'a un petit peu aidé. Ça faisait tellement longtemps, que je pensais que j'avais oublié cette sensation, mais ça m'a aidé pour rester calme. Je me suis dit 'Fais tes tours, c'est comme une séance d'essais libres' et ça s'est bien terminé.

Race winner Fabio Quartararo, Speed Up Racing

Tu penses que c'était un déclic et que tu as franchi un cap ? Est-ce que tout était réuni ce week-end ou bien as-tu atteint une autre dimension ?

C'est sûr que tous les week-ends ne peuvent pas se passer comme ça : pole position, première place. Mon objectif c'est de terminer tout le temps dans le top 5 ou 6. C'est mon objectif maintenant de ne pas être irrégulier, d'être toujours dans cette ligne.

As-tu un mot pour tes détracteurs, ceux qui n'ont pas compté sur toi ces dernières années ?

Aucun mot. Il y a tout le temps des gens qui sont avec toi quand ça va bien et qui te critiquent quand ça n'est pas bien. Ça rentre par une oreille et ça ressort par l'autre.

Prochain article Moto2
Niki Tuuli partiellement amputé d'un doigt

Article précédent

Niki Tuuli partiellement amputé d'un doigt

Article suivant

La surprise pour Quartararo, la bonne opération pour Oliveira

La surprise pour Quartararo, la bonne opération pour Oliveira

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Barcelone
Catégorie Course
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Speed Up Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions