Trois de suite pour Remy Gardner, qui s'échappe au championnat

Remy Gardner enfonce le clou au championnat avec une troisième victoire de suite, et ce alors que son dauphin et coéquipier Raúl Fernández est cette fois parti à la faute.

Promis à un transfert en MotoGP pour la saison prochaine, Remy Gardner n'en finit plus de briller dans la catégorie inférieure. Le Grand Prix d'Allemagne lui a valu une troisième victoire d'affilée, au prix d'une nouvelle performance parfaite et d'une course qu'il a dominée de bout en bout.

Après quatre podiums en cinq courses, le fils du Champion du monde 1987 Wayne Gardner s'était hissé pour la première fois sur la plus haute marche au Mugello, avant de dominer également l'épreuve de Barcelone la semaine suivante. Sur sa lancée, c'est au Sachsenring qu'il a brillé, mais cette fois sans participer à un doublé de l'équipe Ajo KTM. Son coéquipier, Raúl Fernández, lui aussi auteur d'un début de championnat épatant avec deux victoires et trois autres podiums, est cette fois tombé dans le cinquième tour, laissant l'Australien filer seul vers le succès.

Fernández partait pourtant de la pole position et c'est bien lui qui a mené le premier tour, suivi comme son ombre par son coéquipier. Tous deux avaient déjà pris plus de sept dixièmes d'avance sur leurs adversaires lorsqu'ils sont entrés dans le deuxième tour, et c'est là que Gardner a porté son attaque, imparable sur les freins du virage 12. Au bout de quatre tours, le binôme du team Ajo avait déjà 3"6 de marge en tête et l'on pouvait espérer un beau duel entre eux, mais Fernández a perdu le contrôle dans le virage 3 et c'en était fini de sa course.

Poursuivant des pilotes Ajo au départ, Xavi Vierge s'est fait dépasser par Arón Canet au même moment, alors que l'avance de Gardner, désormais seul, passait d'un coup à près de cinq secondes. Son rythme, très supérieur durant le premier quart de la course, l'a déjà mis à l'abri à ce stade, laissant à ses poursuivants le soin de se départager pour les accessits. Sans surprise, et sans aucune difficulté, Remy Gardner a donc passé le drapeau à damier avec en poche une troisième victoire de suite, du jamais vu pour un Australien depuis Casey Stoner en 2011, année de son deuxième titre en MotoGP.

"Franchement, je ne savais pas si j'aurais le rythme. Raúl aussi était rapide", a commenté le vainqueur, dont l'avance au championnat passe à 36 points. "J'avais ce doute, mais j'ai abordé la course l’esprit ouvert, puis quand j'ai passé Raúl j'y suis allé, j'ai enchaîné des tours rapides et fluides. Ensuite, j'ai vu qu'il était hors course et que j'avais près de cinq secondes d'avance. C'était presque long d'être seul comme ça et d'essayer de ne pas faire d'erreurs. J'ai géré mon avance et je suis vraiment content. Ça fait 25 points de plus !"

Aron Canet, Aspar Team

Derrière Remy Gardner, Arón Canet a lui aussi profité de sa très bonne entame de course, alors qu'il avait réussi à passer de la dixième place sur la grille à la deuxième dans le cinquième tour. Le pilote espagnol s'est détaché et c'est esseulé qu'il a bouclé le reste de l'épreuve pour aller chercher son deuxième podium de la saison.

Le pilote Aspar s'était mis à l'abri de la bagarre qui a opposé Marco Bezzecchi, Fabio Di Giannantonio et Xavi Vierge. Une fois que des écarts de quelques dixième se sont dessinés dans ce groupe, Bezzecchi a réussi à mettre Canet sous pression en réduisant son retard de manière continue dans les derniers tours, pour finalement s'incliner à moins d'une seconde. Fabio Di Giannantonio, lui aussi promis du MotoGP, a passé l'arrivée quatrième, 1"1 plus loin.

Ai Ogura s'est aussi mêlé à la fête, auteur d'une solide remontée qui l'a mené jusqu'à la cinquième place. Mais alors qu'il devançait Vierge à l'entrée dans le dernier tour, les deux hommes sont tombés coup sur coup, piégés respectivement aux virages 1 et 8. Sam Lowes, auteur d'un dépassement de dernière minute sur Marcel Schrötter, a ainsi grimpé de trois places dans le dernier tour.

Jorge Navarro a marqué les points de la septième place, devant Albert Arenas. Aidés par la chute, dans le dernier tour également, de Joe Roberts, les deux pilotes du team American Racing complètent le top 10, Marcos Ramirez devant Cameron Beaubier.

Lire aussi :

Germany GP d'Allemagne Moto2

P. # Pilote Moto Temps Écart Intervalle
1 87 Australia Remy Gardner Kalex 39'39.191    
2 44 Spain Arón Canet Boscoscuro B-21 39'45.349 6.158 6.158
3 72 Italy Marco Bezzecchi Kalex 39'46.221 7.030 0.872
4 21 Italy Fabio Di Giannantonio Kalex 39'47.336 8.145 1.115
5 22 United Kingdom Sam Lowes Kalex 39'49.079 9.888 1.743
6 23 Germany Marcel Schrötter Kalex 39'49.191 10.000 0.112
7 9 Spain Jorge Navarro Boscoscuro B-21 39'55.230 16.039 6.039
8 75 Spain Albert Arenas Boscoscuro B-21 39'58.585 19.394 3.355
9 42 Spain Marcos Ramírez Kalex 40'00.909 21.718 2.324
10 6 United States Cameron Beaubier Kalex 40'05.584 26.393 4.675
11 11 Italy Nicolò Bulega Kalex 40'05.923 26.732 0.339
12 2 Spain Alonso López Kalex 40'06.026 26.835 0.103
13 64 Netherlands Bo Bendsneyder Kalex 40'07.225 28.034 1.199
14 70 Belgium Barry Baltus NTS 40'08.175 28.984 0.950
15 13 Italy Celestino Vietti Ramus Kalex 40'10.605 31.414 2.430
16 14 Italy Tony Arbolino Kalex 40'12.367 33.176 1.762
17 55 Malaysia Hafizh Syahrin NTS 40'12.616 33.425 0.249
18 35 Thailand Somkiat Chantra Kalex 40'18.829 39.638 6.213
19 12 Switzerland Thomas Lüthi Kalex 40'18.873 39.682 0.044
20 62 Italy Stefano Manzi Kalex 40'23.804 44.613 4.931
21 96 United Kingdom Jake Dixon Kalex 40'26.607 47.416 2.803
  79 Japan Ai Ogura Kalex 38'22.246 1 Lap 1 Lap
  97 Spain Xavi Vierge Kalex 38'22.751 1 Lap 0.505
  16 United States Joe Roberts Kalex 38'33.018 1 Lap 10.267
  19 Italy Lorenzo Dalla Porta Kalex 20'55.883 14 Laps 13 Laps
  37 Spain Augusto Fernández Kalex 8'33.372 22 Laps 8 Laps
  7 Italy Lorenzo Baldassarri MV Agusta 8'39.353 22 Laps 5.981
  25 Spain Raúl Fernández Kalex 5'37.372 24 Laps 2 Laps
  54 Fermín Aldeguer Boscoscuro B-21 4'22.607 25 Laps 1 Lap
  24 Italy Simone Corsi MV Agusta      

partages
commentaires
KTM et le team Ajo prolongent leur association jusqu'en 2026

Article précédent

KTM et le team Ajo prolongent leur association jusqu'en 2026

Article suivant

Le GP du Japon annulé, Austin confirmé en octobre

Le GP du Japon annulé, Austin confirmé en octobre
Charger les commentaires