Interview

Tony Arbolino : "Prêt pour le MotoGP mais ça ne dépend pas de moi"

Devenu l'adversaire le plus coriace de Pedro Acosta dans la course au titre Moto2, Tony Arbolino a la ferme intention de battre l'étoile montante espagnole avant, espère-t-il, de lui aussi passer en MotoGP.

Tony Arbolino, Marc VDS Racing Team

On dit que Pedro Acosta est touché par la grâce des dieux et que son destin lui réserve le titre Moto2 avant qu'il ne monte sur l'Olympe du MotoGP la saison prochaine. Mais, sur terre, un pilote est bien décidé à changer la fin de l'histoire...

En tête du championnat Moto2 avec 148 points, soit huit de plus que l'Espagnol, Tony Arbolino a remporté deux victoires en première partie de saison et fêté six podiums. Avec une septième place à Assen comme résultat le plus faible, ce grand pote de Fabio Quartararo s'est révélé comme le pilote le plus régulier et le principal rival d'Acosta dans la lutte pour le titre.

Il assure que le fait de terminer la première partie du championnat avec son plus mauvais résultat à ce stade ne l'a pas plongé dans le doute. "Ça m'a beaucoup aidé, au contraire", explique-t-il à Motorsport.com depuis son lieu de vacances. "Ces cinq semaines ont été dédiées au fait de progresser et de corriger les erreurs que j'ai commises durant la première partie de l'année. Ça m'a stimulé pour travailler dur, analyser ce qui n'a pas fonctionné et chercher des moyens d'améliorer ça."

"Dans ma tête, je pense toujours qu'il me manque quelque chose pour être meilleur dans ce championnat, j'ai le sentiment que je peux encore faire plus", explique le pilote italien.

Arbolino, qui fêtera ses 23 ans dans quelques jours, a émergé cette saison comme un pilote solide. Alors qu'il reste 12 Grands Prix et donc 300 points à attribuer, il sait qu'un duel avec Acosta se profile, le troisième, Jake Dixon, se trouvant à 44 points. Bien que les paris penchent en faveur de l'Espagnol, le pilote Marc VDS est déterminé à les faire mentir, d'autant que, lui aussi, compte bien accéder à la catégorie reine sans tarder.

"Je suis concentré sur moi-même, mais je suis sûr qu'on va assister à ce face-à-face jusqu'à la fin de la saison. J'aime me prouver à moi-même que je peux battre un pilote qui est très rapide et qui a été meilleur que les autres depuis qu'il est en Championnat du monde. C'est une motivation", explique-t-il.

La saison Moto2 tourne au duel entre Tony Arbolino et Pedro Acosta

La saison Moto2 tourne au duel entre Tony Arbolino et Pedro Acosta

"Les gens peuvent parler autant qu'ils veulent, je ne peux pas contrôler ça", poursuit-il, évoquant le fait que le titre d'Acosta paraisse acquis pour beaucoup. "Je sais ce que j'ai dans la tête, que j'ai une chance de gagner et que je vais la saisir. Clairement, c'est un pilote rapide, il a gagné dès sa première année [en Moto3] et les gens pensent donc qu'il va recommencer. Mais il a des défauts, comme tout le monde, et c'est là qu'il faut attaquer."

"Il est très rapide, mais moi aussi", ajoute Tony Arbolino, qui estime avoir plus de sang-froid que son rival et être capable de plus réfléchir lorsqu'une course prend une mauvaise tournure. Avec un calendrier qui prévoit huit Grands Prix en deux mois, le pilote italien sait à quel point la gestion sera primordiale pour l'emporter. Ça se jouera, selon lui, "mentalement, parce que physiquement on est très forts tous les deux". Et de prédire : "C'est lors de ces courses de la tournée asiatique que l'on verra qui mérite le titre."

Sans attendre de connaître le dénouement du championnat, Pedro Acosta a annoncé avant la pause estivale sa décision de passer à la catégorie MotoGP l'année prochaine, comme l'y autorise un contrat avec KTM. Tony Arbolino sait bien que les places à prendre se jouent cet été et que son nom circule depuis déjà quelque temps, néanmoins il assure ne pas savoir ce qui l'attend.

"Je n'y pense pas parce que ce n'est pas entre mes mains. J'ai un peu déconnecté cet été", explique-t-il. "Mon intention est de monter en MotoGP et je crois que je suis plus préparé que jamais. Mais ça ne dépend pas de moi, ce n'est pas entre mes mains et il est difficile de savoir comment ça peut se terminer. Mais je suis prêt."

"Le plus important est de gagner [le titre] cette année. Mais on sait que ça se fera avant que le championnat ne soit joué, tout sera décidé en un rien de temps. Mais j'insiste, mon intention est d'aller en MotoGP, je suis prêt, mais cela ne dépend pas de moi. Je ne peux qu'attendre et continuer à faire de mon mieux là où je suis."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Zarco, Márquez et Miller sentent Acosta "prêt" pour le MotoGP
Article suivant Comment Pedro Acosta a voulu changer avant le MotoGP

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France