Jamais deux sans trois pour Oliveira, Morbidelli deuxième

Le Portugais finit l'année 2017 en trombe avec une troisième victoire de rang, après avoir remporté son duel face au Champion Moto2 en titre, Franco Morbidelli.

Jamais deux sans trois pour Oliveira, Morbidelli deuxième
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo, Alex Marquez, Marc VDS
Le vainqueur Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Podium : Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Franco Morbidelli, Marc VDS
Podium : Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Alex Marquez, Marc VDS
Alex Marquez, Marc VDS
Hafizh Syahrin, Petronas Raceline Malaysia
Hafizh Syahrin, Petronas Raceline Malaysia
Takaaki Nakagami, Idemitsu Honda Team Asia
Takaaki Nakagami, Idemitsu Honda Team Asia
Fabio Quartararo, Pons HP 40
Fabio Quartararo, Pons HP 40

À bien y regarder, on ne peut qu'avoir le sentiment que si la saison 2017 de Moto2 a été celle de Marc VDS, il y a fort à parier que celle de 2018 sera celle de KTM, tant le constructeur autrichien, par le biais de la structure Ajo Motorsport, semble avoir mis la main sur la catégorie en cette fin d'année. 

Jugez plutôt : Miguel Oliveira n'avait remporté aucune victoire dans la discipline avant Phillip Island. Moins d'un mois plus tard, le Portugais peut se vanter d'avoir remporté les trois dernières manches de la saison.

Avec une troisième place finale au championnat, à la tête d'une confortable avance sur Álex Márquez (40 points après Valence) et les deux pilotes devant lui, Franco Morbidelli et Thomas Lüthi, qui sont sur le point de franchir le pas pour rejoindre le MotoGP, il faudra donc compter sur lui en 2018.

"Je ne peux que remercier KTM pour tous les efforts qu'ils ont fourni tout au long de la saison", a-t-il ainsi déclaré à l'issue de la course au micro du site officiel du MotoGP. "La vérité, c'est que je suis arrivé sur cette course avec la simple envie de m'amuser, et je suis bien sûr content de ce résultat. Personne ne s'attendait à ce que je finisse la saison aussi fort, je suis juste impatient d'être à l'an prochain."

De nouveau les deux KTM sur le podium

Il faudra aussi garder un oeil l'an prochain sur son coéquipier Brad Binder, revenu du diable Vauvert après un début d'exercice saccagé par les blessures, et qui a lui fait parler tout son talent en fin d'année pour s'adjuger trois podiums successifs, ses trois premiers dans la catégorie intermédiaire. 

Le Sud-Africain, huitième du championnat, a ainsi inscrit pas loin de la moitié de ses points (56 de ses 125 unités) lors des trois dernières manches. S'il ne se retrouve pas de nouveau empêtré dans les blessures l'an prochain, le Champion du monde de Moto3 2016 pourrait bien aussi constituer une force sur laquelle compter dans la catégorie.

C'est pourtant un autre champion de la catégorie des quarts de litre, Álex Márquez, qui y est allé de sa pole position – sa troisième de l'année après Jerez et Montmeló – pour cette dernière épreuve. Celui-ci a ainsi montré (ou plutôt confirmé) que la fratrie Márquez était particulièrement à l'aise sur le circuit Ricardo Tormo, puisque son grand frère Marc a aussi réalisé le meilleur temps des qualifications en MotoGP.

La pole mais pas la victoire pour Márquez

Mais malheureusement pour le cadet, ces bonnes dispositions n'ont pas été suivies d'effets le dimanche, l'Espagnol perdant progressivement pied face à ses concurrents, d'abord son coéquipier Morbidelli, puis le futur vainqueur de l'épreuve, Oliveira.

"J'ai fait de mon mieux pour remporter la victoire, mais Miguel a été plus rapide que moi jusqu'à la fin, et je n'ai même pas réussi à un peu l'ennuyer", a reconnu, beau joueur, Morbidelli. "Mais cette deuxième place est un bon résultat pour finir ma carrière en Moto2. Je suis très content, car cela a été quatre années absolument splendides, et je suis prêt à présent à commencer un nouveau chapitre en MotoGP."

Oliveira a à l'inverse haussé le rythme graduellement pour aller chercher le Champion du monde Moto2, au prix d'une passe d'armes virile dans le virage 4. La messe était dite et l'Italo-Brésilien n'a pas eu l'occasion de répliquer face à la détermination du Lusitanien, décidément intouchable en cette fin de saison. 

 

Parti troisième sur la grille, Mattia Pasini a lui aussi représenté une option crédible pour la victoire en début de course, avant de partir à la faute au quatrième tour, dans le virage 11. L'épilogue d'un week-end lors duquel l'Italien se sera montré quelque peu nerveux, après avoir joué des coudes avec plusieurs de ses adversaires le samedi et quelques amendes en prime.

 

La dernière marche du podium est donc revenue à Binder, qui s'est débarrassé de Márquez en cours de route, avant que ce dernier ne finisse l'année à une bien pâle cinquième place, après s'être incliné face au Rookie de l'année, Francesco Bagnaia. 

"Je ne pouvais pas rêver une meilleure fin de saison", a expliqué Binder. "Nous avons commencé au Qatar en 20e position, et là nous finissons avec trois podiums. C'est bien d'avoir les deux KTM sur le podium lors des trois dernières courses, les choses vont de mieux en mieux." 

Le pilote Marc VDS termine ainsi devant le Malaisien Hafizh Syahrin, qui devance un futur pilote MotoGP, le Japonais Takaaki Nakagami. À noter enfin que le Français Fabio Quartararo boucle l'exercice 2017 sur une bonne note, avec la huitième place après une première année en Moto2 difficile. Gageons que ce résultat donne l'élan nécessaire au Niçois pour réaliser une saison 2018 d'un autre acabit. 

 Moto2 - Cheste - Course

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 portugal Miguel Oliveira  KTM 27 43'15.843 
2 italy Franco Morbidelli  Kalex 27 2.154
3 south_africa Brad Binder  KTM 27 4.181
4 italy Francesco Bagnaia  Kalex 27 11.181
5 spain Álex Márquez  Kalex 27 12.146
6 malaysia Hafizh Syahrin  Kalex 27 14.595
7 japan Takaaki Nakagami  Kalex 27 18.446
8 france Fabio Quartararo  Kalex 27 22.188
9 italy Simone Corsi  Speed Up 27 23.592
10 switzerland Dominique Aegerter  Suter 27 23.751
11 spain Axel Pons  Kalex 27 27.388
12 spain Isaac Viñales  Kalex 27 29.688
13 germany Marcel Schrötter  Suter 27 31.442
14 spain Augusto Fernandez  Speed Up 27 32.933
15 italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 27 33.150
16 italy Andrea Locatelli  Kalex 27 34.335
17 brazil Eric Granado  Kalex 27 34.731
18 spain Iker Lecuona  Kalex 27 39.828
19 italy Mattia Pasini  Kalex 27 39.940
20 spain Edgar Pons  Kalex 27 42.678
21 switzerland Jesko Raffin  Kalex 27 43.275
22 australia Remy Gardner  Tech 3 27 51.990
23 italy Luca Marini  Kalex 27 54.931
24 united_kingdom Tarran Mackenzie  Suter 27 1'09.494
25 malaysia Khairul Pawi  Kalex 27 1'10.070
26 japan Tetsuta Nagashima  Kalex 27 1'33.876
Ab. spain Xavi Vierge  Tech 3 16 11 tours
Ab.  spain Jorge Navarro  Kalex 11 16 tours
Ab.  germany Sandro Cortese  Suter 8 19 tours
Ab.  belgium Xavier Siméon  Kalex 7 20 tours
Ab.  spain Ricard Cardus  Kalex 6 21 tours
Ab.  italy Stefano Manzi  Kalex 2 25 tours

partages
commentaires
33 pilotes sur la grille du Moto2 en 2018

Article précédent

33 pilotes sur la grille du Moto2 en 2018

Article suivant

Aoyama va endosser le rôle de patron d'équipe en Moto2

Aoyama va endosser le rôle de patron d'équipe en Moto2
Charger les commentaires