Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
29 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
56 jours
Formule E
27 févr.
Événement terminé
10 avr.
Prochain événement dans
35 jours
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
47 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
62 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
76 jours

Vietti se relance dans la course au titre en gagnant au Mans

Sa deuxième victoire de la saison permet à Celestino Vietti de passer de la troisième à la cinquième place du championnat, alors qu'Albert Arenas en récupère les commandes.

Vietti se relance dans la course au titre en gagnant au Mans

Parmi les membres du groupe VR46, c'est Celestino Vietti qui s'est mis en évidence dimanche au Mans, en signant une deuxième victoire qui a ravivé ses espoirs de titre dans la catégorie Moto3. Après s'être distingué en ayant opté pour le pneu arrière le plus dur malgré des conditions exceptionnellement fraîches pour ce Grand Prix de France, le pilote italien est sorti gagnant d'une course à élimination, qui s'est conclue avec un groupe de tête réduit (tout de même) à huit prétendants à la victoire.

Vietti s'est porté en tête de manière décisive dans l'avant-dernier tour, profitant en même temps qu'Albert Arenas d'une erreur au Garage Vert de Jaume Masiá, qui avait longuement donné le rythme de cette course avant de perdre non seulement la victoire mais aussi le podium dans les dernières encablures.

Les autres courses :

Deuxième sur la grille de départ, puis passé en tête à la chicane Dunlop au moment où la course s'est élancée, Arenas avait vite dû rendre les commandes à Masia, parti de la pole position avec un record de la piste à la clé. Le pilote Leopard a alors tenu les rênes jusqu'au 11e tour, avant de subir une attaque en règle venue du pilote Aspar, mais aussi de Darryn Binder et de Tony Arbolino au Musée. Là encore, toutefois, Arenas n'allait se maintenir en tête que brièvement, et Masiá parvenir à récupérer encore la première place.

La lutte sans merci qui animait la tête de la course opposait alors principalement ces quatre pilotes, parfois vus à quatre de front et capables de multiples dépassements entre eux, même si le groupe de tête restait encore fourni à ce stade, avec quelques sérieux prétendants en embuscade.

Vainqueur du Grand Prix précédent, Darryn Binder a quitté la scène à six tours de l'arrivée, se faisant au passage une belle frayeur lorsque sa machine, en proie à un problème technique, a été évitée de justesse par le reste de la meute tandis qu'il s'écartait définitivement au Chemin aux Bœufs. Deux tours plus tard, ce sont les espoirs de John McPhee au championnat qui ont encore pris un sérieux coup, le pilote britannique étant la victime collatérale impuissante de la chute de Jeremy Alcoba alors qu'il figurait dans le groupe de tête.

À deux tours de la fin, ils étaient encore huit à espérer pouvoir faire main basse sur le trophée manceau, et c'est Vietti qui a donc su le mieux tirer son épingle du jeu en profitant de l'erreur coûteuse de Masiá puis en maintenant la place de leader jusqu'au drapeau à damier. Il lui a fallu pour cela contenir la pression exercée par Tony Arbolino, qui a pris l'ascendant sur Albert Arenas dans un ultime duel bouillonnant.

"Ça a été une course étrange, je ne m'attendais pas à ce résultat", a admis Celestino Vietti. "Je pense qu'on a choisi le bon pneu et dans la dernière partie j'avais un peu plus de vitesse que les autres pilotes. Dans les trois derniers tours, j'ai essayé de passer devant mais Tony, Albert et Masiá freinaient très fort et il m'était très difficile de les dépasser. Mais je suis très content, parce que je pense qu'on a bien géré la course."

Voir aussi :

Sa troisième place permet tout de même à Albert Arenas de reprendre les rênes du championnat, profitant en cela de la neuvième place d'Ai Ogura, premier du groupe de poursuivants mais très nettement distancé dans cette course alors qu'il a été contraint de remonter de la 24e position à laquelle il a bouclé le premier tour.

Tony Arbolino et Celestino Vietti ont quant à eux pris l'avantage sur John McPhee au classement général, mais les quatre premiers ne sont contenus qu'en 20 points seulement. Bien que logiquement dépité d'avoir dû se contenter de la médaille en chocolat, Masia grimpe d'un cran au championnat, au détriment de Tatsuki Suzuki, revenu de blessure mais parti à la faute en course.

France Grand Prix de France Moto3

P. Pilote Temps Écart Intervalle
1 Italy Celestino Vietti Ramus 37'37.384    
2 Italy Tony Arbolino 37'37.526 0.142 0.142
3 Spain Albert Arenas 37'37.582 0.198 0.056
4 Spain Jaume Masia 37'37.720 0.336 0.138
5 Italy Andrea Migno 37'37.953 0.569 0.233
6 Japan Ayumu Sasaki 37'38.218 0.834 0.265
7 Spain Raúl Fernández 37'38.745 1.361 0.527
8 Argentina Gabriel Rodrigo 37'39.009 1.625 0.264
9 Japan Ai Ogura 37'52.387 15.003 13.378
10 Spain Carlos Tatay 37'52.523 15.139 0.136
11 Spain Sergio García Dols 37'52.653 15.269 0.130
12 Czech Republic Filip Salač 37'52.765 15.381 0.112
13 Italy Dennis Foggia 37'52.958 15.574 0.193
14 Italy Riccardo Rossi 37'53.113 15.729 0.155
15 Italy Stefano Nepa 37'55.127 17.743 2.014
16 Belgium Barry Baltus 37'56.375 18.991 1.248
17 Switzerland Jason Dupasquier 37'56.557 19.173 0.182
18 Japan Ryusei Yamanaka 38'02.532 25.148 5.975
19 Malaysia Khairul Idham Pawi 38'03.573 26.189 1.041
20 Japan Yuki Kunii 38'03.744 26.360 0.171
21 Austria Maximilian Kofler 38'04.343 26.959 0.599
22 Turkey Deniz Öncü 38'07.690 30.306 3.347
  Italy Niccolò Antonelli 30'59.666 4 Laps 4 Laps
  United Kingdom John McPhee 29'05.613 5 Laps 1 Lap
  Spain Jeremy Alcoba 29'05.709 5 Laps 0.096
  Japan Kaito Toba 29'06.361 5 Laps 0.652
  South Africa Darryn Binder 25'39.814 7 Laps 2 Laps
  Italy Davide Pizzoli 20'48.020 10 Laps 3 Laps
  Japan Tatsuki Suzuki 12'03.997 15 Laps 5 Laps
  Italy Romano Fenati 10'20.805 16 Laps 1 Lap
  Spain Alonso López 10'21.006 16 Laps 0.201

partages
commentaires
Leopard Racing intéressé par une place en MotoGP pour 2022

Article précédent

Leopard Racing intéressé par une place en MotoGP pour 2022

Article suivant

Albert Arenas, leader du Moto3, promu en Moto2 avec Aspar

Albert Arenas, leader du Moto3, promu en Moto2 avec Aspar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement GP de France
Catégorie Course
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Auteur Léna Buffa