Course - Cavalier seul d'Antonelli, titre reporté pour Kent

partages
commentaires
Course - Cavalier seul d'Antonelli, titre reporté pour Kent
Par : Léna Buffa
11 oct. 2015 à 17:00

Les pilotes Moto3 ont essuyé les plâtres, ce dimanche, disputant leur course sous la pluie et avec une heure de retard sur le programme initial.

Niccolò Antonelli, lui, n'était pas en retard ! Idéalement parti à l'extinction des feux, le jeune pilote italien a filé sans demander son reste. Le rythme très soutenu qu'il a imprimé dès le départ lui a permis de très vite se constituer une avance salutaire, avant de mesurer son attaque en fin de course, lorsque la victoire était en vue.

"Une victoire fantastique !" se réjouit le jeune Italien, membre de l'Académie de pilotes de Valentino Rossi. "Il était important que je confirme après la victoire de Brno et que je donne de la continuité à mes résultats. Aujourd'hui, j'ai attaqué du début à la fin. J'ai gagné du terrain en début de course et j'ai su le gérer jusqu'à l'arrivée. Un week-end parfait, mon feeling a été génial dès les premiers essais libres."

Miguel Oliveira a lui aussi fait preuve d'une grande constance durant cette course. Très à l'aise sur le mouillé, et ce depuis le warm-up, le pilote portugais a tenté de garder son calme malgré des conditions difficiles. S'il n'a pu menacer Antonelli avant l'arrivée, il décroche son troisième podium consécutif et de précieux points pour le Championnat.

Beaucoup de prétendants pour la 3e place

Bien qualifié et bien parti, Isaac Viñales - le frère aîné de Maverick - a tenu bon aux avant-postes et semblait même en passe de monter sur le podium. Mais une chute dans le dernier tour lui a coûté une position et permis à Jorge Navarro, aux aguets, de s'adjuger la dernière place disponible sur le podium.

Viñales signe néanmoins, avec la quatrième place, son meilleur résultat après son podium argentin. Pour parvenir à ses fins, il a notamment dû livrer une longue bagarre contre Brad Binder. Le Sud Africain - qui fera équipe l'an prochain chez Ajo avec Bo Bendsneyder, nouveau champion de la Red Bull Rookies Cup - a fini par partir à la faute.

Resté lui aussi durant toute la course à proximité immédiate de ce petit groupe, Zulfahmi Khairuddin termine cinquième, ce qui est de très loin son meilleur résultat de la saison - le précédent était une quatorzième place.

Ce Grand Prix aurait pu consacrer Danny Kent, qui jouait sa première balle de match au Championnat du Monde. Néanmoins, le pilote anglais a dû passer son temps à remonter dans le peloton, après avoir bouclé les premiers tours hors des points. En gagnant dix places en à peine treize tours de course, il est parvenu à passer la ligne d'arrivée au sixième rang, après avoir passé son rival principal, Enea Bastianini, dans la dernière boucle.

On l'aura compris, cette course pluvieuse a été marquée par de nombreuses chutes, toutes heureusement sans gravité. Cela a notamment coûté à Hiroki Ono et le Belge Livio Loi leur bagarre pour la deuxième place - voire plus si affinités - dès les premiers tours de course.

Le Français Alexis Masbou a, lui aussi, été contraint à l'abandon en tombant sous le tunnel. Romano Fenati a quant à lui pu voir l'arrivée, mais il a perdu tout le bénéfice de sa pole position, avec d'abord un départ compliqué puis une chute.

On notera enfin que Fabio Quartararo a décidé de faire l'impasse sur cette course. Revenu de blessure cette semaine, les essais ont démontré qu'il n'avait pas totalement récupéré et les conditions très insidieuses ont fini de le convaincre qu'il valait mieux opter pour la prudence.

Au Championnat

Au Championnat Pilotes, Danny Kent possède désormais 56 points d'avance sur Enea Bastianini et 65 sur Miguel Oliveira, qui réalise la meilleure opération du jour. Il leur reste trois manches pour se départager, avec donc 75 points mis en jeu.

Ce Grand Prix du Japon marque par ailleurs le sacre de Honda au Championnat Constructeurs grâce aux 25 points rapportés par la victoire de Niccolò Antonelli face aux 20 points que vaut la deuxième place de Miguel Oliveira à KTM. Contrairement à la catégorie MotoGP, le Moto3 ne met pas en jeu de titre Teams.

Moto3 - Classement du Grand Prix du Japon

 Pos. Pilote Moto   Ecart
1 Niccolò Antonelli Honda  
2 Miguel Oliveira KTM 1.053
3 Jorge Navarro Honda 8.529
4 Isaac Viñales KTM 11.074
5 Zulfahmi Khairuddin KTM 13.043
6 Danny Kent Honda 15.224
7 Enea Bastianini Honda 15.873
8 Karel Hanika KTM 17.563
9 John Mcphee Honda 18.153
10 Efrén Vázquez Honda 18.556
11 Jorge Martin Mahindra 19.896
12 Jakub Kornfeil KTM 20.892
13 Tatsuki Suzuki Mahindra 25.145
14 Andrea Locatelli Honda 28.455
15 Francesco Bagnaia Mahindra 28.849
16 Gabriel Rodrigo KTM 29.988
17 Brad Binder KTM 30.719
18 Stefano Manzi Mahindra 31.949
19 Jules Danilo Honda 32.146
20 Andrea Migno KTM 35.048
21 Juanfran Guevara Mahindra 47.242
22 Manuel Pagliani Mahindra 48.796
23 Philipp Öttl KTM 49.372
24 Lorenzo Dalla Porta Husqvarna 56.860
25 Keisuke Kurihara Honda 59.731
26 Maria Herrera Husqvarna 1'07.035
27 Darryn Binder Mahindra 1'19.621
28 Romano Fenati KTM 1'29.664
29 Ana Carrasco KTM 1'52.305
(22) Remy Gardner Mahindra Abandon
(3) Livio Loi Honda Abandon
(3) Hiroki Ono Honda Abandon
(22) Ryo Mizuno Honda Abandon
(24) Alexis Masbou Honda Abandon
(33) Alessandro Tonucci Mahindra Abandon
  Fabio Quartararo Honda Forfait
Prochain article Moto3
Qualifs - Kent obtient la pole, mais ne partira pas 1er

Article précédent

Qualifs - Kent obtient la pole, mais ne partira pas 1er

Article suivant

Qualifs - Première pole pour Fenati, première balle de match pour Kent

Qualifs - Première pole pour Fenati, première balle de match pour Kent

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Motegi
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Jorge Navarro , Niccolò Antonelli , Miguel Oliveira
Équipes Snipers Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course