Devant son public, Canet remporte sa première victoire en Moto3

partages
commentaires
Devant son public, Canet remporte sa première victoire en Moto3
Par : Willy Zinck
8 mai 2017 à 11:29

Au terme d'une course endiablée, le pilote espagnol signe son premier succès dans la catégorie, après avoir pris le meilleur sur Fenati et Mir dans le tout dernier virage.

Podium : le vainqueur Aron Canet, Estrella Galicia 0,0, le deuxième, Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers, le troisième, Joan Mir, Leopard Racing
Podium : le vainqueur Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Le vainqueur Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Le vainqueur Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers
Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers
Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing
Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Andrea Migno, Sky Racing Team VR46
Nicolo Bulega, Sky Racing Team VR46
Nicolo Bulega, Sky Racing Team VR46
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Darryn Binder, Platinum Bay Real Estate

Quelle course ! Pour le retour du Moto3 en Europe, le moins qu'on puisse dire est que la catégorie a régalé le public espagnol, présent en masse dimanche à Jerez.

Il est vrai que les qualifications laissaient déjà supposer d'un scénario haletant en course, alors que le leader du championnat et vainqueur des deux premières manches, Joan Mir, ne prenait le départ que depuis la neuvième position sur la grille et se devait de réaliser une belle remontée pour ne pas se retrouver en échec une seconde fois d'affilée après sa piètre huitième place d'Austin.

Sur la première ligne, Jorge Martin avait pour sa part renoué avec la pole position, une place qu'il n'avait plus occupée depuis l'épreuve inaugurale au Qatar, et que l'Espagnol a su préserver dans le premier tour. Ses deux voisins en première ligne intervertissaient pour leur part leurs positions dans la première boucle, Romano Fenati passant Aron Canet à l'approche du premier virage, avant de dépasser Martin un peu plus loin dans le premier tour.

Binder et Mir animent le peloton

La bataille dans le peloton donnait lieu à un accrochage entre Niccolò Antonelli et Tatsuki Suzuki. Les deux hommes entraient en effet en contact dans le virage 6 et chutaient tous les deux. Si le pilote italien parvenait non sans mal à reprendre la piste, le pilote japonais restait quant à lui sur le carreau et devait tirer un trait sur la course espagnol.

La chute des deux pilotes, qualifiés aux sixième et septième positions, permettait à Darryn Binder de grimper à la quatrième place, après s'être élancé depuis le dixième emplacement sur la grille. Le Sud-Africain faisait ainsi mieux que Mir, auteur tout de même d'un bon envol puisque ce dernier pointait à la sixième place à l'issue de la première boucle.

Non-content de son départ canon, Binder continuait d'attaquer pour passer successivement dans le deuxième tour Canet puis Martin, et s'emparer ainsi de la deuxième place, tout en enchaînant les meilleurs tours. 

Il parvenait même à prendre la tête, très provisoirement, dans le troisième tour en doublant Fenati, avant que l'Italien lui rende la monnaie de sa pièce quelques virages plus loin, et qu'il se fasse reprendre également par Mir, qui lui volait la vedette dans le rôle du meilleur retour des tréfonds de la grille.

Dans le peloton, une nouvelle chute était justement à déplorer en ce début de course, avec Vicente Perez qui perdait le contrôle de sa machine dans le dernier virage, au prix d'un joli high-side devant son public. Plus de peur que de mal cependant pour l'Espagnol, qui parvenait à reprendre la piste après cette grosse frayeur.

Au quart de l'épreuve, le top 5 semblait se stabiliser avec Fenati en tête, devant Mir et Binder, ainsi que Marcos Ramirez et Canet. Le groupe de tête creusait alors un (très) léger écart face au sixième, Fabio di Giannantonio, qui devançait lui-même Nicolò Bulega et Martin, en difficulté. 

McPhee clôt un week-end désastreux

Encore un peu plus loin, une vraie césure se faisait cette fois-ci entre le 12e et le 13e, John McPhee emmenant le groupe des retardataires. Une position que le pilote écossais allait maintenir jusqu'au 15e tour, et une chute, sa troisième du week-end, dans le virage 1 qui mettait un terme à son pensum. 

Aux avant-postes, les événements commençaient à s'emballer à l'approche du tiers de la course, avec de multiples changements de leader. Le virage 6 semblait être le lieu favori pour les pilotes de tête pour porter une attaque. Se succédaient ainsi au commandement Ramirez, Mir, Fenati et Binder.

Las pour ce dernier, ses espoirs de succès partaient en fumée de façon brutale dans le 11e tour, après qu'un léger contact avec Fenati, alors qu'il se situait à l'extérieur de l'Italien, l'ait projeté au sol dans le dernier virage.

Dans la seconde partie de l'épreuve, la lutte pour la victoire était circonscrite à quatre pilotes : Ramirez, Mir, Fenati et Canet, qui passaient dans cet ordre devant la ligne de chronométrage à la mi-course. Une hiérarchie qui n'allait pas cesser d'évoluer dans les tours suivants, à mesure que la bataille entre ces quatre belligérants gagnait en intensité et que le drapeau à damier s'approchait. 

Bataille acharnée pour la victoire

Une kyrielle de dépassements avait donc lieu pour le gain de la première place, l'identité du leader changeant même à plusieurs reprises lors d'un même tour, alors qu'aucun pilote ne parvenait à se mettre à l'abri de toute réplique de la part de ses adversaires.

 

Le 23e et dernier tour allait être du même acabit, Mir prenant la tête dans le virage 6 avant que Fenati ne le repasse dès le virage suivant. Mais c'est finalement Canet qui mettait tout le monde d'accord en plongeant à l'intérieur des deux hommes dans le tout dernier tournant, pour s'arroger la première place et la victoire.

À l'arrivée, l'Espagnol n'était pas peu fier de sa performance. "Je suis très content, c'est le plus beau jour de ma vie", a-t-il confessé au micro du site officiel du MotoGP. "Ma stratégie était d'attaquer dans la dernière partie de la course, dans les deux derniers tours. Je suis resté en troisième position, et dans le dernier virage j'ai passé Fenati et Mir. C'est incroyable."

Un succès qui relance l'Ibère au championnat, puisque celui-ci grimpe à la cinquième place. Pas de changement en revanche en tête de la hiérarchie, Mir conservant le leadership grâce à sa troisième place du jour. "Ce fut une course difficile, mais je suis très satisfait de ma troisième place", a affirmé l'Espagnol, qui affiche désormais neuf unités d'avance sur Fenati, deuxième de cette course et en pareille position au championnat. "Les choses ne se sont pas déroulées comme prévues, car dans le dernier tour j'ai dépassé Romano, et j'ai essayé de creuser l'écart entre les virages 3 et 4, mais j'ai failli chuter. Et dans le dernier virage, je n'ai pas pu freiner autant que je souhaitais, car avec Canet il y avait un risque que nous chutions tous les trois. J'ai donc assuré ma position."

Moto3 - Jerez - Course

Pos.PiloteMotoTrsÉcarts
1 spain Aron Canet  Honda 23 41'25.706 
2 italy Romano Fenati  Honda 23 0.031
3 spain Joan Mir  Honda 23 0.155
4 spain Marcos Ramirez  KTM 23 0.358
5 italy Fabio Di Giannantonio  Honda 23 50.946
6 italy Andrea Migno  KTM 23 51.162
7 italy Nicolò Bulega  KTM 23 51.417
8 italy Enea Bastianini  Honda 23 51.456
9 spain Jorge Martin  Honda 23 51.961
10 spain Juanfran Guevara  KTM 23 52.000
11 netherlands Bo Bendsneyder  KTM 23 7.431
12 france Jules Danilo  Honda 23 9.958
13 spain Gabriel Rodrigo  KTM 23 10.028
14 spain Albert Arenas  Mahindra 23 10.665
15 japan Ayumu Sasaki  Honda 23 14.062
16 belgium Livio Loi  Honda 23 20.451
17 japan Kaito Toba  Honda 23 20.699
18 czech_republic Jakub Kornfeil  Peugeot 23 20.836
19 italy Lorenzo dalla Porta  Mahindra 23 21.624
20 south_africa Darryn Binder  KTM 23 34.081
21 thailand Nakarin Atiratphuvapat  Honda 23 37.754
22 italy Niccolò Antonelli  KTM 23 37.799
23 italy Tony Arbolino  Honda 23 37.915
24 spain Maria Herrera  KTM 23 38.014
25 spain Raul Fernandez  Mahindra 23 57.408
26 finland Patrik Pulkkinen  Peugeot 23 57.494
27 italy Manuel Pagliani  Mahindra 23 1'00.920
Ab.  united_kingdom John McPhee  Honda 14 9 tours
Ab.   italy Marco Bezzecchi  Mahindra 13 10 tours
Ab.   malaysia Adam Norrodin  Honda 12 11 tours
Ab.   japan Tatsuki Suzuki  Honda 3 20 tours
Ab.  spain Vicente Perez  KTM 1 22 tours
Article suivant
Un test et une wild-card au Mans, en Moto3, pour Danny Kent

Article précédent

Un test et une wild-card au Mans, en Moto3, pour Danny Kent

Article suivant

La victoire sur un plateau pour Mir après les chutes de Martin et Fenati

La victoire sur un plateau pour Mir après les chutes de Martin et Fenati
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Jerez
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course