Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Course dans
08 Heures
:
22 Minutes
:
56 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Martín renoue avec la victoire au terme d'un final épique

partages
commentaires
Martín renoue avec la victoire au terme d'un final épique
Par :
4 juin 2018 à 11:59

Le pilote espagnol retrouve le goût de la victoire pour la première fois depuis Austin, et se replace au championnat juste derrière son dauphin du jour, Marco Bezzecchi.

Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Marco Bezzecchi, Prustel GP, Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3, Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Sur le podium : le vainqueur Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Sur le podium : race winner Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3, le deuxième, Marco Bezzecchi, Prustel GP, le troisième, Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Marco Bezzecchi, Prustel GP
Marco Bezzecchi, Prustel GP
Marco Bezzecchi, Prustel GP
Le deuxième, Marco Bezzecchi, Prustel GP
Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Sur le podium : race winner Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3, le deuxième, Marco Bezzecchi, Prustel GP, le troisième, Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Andrea Migno, Ángel Nieto Team Moto3
Andrea Migno, Ángel Nieto Team Moto3
Andrea Migno, Ángel Nieto Team Moto3
Andrea Migno, Ángel Nieto Team Moto3

Même s'il avait réussi à s'imposer à deux reprises en début de saison, Jorge Martín semblait être retombé dans le cercle des désillusions lors des deux dernières manches, lors desquelles il s'était qualifié en pole position sans toutefois pouvoir convertir cela en succès le dimanche – un scenario dont il fut coutumier en 2017.

Mais deux semaines après une nouvelle frustration en France, où il s'était battu pour la victoire tout au long de la course avant d'être victime d'un accrochage dans le dernier enchaînement avec Marco Bezzecchi, l'Espagnol n'a pas tremblé cette fois-ci.

Revoilà Martín et Bezzecchi

Pourtant, ce n'est pas la tension qui a manqué au cours de cette sixième épreuve du calendrier, le pilote du Del Conca Gresini Racing étant aux prises durant les 20 tours de course avec Marco Bezzecchi (décidément) et Fabio Di Giannantonio.

Les trois hommes ont imprimé un rythme d'enfer et se sont rapidement détachés du reste du peloton, affichant au premier quart de l'épreuve déjà près de cinq secondes d'avance sur le quatrième d'alors, Tony Arbolino.

Ce dernier a par la suite glissé lentement dans la hiérarchie, se faisant damer le pion par Enea Bastianini puis Andrea Migno peu avant la mi-course. Car si la lutte pour la première place a été effrénée, celle pour la quatrième place n'a pas été en reste non plus, Gabriel Rodrigo se joignant par la suite aux festivités.

Rodrigo le meilleur des autres

C'est d'ailleurs ce dernier qui a eu le dernier mot face à Migno, Bastianini et Arbolino. Le top 10 est quant à lui complété par Lorenzo Dalla Porta, Niccolò Antonelli et Manuel Pagliani, wild-card du Leopard Racing en Italie.

Devant, le tiercé de tête a ainsi rivalisé d'aspiration et d'inspiration durant l'intégralité de la course, s'échangeant à plusieurs reprises les commandes de l'épreuve. Une bataille virile mais correcte puisque le trio s'est tenu à l'écart de la moindre touchette, y compris avec… un lapin venu traverser la piste sous le nez de Martín dans le 14e tour.

 

L'Ibère a finalement tenu tête aux deux Transalpins, un sacrilège au Mugello, au prix tout de même de quelques écarts de trajectoire dans le dernier tour pour contrer le phénomène d'aspiration. Nul doute que la dernière ligne droite a dû sembler bien longue pour le vainqueur du jour !

La photo-finish donne au final l'avantage au poleman devant Bezzecchi et Di Giannantonio, dans cet ordre, les trois hommes étant séparés par seulement 43 millièmes sur la ligne !

 

Au championnat, ce succès permet à Martín de revenir à seulement trois unités de son dauphin du jour, Marco Bezzecchi, mais Di Giannantionio n'est pas loin non plus, à huit points. "J'ai essayé de me concentrer pour me détacher du groupe, car l'an dernier cela avait été un désastre", a expliqué l'Espagnol au parc fermé. "Cela a été difficile avec Bezzecchi car il était très rapide. Il a essayé de me passer, mais j'ai passé le dernier secteur aussi vite que j'ai pu. Cette victoire est très importante pour moi après deux scores vierges."

Malgré les apparences et le fait qu'il soit passé tout près de la victoire, Bezzecchi a reconnu pour sa part que la course avait été particulièrement difficile. "J'étais en difficulté sur toute la piste, parce que j'avais beaucoup de mouvements sur l'avant. Jorge était très fort dans la première partie de la piste. J'ai fait le maximum, parce que je voulais vraiment ce podium à domicile. Ensuite j'ai réalisé que nous étions dans un groupe, et j'ai essayé de m'accrocher mais j'étais à la limite. Mais après la course au Mans, c'est vraiment bon de faire mon retour sur le podium."

Di Giannantonio assure donc de son côté la présence d'un second Italien sur le podium du Mugello. De quoi faire oublier le fait que lui aussi est passé à un cheveu de la victoire. "J'ai fait de mon mieux, mais le rythme était incroyable, nous étions très rapides. J'ai essayé de gérer les pneus, en particulier à l'arrière. Dans les derniers tours, j'ai essayé de réduire l'écart au maximum avec Jorge, mais ensuite Bezzecchi m'a passé, et cela m'a empêché de bénéficier de l'aspiration. Mais c'est un podium, qui plus est au Mugello, alors faisons la fête !"

Au championnat, ce ne sont donc pas trois mais quatre pilotes qui se tiennent encore en moins d'une victoire, Aron Canet figurant à 22 points du leader après une course mouvementée à l'issue de laquelle il a terminé en 11e position. 

Du début de course, on retiendra également l'impressionnante chute et les nombreuses cabrioles de la moto d'Adam Norrodin dans le premier tour, alors que Dennis Foggia et Jaume Masia n'ont pas été non plus en mesure de voir l'arrivée.

 Grand Prix d'Italie - Moto3

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 spain Jorge Martin  Honda 20 39'20.810 
2 italy Marco Bezzecchi  KTM 20 0.019
3 italy Fabio Di Giannantonio  Honda 20 0.043
4 spain Gabriel Rodrigo  KTM 20 10.948
5 italy Andrea Migno  KTM 20 11.083
6 italy Enea Bastianini  Honda 20 11.165
7 italy Tony Arbolino  Honda 20 11.194
8 italy Lorenzo Dalla Porta  Honda 20 14.567
9 italy Niccolò Antonelli  Honda 20 14.676
10 italy Manuel Pagliani  Honda 20 14.682
11 spain Aron Canet  Honda 20 14.693
12 united_kingdom John McPhee  KTM 20 14.720
13 south_africa Darryn Binder  KTM 20 14.733
14 spain Albert Arenas  KTM 20 14.770
15 spain Marcos Ramírez  KTM 20 15.237
16 japan Ayumu Sasaki  Honda 20 15.271
17 japan Tatsuki Suzuki  Honda 20 15.368
18 spain Alonso Lopez  Honda 20 15.631
19 germany Philipp Oettl  KTM 20 15.953
20 japan Kaito Toba  Honda 20 15.983
21 italy Nicolò Bulega  KTM 20 16.030
22 japan Kazuki Mazaki  KTM 20 22.492
23 czech_republic Jakub Kornfeil  KTM 20 22.520
24 belgium Livio Loi  KTM 20 50.691
25 thailand Nakarin Atiratphuvapat  Honda 20 1'23.045
Ab. kazakhstan Makar Yurchenko  KTM 18 2 tours
Ab.  spain Jaume Masia  KTM 16 4 tours
Ab.  italy Dennis Foggia  KTM 6 14 tours
Ab.  italy Stefano Nepa  KTM 5 15 tours
Ab.  malaysia Adam Norrodin  Honda 2 18 tours
Article suivant
Arenas sort vainqueur d'un dernier tour de folie !

Article précédent

Arenas sort vainqueur d'un dernier tour de folie !

Article suivant

Bastianini renoue avec la victoire au terme d'une course à éliminations

Bastianini renoue avec la victoire au terme d'une course à éliminations
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Mugello
Catégorie Course
Lieu Mugello
Auteur Willy Zinck