Max Biaggi s'associe à Mahindra et devient team manager

partages
commentaires
Max Biaggi s'associe à Mahindra et devient team manager
Par : Léna Buffa
12 nov. 2016 à 10:56

Alors qu'il célèbre cette semaine le quatrième anniversaire de son retrait de la compétition - seulement démenti l'an dernier par deux wild-cards en WSBK -, Max Biaggi ouvre un chapitre important de sa reconversion.

Max Biaggi
Max Biaggi, directeur d'équipe Mahindra Racing en CIV, et Mufaddal Choonia, PDG de Mahindra Racing
Max Biaggi, directeur d'équipe Mahindra Racing en CIV, et Mufaddal Choonia, PDG de Mahindra Racing
Max Biaggi nommé directeur de l'équipe Mahindra Racing en championnat d'Italie
Max Biaggi
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Max Biaggi nommé directeur de l'équipe Mahindra Racing en championnat d'Italie
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo

Le pilote romain s'apprête à réintégrer les paddocks avec un rôle stable et récurrent, celui de directeur d'équipe d'un team aligné par Mahindra Racing en Moto3, d'abord principalement en Championnat d'Italie (CIV). L'objectif de l'ancien rival de Valentino Rossi est désormais d'œuvrer pour la formation de jeunes talents, avec pour finalité de les mener vers le Championnat du monde.

"C'est une belle nouvelle. Nous avons créé ce mariage et je travaille en tant qu'ambassadeur pour Mahindra", explique Max Biaggi au site officiel du MotoGP. "Nous voulons le faire au travers d'un team qui travaille pour les jeunes talents. Nous faisons donc le CIV et certaines courses du CEV (Championnat d'Espagne, ndlr), dont le niveau est plus élevé. Puis, à l'avenir, nous voulons essayer d'accéder au Championnat du monde et de nous battre, si possible, pour le top 10. C'est un projet formidable et ambitieux."

D'un point de vue technique, le projet promet de s'appuyer sur de solides fondations. Mahindra, qui a remporté deux courses du Moto3 mondial cette année, fournira un package technique complet au team de Max Biaggi, puis assurera un lien étroit pour que les MGP3O bénéficient du soutien direct de ses techniciens sur les courses et lors de séances de tests.

"Je vais suivre l'aspect technique du team, toutes les évolutions de la moto, les nouveaux systèmes qu'ils vont fournir et travailler étroitement avec eux pour développer cette moto", précise le Corsaire. "Ils vont aussi utiliser ce championnat pour introduire pendant l'année de nouvelles pièces qui seront ensuite mises à disposition de l'équipe officielle en championnat du monde. C'est donc une sorte de collaboration en tant qu'équipe officielle."

Un projet sur la durée

Quatre fois titré en 250cc et deux fois en Superbike, Max Biaggi, aujourd'hui âgé de 45 ans, souhaite s'investir durablement auprès de Mahindra afin de faire profiter de son expérience à de jeunes pilotes pour les accompagner dans les différents échelons de leur carrière.

"C'est un projet à moyen et long terme, sans urgence", précise-t-il. "Nous prenons de jeunes pilotes, en donnant leur chance à des personnes qui n'en ont pas. Certains ont 14 ans, d’autres sont un petit peu plus âgés, mais nous essayons de sélectionner ceux qui ont des capacités et qui veulent faire quelque chose de grand et s'investir. Ce sera un projet sur quatre, cinq, six ans. Pour moi, c'est très motivant."

Les deux pilotes nommés pour débuter cette aventure sont les Italiens Alessandro Del Bianco (19 ans), 11e du CIV cette année, et Davide Baldini (13 ans), qui s'est fait repérer en MiniGP et en Pre-Moto3 sur la scène italienne.

"Les ambitions sont toujours très élevées. Nous nous attendons à nous battre pour remporter le titre", prévient Max Biaggi. "Mais cela ne dépend pas que de moi, cela dépendra aussi des compétences des pilotes, de comment ils se sentiront sur la moto. Quoi qu'il en soit, nous ferons tout ce qui sera nécessaire pour qu'ils se sentent à l'aise sur la moto et qu'ils progressent, et pour leur donner la possibilité de faire beaucoup de tests."

Article suivant
Inscrits 2017 - De nombreux prétendants et un nouveau Français en Moto3

Article précédent

Inscrits 2017 - De nombreux prétendants et un nouveau Français en Moto3

Article suivant

Binder, une dernière pour la route

Binder, une dernière pour la route
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Pilotes Max Biaggi
Équipes Mahindra Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités