Mir prouve que Marc VDS a fait bonne pioche pour l'an prochain !

partages
commentaires
Mir prouve que Marc VDS a fait bonne pioche pour l'an prochain !
Par : Willy Zinck
12 juin 2017 à 13:45

L'Espagnol, annoncé officiellement en Moto2 pour 2018 quelques instants avant la course, a sorti une nouvelle prestation de grande qualité et signé sa quatrième victoire de la saison. Il est plus que jamais en position de force au championnat.

Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing
Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers
Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers
Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers
Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Joan Mir, Leopard Racing, Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Andrea Migno, Sky Racing Team VR46
Andrea Migno, Sky Racing Team VR46

Est-ce l'annonce de son passage en Moto2 chez Marc VDS l'an prochain qui lui a accordé ce surplus de confiance et de hargne dans le dernier tour ? Toujours est-il que le leader du championnat, Joan Mir, s'est fendu d'un dernier tour de folie sur le circuit de Montmeló pour aller chercher sa quatrième victoire en sept courses cette saison. 

Pourtant, c'est un autre Espagnol qui s'est élancé depuis la première position, en la personne de Jorge Martin. Le Madrilène, auteur de sa quatrième pole position samedi – et même de sa cinquième si on prend en compte son meilleur temps, finalement annulé pour avoir excédé les limites de la piste, au Mans il y a trois semaines – n'a pas réussi, une nouvelle fois, à convertir son excellente qualification en succès.

Quatrième pole pour Martin

L'Espagnol avait en effet signé la pole position avec la manière, devançant un autre de ses compatriotes, Aron Canet, de plus de six dixièmes de seconde le samedi. Et en dépit d'un bon départ, le pilote du Gresini Racing n'a rien pu faire face à la détermination de Mir en fin de course.

À l'extinction des feux, c'est pourtant Juanfran Guevara qui a été le plus prompt, et qui a pris de façon très éphémère les commandes de ce Grand Prix de Catalogne. Mais celui-ci n'a finalement pas résisté longtemps aux assauts de Martin, mais aussi de Romano Fenati, qui a pris le relais en tête lors du premier tiers de course. 

Six pilotes pour une victoire

Dès lors, un groupe de cinq pilotes s'est détaché, composé donc de Fenati, Martin, Canet, mais aussi de Joan Mir et Fabio Di Giannantonio. Il a rapidement fait peu de doutes que le vainqueur de cette épreuve se trouvait parmi ces cinq belligérants, même si Enea Bastianini, longtemps sixième, a redoublé d'effort pour recoller au wagon de tête. 

L'identité du leader a donc changé à de multiples reprises, au gré des prises d'aspiration dans la ligne droite principale, offrant de magnifiques images de cinq voire six pilotes de front à l'approche de la première chicane.

 

Un peu plus bas dans la hiérarchie, Marco Ramirez a fait les frais d'un départ laborieux pour glisser dans le classement, avant de se faire une belle frayeur lorsque Gabriel Rodrigo a chuté dans la dernière chicane, entrant en contact avec lui, heureusement sans conséquence pour Ramirez.

Un fait de course qui a sonné comme un déclic, alors que l'Espagnol a dès lors amorcé sa remontée vers le top 6, emmenant dans son échappement le Japonais Tatsuki Suzuki.

Aux avant-postes, Mir est resté durant la majorité de l'épreuve dans le sillage de ses adversaires, attendant patiemment qu'une opportunité se présente pour tenter de porter une attaque et prendre le leadership. Au-delà de la vitesse, la patience est également un autre apanage des grands pilotes...

Deux attaques décisives dans le dernier secteur

Alors que Fenati et Martin se sont bagarrés comme des chiffonniers devant lui, l'opportunité est venue dans les dernières centaines de mètres de course pour le leader du championnat. Troisième à l'entame de la dernière boucle, Mir a fait la différence dans les derniers virages. D'abord grâce à un freinage de toute beauté au virage de la Caixa pour déposséder Fenati, avant de s'engouffrer dans un trou de souris à l'entrée de la dernière chicane. Imparable.

 

Le pilote du Leopard Racing a finalement franchi la ligne d'arrivée avec une avance ténue, avec moins de deux dixièmes de seconde d'avance sur le deuxième, Fenati, alors que le poleman, Jorge Martin loupe une nouvelle fois le coche dans sa quête de première victoire dans la catégorie, mais complète le podium, son quatrième cette saison. "J'ai tout donné en course, mais j'avais toujours du mal dans le dernier secteur, et finalement Mir a pu me passer à cet endroit", a déploré Martin au micro du site officiel du MotoGP. "Je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse cela dans ce virage, mais plutôt dans le suivant. Puis Fenati en a également profité. Mais je suis content, car je suis quand même sur le podium."

Derrière le trio de tête, on trouve Bastianini, qui est parvenu à se défaire dans les derniers instants de Canet pour le gain de la quatrième place. Ramirez revient de son côté de loin, avec la sixième place finale, et devance un Di Giannantonio qui n'a pas soutenu le rythme sur toute la distance de la course. Ce dernier emmène un triptyque italien, devant Andrea Migno, vainqueur du précédent Grand Prix au Mugello, et Nicolò Bulega. Suzuki ferme quant à lui le top 10.

Avance confortable pour Mir au championnat

Pour Mir, ce nouveau succès lui permet d'accroître encore un peu plus son avance en tête du championnat, à plus forte raison que l'identité de son plus proche poursuivant a changé, Fenati profitant de sa place de dauphin du jour pour détrôner Canet à la deuxième place du général. "À la fin de la course, j'ai essayé d'attaquer un peu plus", a expliqué le pilote italien à l'issue de la course. "Je me sentais bien sur la moto. Je suis content, car c'est un bon résultat. Je n'étais jamais monté sur le podium ici, en Catalogne."

 

Mais il faudra désormais redoubler d'efforts pour espérer rattraper Mir en vue du titre, alors que ce dernier possède à présent une avance de 45 points sur l'Italien. Autant dire : un gouffre. "Ce fut une course incroyable", s'est esclaffé le vainqueur à l'arrivée. "Difficile, en raison de la chaleur, et parce que cette piste est un peu physique. Mais je suis content d'avoir gagné la course de cette façon, et j'espère continuer comme cela. J'ai observé mes rivaux durant la course, et j'ai tenté ma chance. Ce fut difficile, car j'ai pris beaucoup de risques, mais finalement j'ai décroché la victoire."

 Catalogne – Moto3 - Course

Pos.PiloteMotoTemps/écarts
1 spain Joan Mir  Honda 42'11.846 
2 italy Romano Fenati  Honda 0.191
3 spain Jorge Martin  Honda 0.279
4 italy Enea Bastianini  Honda 0.462
5 spain Aron Canet  Honda 0.674
6 spain Marcos Ramírez  KTM 0.740
7 italy Fabio Di Giannantonio  Honda 1.143
8 italy Andrea Migno  KTM 1.389
9 italy Nicolò Bulega  KTM 1.662
10 japan Tatsuki Suzuki  Honda 1.863
11 italy Niccolò Antonelli  KTM 2.088
12 united_kingdom John McPhee  Honda 5.671
13 germany Philipp Oettl  KTM 8.631
14 italy Marco Bezzecchi  Mahindra 16.603
15 netherlands Bo Bendsneyder  KTM 17.089
16 japan Ayumu Sasaki  Honda 17.128
17 spain Juanfran Guevara  KTM 21.614
18 malaysia Adam Norrodin  Honda 22.362
19 italy Lorenzo Dalla Porta  Mahindra 22.718
20 italy Manuel Pagliani  Mahindra 22.754
21 thailand Nakarin Atiratphuvapat  Honda 22.888
22 czech_republic Jakub Kornfeil  Peugeot 23.376
23 japan Kaito Toba  Honda 24.243
24 italy Tony Arbolino  Honda 33.334
25 belgium Livio Loi  Honda 33.396
26 spain Maria Herrera  KTM 41.707
27 finland Patrik Pulkkinen  Peugeot 1'10.768
28 spain Aleix Viu  KTM 1'33.544
Ab. south_africa Darryn Binder  KTM 1 tour
Ab.  france Jules Danilo  Honda 1 tour
Ab.  spain Gabriel Rodrigo  KTM 16 tours
Ab.  spain Vicente Perez KTM 18 tours
Article suivant
Sur ses terres, Migno décroche sa première victoire en Moto3 !

Article précédent

Sur ses terres, Migno décroche sa première victoire en Moto3 !

Article suivant

Mahindra Racing quittera le Moto3 à la fin de la saison

Mahindra Racing quittera le Moto3 à la fin de la saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course