Formule 1
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
69 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
83 jours
MotoGP
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
53 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
60 jours
WRC
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
102 jours
WSBK
28 févr.
-
01 mars
Événement terminé
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
33 jours
Formule E
27 févr.
-
29 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
76 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
Événement terminé
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
130 jours

Pawi est bien le roi de la pluie

partages
commentaires
Pawi est bien le roi de la pluie
Par :
18 juil. 2016 à 15:45

Le débutant malaisien a bien été le seul pilote à apprécier la pluie allemande pour cueillir sa 2e victoire de la saison. Les favoris finissent loin.

Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0
Khairul Idham Pawi, Honda Team Asia
Podium : le vainqueur Khairul Idham Pawi, Honda Team Asia, le deuxième, Andrea Locatelli, Leopard Racing, le troisième, Enea Bastianini, Gresini Racing
Adam Norrodin, Drive M7 SIC Racing Team
Khairul Idham Pawi, Honda Team Asia
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Khairul Idham Pawi, Honda Team Asia

Lorsque la pluie vient s'en mêler, il existe au moins un pilote qui remercie le ciel : Khairul Pawi ! Le Malaisien, déjà vainqueur en Argentine après une course humide, a récidivé en terre allemande. Pourtant, les choses ne s'annonçaient pas aussi joyeuses le samedi, puisqu'il n'avait pu faire mieux qu'un 20e chrono.

Mais au guidon de sa Honda, Pawi est un jeune homme transfiguré sous les caprices de la météo. Dès les premiers hectomètres, il double toute une palanquée d'adversaires par l'extérieur du premier virage ! Après un court intermède de Bo Bendsneyder en tête, le Malaisien se retrouve aux avant-postes dès le 4e tour ; une position qu'il ne quittera pas jusqu'à l'arrivée. Pourtant, Pawi a attaqué tant et plus, donnant des sueurs froides à son équipe ! Laquelle lui intimait l'ordre de calmer ses ardeurs grâce au panneautage. ''C'était une course difficile, même si j'étais devant ! Il y a eu beaucoup de rebondissements ; je me suis décidé à me calmer après m'être fait quelques chaleurs, et j'ai réussi à garder un avantage conséquent (11 secondes).''

Voilà de quoi remettre le rookie de 17 ans en selle au championnat, lui qui n'avait inscrit que 4 petits points depuis son succès à Termas de Rio Hondo, et trois abandons consécutifs !
À ses côtés sur le podium on aperçoit une tenue bien connue du paddock, celle du Leopard Racing, grâce à Andrea Locatelli. L'Italien a vécu un week-end particulièrement régulier : 2e en qualifications, au warm-up, et en course. Le pilote a su profiter des erreurs de Hiroki Ono, bien parti pour grimper sur la boîte, avant de sortir de la piste à mi-parcours. C'est son premier podium de la saison, et il se montrait particulièrement joyeux dans le parc fermé. ''Nous avions compris que le rythme en long relais était bon, car j'ai beaucoup roulé hier matin en essais. Ce podium est une belle récompense, nous avons toujours été présents sur le podium virtuel !''

Binder reste confortablement en tête

Pour la dernière marche du podium, la lutte a été sévère entre John McPhee (qui a permis à Peugeot de mener une épreuve de Moto3 pour la toute première fois), Jakub Kornfeil et Enea Bastianini. C'est finalement ce dernier, qui avait signé la pole position, qui a remporté la bataille. ''J'aurais aimé passer Locatelli, mais inscrire des points reste une bonne chose pour ma saison.''

En ce qui concerne la course au titre, Brad Binder s'est montré prudent et efficace. Qualifié 6e, il ne s'est pas affolé après un envol laborieux. Il a même profité des malheurs de l'équipe Sky VR46 pour prendre de l'avance sur Romano Fenati, absolument transparent sur piste mouillée (18e). Le Sud-Africain a par la suite tenté de revenir sur son autre rival Jorge Navarro (7e), mais celui-ci était trop offensif. Binder ne perdant qu'une seule unité sur l'Espagnol, il conserve une avance conséquente de 47 points.

À noter que de nombreux pilotes ont déclaré forfait suite à des chutes le samedi : Niccolò Antonelli (fracture de la clavicule gauche), Maria Herrera (poignet gauche cassé), et Fabio Spiranelli (fracture de la main gauche).
Du côté des Français, Fabio Quartararo finit 23e, après avoir serré les dents suite à une blessure à la main vendredi. Jules Danilo est 9e, et Alexis Masbou manque les points de peu (16e).

Moto3 - Sachsenring - Course

PosPiloteMotoÉcart
1  Khairul Pawi  Honda  
2  Andrea Locatelli  KTM 11.131
3  Enea Bastianini  Honda 13.359
4  Jakub Kornfeil  Honda 18.541
5  Fabio Di Giannantonio Honda 20.620
6  John McPhee  Peugeot 20.698
7  Jorge Navarro  Honda 20.910
8  Brad Binder  KTM 23.333
9  Jules Danilo  Honda 30.318
10  Francesco Bagnaia  Mahindra 31.095
11  Tatsuki Suzuki  Mahindra 37.688
12  Bo Bendsneyder  KTM 45.005
13  Gabriel Rodrigo  KTM 47.793
14  Livio Loi  Honda 48.073
15  Aron Canet  Honda 56.921
16  Alexis Masbou  Peugeot 1'10.787
17  Philipp Oettl  KTM 1'13.873
18  Romano Fenati  KTM 1'14.813
19  Maximilian Kappler  KTM 1'15.203
20  Stefano Valtulini Mahindra 1'15.434
21  Tim Georgi  KTM 1'23.906
22  Danny Webb  Mahindra 1'38.548
23  Fabio Quartararo  KTM 1 Lap
AB  Nicolò Bulega  KTM 13 Laps
AB  Adam Norrodin  Honda 15 Laps
AB  Hiroki Ono  Honda 16 Laps
AB  Jorge Martin  Mahindra 17 Laps
AB   Andrea Migno  KTM 17 Laps
AB  Darryn Binder  Mahindra 19 Laps
AB   Juanfran Guevara  KTM 19 Laps
AB  Lorenzo Petrarca  Mahindra 20 Laps
AB  Joan Mir  KTM  
Article suivant
Bagnaia fait entrer Mahindra dans le camp des vainqueurs

Article précédent

Bagnaia fait entrer Mahindra dans le camp des vainqueurs

Article suivant

Fin de parcours pour Masbou en Moto3

Fin de parcours pour Masbou en Moto3
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Sachsenring
Lieu Sachsenring
Auteur Medhi Casaurang-Vergez