Premier succès pour Masia, premier podium pour Arbolino

partages
commentaires
Premier succès pour Masia, premier podium pour Arbolino
Par :
1 avr. 2019 à 16:25

La deuxième manche de la saison a été celle des premières en Moto3, Masia s'adjugeant sa première pole puis sa première victoire, tandis qu'Arbolino est monté sur son premier podium.

Podium : le vainqueur Jaume Masia, Bester Capital Dubai
Jaume Masia, Bester Capital Dubai
Darryn Binder, CIP Green Power, Jaume Masia, Bester Capital Dubai
Ai Ogura, Honda Team Asia
Tom Booth-Amos, CIP Green Power
Tony Arbolino, Team O
Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Tom Booth-Amos, CIP Green Power
Tom Booth-Amos, CIP Green Power
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Raul Raul Fernandez, Angel Nieto Team
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Marcos Ramirez, Leopard Racing
Lorenzo Dalla Porta, Leopard Racing
Niccolo Antonelli, SIC58 Squadra Corse
Kazuki Masaki, RBA Racing Team
Kaito Toba, Honda Team Asia
Kaito Toba, Honda Team Asia
Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Vicente Perez, Avintia Racing
Andrea Migno, Bester Capital Dubai

Le Moto3 n'en finit plus de réserver des premières. En Argentine, la catégorie a en effet connu un troisième nouveau vainqueur sur les trois dernières épreuves qui ont eu lieu ! On se souvient bien sûr de l'improbable succès de Can Öncü à Valence lors de la finale l'an dernier sous des trombes d'eau, ainsi que du triomphe du Japonais Kaito Toba il y a trois semaines au Qatar à l'occasion du lever de rideau du championnat.

Cette fois-ci, c'est Jaume Masia qui a décroché sa première victoire. Le jeune Espagnol de 18 ans, arrivé en Moto3 fin 2017, ayant converti ce qui était par ailleurs sa première pole dans la discipline.

Lire aussi:

Masia passe par tous les états

Masia a d'ailleurs connu un véritable ascenseur émotionnel lors des dernières 24 heures du GP. Après la joie de sa première pole position, acquise avec la manière avec trois dixièmes d'avance sur Arón Canet et Tony Arbolino, les deux pilotes qui l'accompagnaient sur la première ligne de la grille, l'Ibère s'est fait une grosse frayeur juste avant le départ de la course, à l'occasion du warm-up.

En effet, celui-ci a été victime lors de ces derniers essais d'un accrochage avec son compatriote Sergio Garcia dans le virage 11. Si le dernier cité devait déclarer forfait en raison d'un traumatisme crânien, Masia pouvait quant à lui prendre le départ peu après.

Lire aussi:

Il n'est cependant pas parvenu à réaliser le holeshot au départ, laissant Canet prendre le meilleur envol et plonger en tête dans le premier virage. Arbolino connaissait pour sa part un départ difficile qui le rejetait d'emblée en dehors du top 10, le forçant ensuite à livrer une course d'attaque pour espérer obtenir un résultat valable en Argentine.

Pour le reste, cette deuxième manche de la saison Moto3 a été fidèle au scénario habituel offert par la catégorie : à savoir une course haletante en peloton, avec de multiples changements de leaders et de nombreux dépassements rendus possibles par le phénomène d'aspiration, mais aussi de faibles écarts entre les différents concurrents (le top 15 se tenait en effet en moins d'une seconde lors des qualifications !).

McPhee, survolté, déchante

Alors qu'un premier groupe de tête semblait se détacher en début de course, et composé de Canet, Niccolò Antonelli et Masia, John McPhee taillait quant à lui la route dans le trafic. Après avoir dominé les essais libres, l'Écossais devait en effet se racheter après une qualification manquée et un départ depuis une lointaine 11e place sur la grille. Malheureusement pour le Britannique, sa belle remontée allait prendre fin sur un accrochage avec Alonso López, après une défaillance de son frein arrière.

Devant, la lutte pour la victoire semblait se préciser dans un premier temps entre Gabriel Rodrigo, Darryn Binder et Lorenzo Dalla Porta. Mais un contact entre ces deux derniers allait laisser Rodrigo et Masia s'installer en tête, bien que Binder et Arbolino restaient encore à leurs trousses.

Une récompense après les blessures

Une nouvelle passe d'armes entre Rodrigo et Binder allait définitivement bénéficier à Masia, qui pouvait dès lors filer vers son premier succès. À l'arrivée, l'Espagnol avait du mal à cacher son émotion. "C'est incroyable, je n'ai pas les mots. J'ai pleuré durant tout le tour de décélération", a-t-il concédé. "C'était très difficile d'en arriver là, cela a demandé beaucoup de travail. J'ai eu beaucoup de blessures, et maintenant je veux juste remercier toute mon équipe, et tous mes supporters. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu dans les moments difficiles, c'est quelque chose que j'ai beaucoup apprécié."

Masia a en effet connu un début d'année à deux facettes, auteur du meilleur temps lors des tous premiers essais officiels à Jerez en février avant de se blesser sur ce même circuit. Dans ces conditions, nul doute que sa victoire dimanche revêt une saveur d'autant plus particulière.

Lire aussi:

Son dauphin, Darryn Binder, pouvait lui aussi se montrer soulagé à l'arrivée après avoir pris un départ depuis la 20e place de la grille ! L'épilogue heureux d'un GP difficile pour le Sud-Africain. "J'ai eu des difficultés ce week-end, avec deux chutes. Mais je savais que j'avais un bon rythme, malheureusement je n'ai pas pu faire de tours rapides [samedi] donc je me suis très mal qualifié", a-t-il rappelé à l'arrivée.

Quant au troisième homme sur le podium, c'était également une première, Tony Arbolino pouvant savourer l'obtention de son tout premier top 3. Un renversement de situation bienvenu après sa piètre 16e position au Qatar. "Une bonne course, nous avons bien progressé sur la moto au niveau du feeling avec les freins sur l'avant", évoquait-il après la course. "Je suis content, la moto a été incroyable. Quand je suis arrivé ici avec mon zéro pointé au Qatar, je me suis dit qu'il fallait qu'on fasse bien."

Derrière les trois hommes de tête, on retrouve Niccolò Antonelli, Ayumu Sasaki, les deux hommes qui devancent deux prétendants à la victoire malheureux au terme de cette course, à savoir Rodrigo et Dalla Porta. Le top 10 est complété par Dennis Foggia, Marcos Ramírez et le vainqueur de la première épreuve, Kaito Toba, alors qu'il faut descendre aux 12e et 16e rangs pour trouver respectivement Canet et Romano Fenati.

Argentina Moto3 - Argentine - Course
Pos. Pilote Moto Temps/écart
1 Spain Jaume Masia  KTM 38'54.562
2 South Africa Darryn Binder KTM 0.108
3 Italy Tony Arbolino Honda 0.295
4 Italy Niccolò Antonelli Honda 0.386
5 Japan Ayumu Sasaki Honda 0.519
6 Argentina Gabriel Rodrigo  Honda 0.550
7 Italy Lorenzo Dalla Porta Honda 0.588
8 Italy Dennis Foggia KTM 0.671
9 Spain Marcos Ramírez Honda 0.792
10 Japan Kaito Toba Honda 1.280
11 Italy Andrea Migno KTM 1.629
12 Spain Aron Canet KTM 1.775
13 Japan Tatsuki Suzuki Honda 1.836
14 Italy Celestino Vietti Ramus KTM 1.978
15 Spain Raul Fernandez KTM 2.092
16 Italy Romano Fenati Honda 2.273
17 Japan Ai Ogura Honda 2.350
18 United Kingdom Tom Booth-Amos KTM 9.798
19 Spain Aleix Viu KTM 9.904
20 Kazakhstan Makar Yurchenko KTM 10.136
21 United Kingdom John McPhee Honda 26.464
22 Italy Riccardo Rossi Honda 27.044
23 Japan Kazuki Masaki KTM 39.985
24 Czech Republic Jakub Kornfeil KTM 40.177
25 Czech Republic Filip Salač KTM 58.474
26 Turkey Can Öncü KTM 1 tour
NC Spain Vicente Perez KTM  
NC Spain Alonso Lopez Honda  

Article suivant
Arenas hospitalisé après une chute à vélo

Article précédent

Arenas hospitalisé après une chute à vélo

Article suivant

EL3 retardés et réduits à cause de l'orage

EL3 retardés et réduits à cause de l'orage
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu