Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Course dans
01 Heures
:
25 Minutes
:
16 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
24 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
4 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
60 jours

Première victoire riche en émotions pour Suzuki

partages
commentaires
Première victoire riche en émotions pour Suzuki
Par :
Co-auteur: Matteo Nugnes
16 sept. 2019 à 11:00

Celui qui tout aussi Japonais qu'Italien de cœur a remporté à Misano sa première victoire, offrant à son patron d'équipe, Paolo Simoncelli, la plus belle célébration possible sur le circuit qui porte le nom de son fils. Il est le dixième vainqueur différent en Moto3 cette saison.

Elle allait arriver, cette victoire, et si elle a mis le temps elle s'est finalement présentée au meilleur endroit possible. Il y a deux ans, Tatsuki Suzuki promettait à Marco Simoncelli, via un tweet mémorable, de mener son père sur le podium. Dimanche, il l'a fait et ce sur le circuit qui porte le nom du pilote disparu en 2011. Un scénario poignant qui a réuni le paddock dans une même émotion, occultant momentanément le fait que cette 13e course de la saison avait aussi eu un effet majeur sur le championnat.

Lire aussi :

Après avoir remporté samedi sa première pole position, Suzuki a d'emblée affiché ses intentions en signant le holeshot à l'extinction des feux, dimanche. Durant une grande partie de la course, il s'est maintenu aux commandes, même si derrière lui le groupe de poursuivants devenait de plus en plus fourni au fil des tours. Devancé par Tony Arbolino en tout début de course, puis attaqué par Jaume Masia à six tours de l'arrivée, le Japonais a réussi à garder son calme, jusqu'à se replacer en tête au moment opportun en profitant d'une erreur de l'Espagnol. Malgré une nouvelle tentative d'Arbolino, le pilote de la bien nommée SIC58 Squadra Corse a repris le leadership et il a été chercher cette victoire tant attendue et dans laquelle a tant cru Paolo Simoncelli, celui qu'il appelle son "père italien".

"Ce week-end, tout a été une première : première pole position, première victoire, sur la piste qui porte le nom de Marco Simoncelli et alors que je cours dans l'équipe de son père… C'est fantastique, je ne peux pas expliquer ce que je ressens", commentait le vainqueur à chaud auprès du site officiel du MotoGP. "Je pleurais dans mon casque lorsque je suis arrivé au parc fermé. Je voudrais remercier l'équipe et ma famille qui m'ont soutenu même dans les moments difficiles. Enfin, je termine premier, c'est vraiment fantastique !"

Arbolino se rapproche au championnat

Les places d'honneur de cette course ont été plus disputées encore, alors que dix pilotes sont partis à la faute dans les neuf premiers tours de la course. Dans le même temps, Arón Canet, deuxième du championnat, a dû renoncer sur problème technique, un tournant majeur dans une saison qu'il dominait au printemps.

Après une course quelque peu anonyme, John McPhee s'est accroché au bon train dans les derniers tours et a su saisir sa chance lorsqu'Andrea Migno a fait tomber Ai Aguro à quelques virages de l'arrivée. Ainsi passé à la troisième position, l'Anglais a ensuite pris l'avantage sur Arbolino pour obtenir une dixième place jusqu'alors plutôt inespérée.

Arbolino a tout de même pu marquer les points de la troisième position, un résultat précieux pour celui qui signe ainsi un quatrième podium consécutif et revient très fort au championnat : il n'est plus qu'à huit points de Canet et 30 de Lorenzo Dalla Porta, qui reste leader. Celui-ci n'a pas connu sa meilleure journée à Misano, arrivé cinquième puis finalement classé huitième après avoir reçu une pénalité pour avoir dépassé les limites de la piste. Une occasion manquée pour lui de profiter du premier abandon de Canet.

Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse

Masia quant à lui s’est classé quatrième, égalant son meilleur résultat depuis le GP d'Italie, mais en ayant peut-être manqué de son mordant habituel à la fin de la course. Plus distancé, Dennis Foggia en a terminé à la cinquième place devant Gabriel Rodrigo et Marcos Ramírez.

Seuls 16 pilotes ont vu l'arrivée, et pour cause, nombreuses ont été les chutes, parfois même très impressionnantes à l'image de celle qui a impliqué Niccolò Antonelli et Celestino Vietti Ramus, le premier cité ayant été heurté par son compatriote après être tombé. Il souffre de fractures au poignet et à la clavicule. Alonso Lopez et Albert Arenas sont eux aussi partis en highside, avant une autre violente chute pour Tom Booth-Amos, mais tous sont indemnes. Rappelons enfin que Romano Fenati s'est blessé pendant le week-end et n'a pas pu disputer la course.

Lire aussi :

San Marino GP de Saint-Marin Moto3 - Course

P. # Pilote Moto Temps Écart
1 24 Japan Tatsuki Suzuki Honda 40'00.034  
2 17 United Kingdom John McPhee Honda 40'00.146 0.112
3 14 Italy Tony Arbolino Honda 40'00.235 0.201
4 5 Spain Jaume Masia KTM 40'00.742 0.708
5 7 Italy Dennis Foggia KTM 40'03.266 3.232
6 19 Argentina Gabriel Rodrigo Honda 40'03.465 3.431
7 42 Spain Marcos Ramírez Honda 40'03.552 3.518
8 48 Italy Lorenzo Dalla Porta Honda 40'03.774 3.740
9 12 Czech Republic Filip Salač KTM 40'04.392 4.358
10 25 Spain Raúl Fernández KTM 40'14.244 14.210
11 82 Italy Stefano Nepa KTM 40'17.224 17.190
12 84 Czech Republic Jakub Kornfeil KTM 40'17.251 17.217
13 16 Italy Andrea Migno KTM 40'30.006 29.972
14 54 Italy Riccardo Rossi Honda 40'32.167 32.133
15 20 Elia Bartolini KTM 40'32.251 32.217
16 53 Turkey Deniz Öncü KTM 40'51.092 51.058
  79 Japan Ai Ogura Honda 38'15.487 1 Lap
  22 Japan Kazuki Masaki KTM 31'32.050 5 Laps
  83 Brazil Meikon Kawakami KTM 30'05.016 6 Laps
  40 South Africa Darryn Binder KTM 13'59.885 15 Laps
  44 Spain Arón Canet KTM 21'58.856 18 Laps
  75 Spain Albert Arenas KTM 5'18.682 20 Laps
  23 Italy Niccolò Antonelli Honda 5'18.934 20 Laps
  13 Italy Celestino Vietti Ramus KTM 5'19.306 20 Laps
  69 United Kingdom Tom Booth-Amos KTM 5'23.336 20 Laps
  21 Spain Alonso López Honda 3'36.467 21 Laps
  71 Japan Ayumu Sasaki Honda    
  27 Japan Kaito Toba Honda    
  11 Spain Sergio García Dols Honda    
  76 Kazakhstan Makar Yurchenko KTM    
Article suivant
Ayumu Sasaki signe chez Tech3 pour la saison 2020

Article précédent

Ayumu Sasaki signe chez Tech3 pour la saison 2020

Article suivant

Suzuki a tenu la belle promesse faite à Simoncelli

Suzuki a tenu la belle promesse faite à Simoncelli
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement GP de Saint-Marin
Catégorie Course
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Pilotes Tatsuki Suzuki
Équipes SIC58 Squadra Corse
Auteur Léna Buffa