Moto3 GP d'Aragón

Une wild-card 100% féminine au GP d'Aragón

Le team Angeluss MTA Racing fera rouler une équipe de wild-card intégralement composée de femmes lors du Grand Prix d'Aragón Moto3, avec María Herrera au guidon. Une première dans l'histoire du championnat.

Maria Herrera, MTA Racing Angeluss

Pour la première fois de l'Histoire, une équipe 100% féminine va prendre part à un Grand Prix du Championnat du monde Moto3 lors du rendez-vous d'Aragón, en septembre prochain. Il s'agira d'une wild-card du team MTA Racing, qui a passé un partenariat en début de saison avec Angeluss Women Sport Management, qui travaille pour assurer plus de visibilité aux femmes en compétition moto.

Le team, rebaptisé Angeluss MTA Racing, est revenu en Moto3 cette année et fait rouler Stefano Nepa ainsi que le rookie Iván Ortolá. Les deux hommes seront donc rejoints en Aragón par María Herrera, pilote expérimentée et loin d'être inconnue du paddock puisqu'elle a roulé de 2015 à 2017 en Moto3 avant de passer en WorldSSP300 de 2018 à 2021. Elle évolue désormais en MotoE depuis trois ans.

Pour son retour en Moto3, l'Espagnole pilotera une KTM et sera entourée d'une équipe composée entièrement de femmes, une première possible grâce au travail entamé il y a peu par l'Angeluss Women Sport Management.

"Nous sommes fiers de nous préparer à courir avec un team totalement féminin, seulement quelques mois après le lancement d'Angeluss. Cela montre à quel point nous croyons profondément à ce projet et à quel point nous nous y investissons", a déclaré Aurora Angelucci, créatrice et directrice du projet.

"Pour soutenir María en piste, nous avons identifié un certain nombre d'expertes techniques, des femmes habituées au monde frénétique des courses, et nous ferons la sélection finale dans les prochaines semaines. Nous savons que le temps est compté avant les tests que nous avons programmés et du week-end de course, donc collaborer avec le team Angeluss MTA sera important pour notre équipe."

"Cette première wild-card représente un premier vrai cap dans la mise en œuvre opérationnelle de la structure que nous sommes en train de construire. Nous ne sommes qu'au début du chemin et cela nous offre l'opportunité de lancer un message clair sur nos valeurs."

María Herrera rejoindra Ana Carrasco sur la grille, seule femme à rouler en Moto3 cette saison. La Championne du monde WorldSSP300 2018 évolue pour l'instant loin des avant-postes et compte une 19e place comme meilleur résultat, ce qui est loin de la huitième position qu'elle avait décrochée à Valence en 2013.

De son côté, Herrera avait terminé 11e en Australie en 2015, ce qui reste sa meilleure performance, mais l'une comme l'autre sont peu de fois parvenues à entrer dans les points, la catégorie étant extrêmement disputée. En Aragón, Herrera aura à cœur de représenter le projet d'Angeluss, qu'elle espère voir ouvrir des portes à d'autres.

"Je pense que l'objectif principal du team est d'aider les futures pilotes et je peux contribuer à ouvrir la voie, comme je le fais déjà depuis plusieurs années. J'ai tout de suite accepté cette opportunité car donner de la visibilité à une équipe 100% féminine est une initiative qui a tout de suite retenu mon attention. Ça sera une expérience extraordinaire, durant laquelle je vais pouvoir aussi revivre mes souvenirs en Moto3", a-t-elle ajouté.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent García s'impose au terme d'une course mouvementée
Article suivant Les pilotes Moto3 rappelés à l'ordre par les commissaires

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France