C'était un 18 avril : la première victoire d'Andrea Dovizioso

Il y a 16 ans jour pour jour, celui qui est devenu un acteur majeur du MotoGP signait sa première victoire mondiale, arrachée en duel à Roberto Locatelli.

C'était un 18 avril : la première victoire d'Andrea Dovizioso

En 2004, Andrea Dovizioso, 18 ans, commence à être bien connu des observateurs des petites cylindrées, grâce à une solide saison l'année précédente qui l'a vu se classer dans le top 5 du championnat. Jamais encore, cependant, il n'a réussi à se hisser sur la première marche du podium. Sa troisième saison en 125cc débute pourtant sur un succès, qu'il va conquérir face à son compatriote Roberto Locatelli.

Lire aussi :

Nous sommes à Welkom, théâtre à l'époque du Grand Prix d'Afrique du Sud. En ce 18 avril, les 125cc ouvrent le bal pour ce qui va être un dimanche de premières : les débuts victorieux de Dani Pedrosa en 250cc, puis le premier succès de Valentino Rossi au guidon de la Yamaha pour laquelle il vient de quitter Honda. Mais la course de la plus petite catégorie du championnat n'est pas moins mémorable.

Roberto Locatelli, déjà titré quatre ans plus tôt, retrouve une Aprilia qui va lui permettre de jouer à nouveau les premiers rôles, et il ne tarde pas à faire parler son expérience en imprimant un rythme d'enfer. Casey Stoner et Pablo Nieto tentent de s'accrocher, mais finissent par lâcher prise, pas Dovizioso. Le pilote à l'époque doté du numéro 34 met en place une stratégie différente : tout faire pour ne pas lui servir de lièvre, mais tenter de rester dans la roue de son adversaire pour trouver une ouverture dans les derniers instants.

Ce n'était pas gagné d'avance quand on sait à quel point Locatelli pouvait se montrer redoutable sur les freins ! Et en effet, Dovizioso a beau tout tenter dans le dernier tour, rien n'y fait. Il ne parvient pas à passer son compatriote dans la ligne droite, à l'aspiration, et pas plus dans les virages suivants du Phakisa Freeway. Il ne rend pas les armes, et c'est finalement dans le dernier virage qu'il parvient à arracher cette victoire, à la surprise de son rival !

"Ma première victoire en Championnat du monde a été une émotion indescriptible", retient aujourd'hui Andrea Dovizioso, qui l'a récemment évoquée pour Sky Italia. "J'avais déjà obtenu deux deuxièmes places auparavant, mais quand on gagne c'est une émotion tellement forte que je ne saurais pas la décrire ou la décrire par des adjectifs."

Dovizioso allait revivre ce bonheur quatre autres fois cette année-là, et s'approprier le titre de Champion du monde. Locatelli, lui, se classerait troisième.

Retour en images sur le GP d'Afrique du Sud 125cc 2004

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
1/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
2/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso, Casey Stoner et Pablo Nieto
Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso, Casey Stoner et Pablo Nieto
3/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso, Casey Stoner et Pablo Nieto
Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso, Casey Stoner et Pablo Nieto
4/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Casey Stoner, Roberto Locatelli et Andrea Dovizioso
Casey Stoner, Roberto Locatelli et Andrea Dovizioso
5/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
6/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
7/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
8/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Roberto Locatelli et Andrea Dovizioso
Roberto Locatelli et Andrea Dovizioso
9/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso et Roberto Locatelli
Andrea Dovizioso et Roberto Locatelli
10/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso et Roberto Locatelli
Andrea Dovizioso et Roberto Locatelli
11/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
Roberto Locatelli, Andrea Dovizioso et Casey Stoner
12/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso avec son team manager Mirko Cecchini
Andrea Dovizioso avec son team manager Mirko Cecchini
13/13

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

partages
commentaires
Iannone, "une grande stimulation pour Aleix" selon Aprilia
Article précédent

Iannone, "une grande stimulation pour Aleix" selon Aprilia

Article suivant

Pour Quartararo, 2020 n'est pas une saison de transition

Pour Quartararo, 2020 n'est pas une saison de transition
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021