C'était un 19 mars : Rossi débute en catégorie reine

Le premier Grand Prix de la saison 2000 n'a pas seulement été celui de la première victoire de Garry McCoy en 500cc, mais aussi celui qui a vu Valentino Rossi faire ses débuts dans la catégorie reine. Sa course allait toutefois se solder par un abandon.

C'était un 19 mars : Rossi débute en catégorie reine
Charger le lecteur audio

Il y a 20 ans, Valentino Rossi s'alignait pour la première fois sur la grille de départ de la catégorie reine. Arrivé quatre ans plus tôt en Championnat du monde, il détenait alors deux titres du haut de ses 21 ans et, sur les traces de son père, le fantasque Graziano Rossi, il accédait à son rêve. "Cela a été un moment spécial dans ma carrière, car j'arrivais des 250cc et en 2000 j'ai eu la chance de courir au guidon d'une 500cc deux-temps, une sorte de moto mythique pour tous les pilotes", décrit-il pour le site officiel du MotoGP.

Fort du couronnement qu'il visait dans les plus petites catégories, le pilote au numéro 46 a reçu une offre impossible à refuser, celle de rejoindre Honda et d'intégrer l'équipe technique de Mick Doohan. "À ce moment-là, la Honda était la meilleure moto", rappelle-t-il. "Je suis passé en 500cc et j'ai pris toute l'équipe de Mick Doohan, dont certains sont toujours avec moi aujourd'hui, car en 1999 Mick avait eu un accident à Jerez et sa carrière s'était arrêtée. C'était très bien pour moi parce qu'avec Jeremy [Burgess] et tous les autres gars, j'ai eu une équipe dotée d'une grande expérience."

Lire aussi :

Un premier test en Andalousie en novembre 1999 pour prendre la mesure de la bête, puis Rossi a peaufiné sa préparation en vue de ce premier Grand Prix, disputé en Afrique du Sud, et le 19 mars 2000 le voici sur la grille de départ du circuit de Welkom. Il est alors qualifié cinquième − à une époque où quatre pilotes formaient encore chaque ligne ! − mais c'est à d'autres qu'il laisse les honneurs de mener les débats, en l'occurrence au futur Champion du monde Kenny Roberts Jr, suivi de près par Carlos Checa, Loris Capirossi ou encore Tadayuki Okada. Le rookie, lui, n'est que 13e à l'issue du premier tour.

"Je suis assez mal parti. Ensuite, il y avait un groupe de cinq ou six motos devant moi, je les ai rattrapées, j'ai fait le meilleur temps, et quand je suis arrivé sur le groupe je suis malheureusement tombé. C'était dommage parce que sur les trois premières courses j'ai perdu le championnat face à Kenny Jr. Il a marqué beaucoup de points et moi je n'ai rien fait parce que je suis tombé aussi à la deuxième course", regrette Rossi, classé 11e lors de la troisième manche avant de signer enfin son premier podium en Espagne.

"C'était dommage, parce qu'à la fin de la saison je n'étais pas très loin de gagner [le titre] à mes débuts", souligne Rossi, à qui il a manqué 49 points. "Mais c'était bien comme ça, j'ai pris beaucoup de plaisir et lors de ma première saison j'ai réussi à signer ma première victoire en 500cc [à Donington Park, sous la pluie, ndlr], et aussi une deuxième, à Rio sur le sec, et c'était une grande émotion."

Lire aussi :

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre ci-dessous.

Valentino Rossi sur la grille de départ
Valentino Rossi sur la grille de départ
1/5

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Valentino Rossi avec Jeremy Burgess et Mick Doohan
Valentino Rossi avec Jeremy Burgess et Mick Doohan
2/5

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Valentino Rossi devant Alex Crivillé et Alex Barros
Valentino Rossi devant Alex Crivillé et Alex Barros
3/5

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Valentino Rossi devant Alex Crivillé
Valentino Rossi devant Alex Crivillé
4/5

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Valentino Rossi
Valentino Rossi
5/5

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

partages
commentaires
Quartararo était "prêt à 100%" pour débuter la saison
Article précédent

Quartararo était "prêt à 100%" pour débuter la saison

Article suivant

Petrucci dans l'attente : négociations reportées à l'été

Petrucci dans l'attente : négociations reportées à l'été
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021