2016 vs 2017 : Qui a progressé ou régressé ?

Ils sont 18 à avoir conservé cette année leur place sur la grille MotoGP, mais comment ont évolué leurs résultats ? Pour certains, la première moitié du championnat a réservé quelques surprises...

2016 vs 2017 : Qui a progressé ou régressé ?

Marc Márquez - 1er
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Marquez.png" width="60" /> Marc Márquez - 1er
1/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Leader du championnat il y a un an et leader aujourd'hui, l'Espagnol a perdu 41 points entre-temps. Et pour cause : il ne compte à ce stade de l'année que deux victoires sur cinq podiums, contre trois victoires sur un total de huit podiums en neuf manches l'an dernier à pareille époque. Surtout, Márquez compte deux abandons cette année, contre aucun il y a un an. De quoi lui procurer une avance beaucoup plus courte au championnat : seulement cinq points aujourd'hui, contre 48 l'année dernière à la mi-saison.
Maverick Viñales - 2e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Vinales.png" width="60" /> Maverick Viñales - 2e
2/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En changeant d'équipe, sa courbe de résultats a grimpé, et pourtant Maverick Viñales aurait espéré un meilleur bilan de mi-saison. Curieusement, si Márquez compte 41 points de moins que l'an dernier, Viñales en a glané 41 de plus, ce qui lui permet de figurer en deuxième position du championnat, contre la cinquième il y a un an. Si l'année dernière il fêtait tout juste son premier podium, il en compte quatre à ce stade de la saison en cours, dont trois victoires. Il a également décroché ses trois premières pole positions et un hat-trick pole – victoire – meilleur tour, au GP de France.
Andrea Dovizioso - 3e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Dovizioso.png" width="60" /> Andrea Dovizioso - 3e
3/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Neuvième l'an dernier et troisième aujourd'hui, l'Italien a explosé les compteurs en marquant 64 points de plus. Il a commencé le championnat exactement de la même manière, avec une deuxième place au Qatar, mais a ensuite signé deux victoires, alors qu'en 2016 sa première moitié de saison ne lui avait rapporté qu'un seul autre podium, une troisième place. Surtout, il avait cumulé quatre abandons, contre un seul à ce stade de 2017. Pas de pole position, en revanche, contrairement à l'année dernière.
Valentino Rossi - 4e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Rossi.png" width="65" /> Valentino Rossi - 4e
4/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le Docteur a perdu une place, mais marqué huit points de plus. Il est monté autant de fois que l'an dernier sur le podium (quatre fois), mais compte une victoire de moins. À sa décharge, son nombre d'abandons s'est réduit, passant de trois à un. Plus qu'en course, c'est en qualifications que sa courbe de résultats s'est le plus dégradée : deux poles et six premières lignes l'an dernier, contre seulement trois premières lignes en 2017 et une place moyenne passée de 3,2 à 6,3.
Dani Pedrosa - 5e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Pedrosa.png" width="60" /> Dani Pedrosa - 5e
5/18

Photo de: Miquel Liso

Similairement à Rossi, Pedrosa a perdu une place au championnat, mais marqué sept points de plus qu'il y a un an. Dominateur à Jerez, il est monté quatre autres fois sur le podium en cette première moitié d'année, contre un total de deux podiums seulement l'an dernier. Il a également signé deux pole positions (aucune l'année dernière) et un meilleur tour en course (aucun en 2016).
Danilo Petrucci - 8e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Petrucci.png" width="50" /> Danilo Petrucci - 8e
6/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Danilo Petrucci s'est révélé, en passant plusieurs fois près de la pole et de la victoire en ce début d'année. Dix-huitième du championnat l'an dernier à pareille époque (il avait manqué quatre courses sur blessure), il est aujourd'hui huitième avec 42 points de plus. À son tableau de chasse, il compte trois départs de la première ligne et deux podiums, lui qui n'avait rien obtenu de tout ça il y a un an.
Jorge Lorenzo - 9e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Lorenzo.png" width="60" /> Jorge Lorenzo - 9e
7/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Deuxième l'an dernier, le triple Champion du monde MotoGP occupe aujourd'hui la neuvième place avec 57 points de moins à son compteur. Contre trois victoires sur un total de cinq podiums il y a un an, il a remporté à ce jour un seul podium, libérateur, à Jerez. Il s'est aussi élancé une fois de la première ligne, contre six fois l'an dernier dont deux pole positions. Le changement se fait douloureusement sentir…
Cal Crutchlow - 10e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Crutchlow.png" width="60" /> Cal Crutchlow - 10e
8/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Un podium l'an dernier à pareille époque, un podium cette année. Quatre abandons à la mi-saison 2016, trois cette année. Les résultats de l'Anglais pourraient paraître très similaires, mais ses performances pures ont néanmoins progressé, ce qui se traduit notamment par deux départs de la première ligne (aucun l'an dernier à ce stade du championnat) et, s'ajoutant à son podium, trois entrées dans le top 5 (aucune il y a un an). Le bilan comptable est positif, avec un gain de 24 points et de quatre places au championnat.
Álvaro Bautista - 11e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Bautista.png" width="60" /> Álvaro Bautista - 11e
9/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Passé d'une Aprilia officielle à une Ducati satellite, Bautista a grimpé de la 17e à la 11e place du championnat en un an, avec un gain de neuf points au passage. Avec une huitième place pour meilleur résultat l'an dernier à pareille époque, l'Espagnol est cette fois entré à deux reprises dans le top 5 et s'est hissé à la quatrième place en Argentine. En qualifications, son positionnement moyen a fait un bond passant de 17,7 à 12,2 en un an.
Jack Miller - 12e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Miller.png" width="60" /> Jack Miller - 12e
10/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En un an, la situation de Jack Miller n'a, à première vue, pas vraiment changé puisqu'il occupe aujourd'hui la 12e place avec 41 points, contre la 13e place avec 42 points l'an dernier. Seulement, en 2016, ce capital se reposait grandement sur les 25 points de sa victoire d'Assen et il sait désormais se montrer beaucoup plus régulier, entrant dans les points à chaque fois qu'il rallie l'arrivée – contre seulement quatre fois sur la première moitié de la saison 2016.
Scott Redding - 13e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Redding.png" width="50" /> Scott Redding - 13e
11/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Rude saison que celle de Scott Redding, qui compte à ce jour 12 points de moins que l'an dernier à pareille époque. Pas de départ de la première ligne ni de podium, contrairement à l'an dernier, et seulement deux entrées dans le top 10 en tout début d'année, contre quatre il y a un an : la courbe s'est indéniablement affaissée. Le meilleur temps obtenu pendant la course d'Assen, où il finira par chuter, ne suffit pas à éclaircir ce bilan.
Aleix Espargaró - 14e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/AEspargaro.png" width="60" /> Aleix Espargaró - 14e
12/18
Désormais pilote Aprilia, l'Espagnol a glané un peu moins de points que les deux pilotes qui disposaient l'an dernier de la RS-GP. À titre personnel, il a baissé dans la hiérarchie, perdant trois places et 19 unités en un an. Ses quatre abandons (contre deux il y a un an) y sont pour beaucoup, même s'il a obtenu pour meilleur résultat une sixième place (contre cinquième en 2016) au Qatar. Sa place sur la grille a fait le yo-yo depuis le début du championnat, mais sa qualification la plus haute est une cinquième place, meilleure que l'an dernier à pareille époque.
Loris Baz - 15e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Baz.png" width="60" /> Loris Baz - 15e
13/18

Photo de: Toni Börner

Le Français fait partie des pilotes qui ont le plus progressé en un an, avec un gain de 23 points et de six places au championnat. En 2016, il avait manqué deux courses lors de la première moitié de saison sur blessure et comptait trois abandons, contre un seul cette année. Entré six fois dans les points (trois fois il y a un an), son meilleur résultat est sa huitième place à Assen contre une 12e position il y a un an.
Andrea Iannone - 16e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Iannone.png" width="60" /> Andrea Iannone - 16e
14/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Seizième avec 28 points, l'Italien est très loin de son rendement de l'an dernier. Il comptait deux podiums à l'époque, alors qu'aujourd'hui son meilleur résultat n'est qu'une septième place, obtenue au Texas. La performance pure est indéniablement en cause, en témoignent entre autres ses qualifications : sept fois placé sur l'une des trois premières lignes durant la première moitié du championnat 2016, il ne l'a été que deux fois cette année.
Tito Rabat - 17e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Rabat.png" width="55" /> Tito Rabat - 17e
15/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La tendance reste sensiblement la même que l'an dernier pour le pilote espagnol, actuellement 17e avec 23 points, contre 20e avec 18 points il y a un an. Cinq points d'écart, soit précisément le capital acquis au Mugello, course qu'il avait manquée en 2016.
Héctor Barberá - 18e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Barbera.png" width="45" /> Héctor Barberá - 18e
16/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est l'effondrement de ce début d'année. Septième avec 65 points il y a un an, l'Espagnol est aujourd'hui 18e avec 21 points. Il n'a pourtant que peu manqué le top 15, mais se hisse moins haut dans la hiérarchie : son meilleur résultat est une neuvième place cette année, ce qu'il a égalé ou largement battu à six reprises l'an dernier.
Pol Espargaró - 20e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/PEspargaro2.png" width="60" /> Pol Espargaró - 20e
17/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En changeant de constructeur, l'Espagnol a dégringolé dans la hiérarchie. L'an dernier, au guidon de la Yamaha du team Tech3 il faisait figure de meilleur pilote privé à la mi-saison en occupant la sixième place avec 72 points. Il est aujourd'hui 20e du championnat avec 14 points. Une 11e place pour meilleur résultat contre une quatrième il y a un an : c'est assurément un défi complètement différent que relève Espargaró.
Bradley Smith - 21e
<img src="http://cdn-1.motorsport.com/static/custom/car-thumbs/MOTOGP_2017/RIDERS_NUMBERS/Smith.png" width="60" /> Bradley Smith - 21e
18/18

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Il en va de même pour son coéquipier – de l'an dernier comme de cette année – Bradley Smith, dont les performances sont difficilement comparables avec celles de 2016. Si sa première moitié de saison dernière avait été décevante avec une 16e place et 35 points marqués, celle de 2017 est bien sûr à remettre dans le contexte de ses débuts avec une nouvelle machine, expliquant ses huit points et son 21e rang – sans compter un forfait, en Catalogne.
partages
commentaires
Brno ou la 1re victoire de Valentino Rossi, face à Aspar
Article précédent

Brno ou la 1re victoire de Valentino Rossi, face à Aspar

Article suivant

Chez KTM, on pensait être "bien plus loin" à ce stade de la saison

Chez KTM, on pensait être "bien plus loin" à ce stade de la saison
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021