MotoGP
28 mars
Événement terminé
04 avr.
Événement terminé
C
GP d'Espagne
02 mai
Course dans
17 jours
C
GP d'Italie
30 mai
Course dans
45 jours
06 juin
Course dans
52 jours
C
GP d'Allemagne
20 juin
Course dans
66 jours
C
GP des Pays-Bas
27 juin
Course dans
73 jours
C
GP de Finlande
11 juil.
Course dans
87 jours
C
GP d'Autriche
15 août
Course dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
29 août
Course dans
136 jours
C
GP d'Aragon
12 sept.
Course dans
150 jours
C
GP de Saint-Marin
19 sept.
Course dans
157 jours
C
GP du Japon
03 oct.
Course dans
171 jours
C
GP de Thaïlande
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP d'Australie
24 oct.
Course dans
191 jours
31 oct.
Course dans
199 jours
C
GP de Valence
14 nov.
Course dans
213 jours

2016, l’étape d’après !

Le poing vengeur et l’habituel rictus du faciès de Jorge Lorenzo ont conclu un premier week-end attendu, très attendu.

2016, l’étape d’après !

Avec le nombre de paramètres à valider suite à des essais hivernaux perturbés par une nouvelle donne pneumatique, une gestion électronique moins poussée, il fallait que les réponses viennent panser une fin d’année compliquée.

2015 a révélé le retour de la concurrence entre les pilotes après des années d’entente cordiale de façade. Les séquelles de la tragédie de Sepang en 2011 ont marqué pendant longtemps les héros du MotoGP qui ont compris l’importance de considérer les points de vue des uns et des autres et d’adapter leur comportement. Mais il fallait que cela cesse. Nulle compétition intense comme l’a été celle de 2015 ne pouvait en sortir indemne et, hasard du calendrier, Sepang 2015 a été le théâtre d’un autre tournant, assez volontaire cette fois-ci, à la vue duquel l’ange Marco a dû se fendre de son éternel sourire.

 

Le vainqueur Jorge Lorenzo, Movistar Yamaha MotoGP, Yamaha
 

Challenger son adversaire pour le pousser à la faute est une stratégie importante pour un sportif de haut niveau, réussir à déstabiliser son ennemi est une part incontournable de ce qui façonne un champion et le MotoGP fait partie de la liste. Dans sa quête d’une dixième couronne, Valentino Rossi a de nouveau fédéré une attention sans pareille. Comment peut-il nous émerveiller encore au cœur même de sa 20e saison en Grands Prix ? Comment ne pas le rejoindre dans sa théorie du complot et désigner celui qui a osé le priver de cette couronne que tous les partisans veulent sur sa tête ?

Et comment ne pas être bluffé de le voir, avec un an de plus, dans le top 4 du Grand Prix du Qatar dimanche dernier, s’accrocher comme un rookie qui vise son premier podium. La course 2015 de Losail lui a certainement offert d’entrée de jeu la possibilité de penser au titre plus tôt que prévu, avant d’y croire réellement au fur et à mesure que la saison avançait. Mais la réalité était tout de même bien présente avec la machine Lorenzo aux chronos et prestations quasi implacables.

Si Rossi a compris depuis l’arrivée de Marc Márquez l’intérêt de se ressourcer auprès de jeunes pousses dans son ranch pour conserver ou plutôt adapter son désir, et raviver la flamme qu’il entretient avec sa plus fidèle conquête qu’est le MotoGP, son rival direct lui semble encore s’emmêler dans son approche de la course entre préparation hasardeuse et déclarations évitables… Dans sa stratégie pour perdurer, VR a remis en route ses principales qualités : celle de communicant avec cette bombe savamment lancée à Sepang pour désigner l’ennemi, et ainsi précipiter l’opinion dans ce mouvement. Le résultat est parfait, le bilan un peu plus discutable !

Celle de leader en signant des accords cet hiver avec Yamaha pour son académie dont les membres peuplent le haut des catégories Moto2 et Moto3 ; pour son entreprise qui assurera le merchandising de la marque aux 3 diapasons ; et enfin pour lui et cette signature de 2 ans supplémentaires que Yamaha a brandie comme un scoop, envoyant du même coup un message on ne peut plus clair à son Champion en titre. Certains d’entre vous auront peut-être noté l’apparition du logo Yamaha Factory Racing aux côtés du légendaire numéro 46 sur sa nouvelle casquette toute jaune. Un réel leader communicant et un désir de redevenir numéro un dans l’équipe !

 

Valentino Rossi, Movistar Yamaha MotoGP, Yamaha
 

Loin de vouloir prendre partie pour les uns et pour les autres, il est important que Rossi gagne et nous démontre que tous ces petits éléments qu’il façonne sont les ingrédients de ses succès à venir. Que ce retour de la vraie rivalité nous donne encore ces moments mythiques dont il a le secret et qui ont laissé des souvenirs indélébiles à Gibernau, Stoner, et Lorenzo.

Cependant il faut reconnaître, soyez d’accord ou non, que le boss est dans le même box que la légende et qu’on se demande après la prestation du Qatar qui va bien pouvoir avoir la recette pour barrer la route à Jorge Lorenzo. Alors qu’il n’a jamais été régulier dans ses débuts de saison, il réalise la transition idéale avec ses victoires fin 2015, en mettant en avant toute sa détermination dans l’ouvrage et gardant ce qu’il faut de rancune en lâchant parfois la déclaration de trop, avec cet excès d’orgueil qui le caractérise.

Alors nouveaux pneus, nouvelle gestion électronique, peu importe, le sommet du MotoGP a toujours les mêmes héros qui nous tiennent en haleine. On vibre, on crie, on s’emporte, on le vit ! Bon début de saison à tous !

partages
commentaires
Redding - Une "mentalité différente" avec Ducati

Article précédent

Redding - Une "mentalité différente" avec Ducati

Article suivant

Dans les secrets des casques, au fil des époques

Dans les secrets des casques, au fil des époques
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Lieu Losail International Circuit
Auteur Rodolphe Coiscaud
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021