Un 300e GP et de nombreuses sources de motivation pour Dovizioso

Le pilote italien, présent sur la scène des Grands Prix depuis 2001, va avoir à cœur de bien faire sur ses terres ce week-end.

Un 300e GP et de nombreuses sources de motivation pour Dovizioso

Andrea Dovizioso a beau n'accuser que huit points de retard sur le leader du championnat, Marc Márquez, la tendance n'a guère été en sa faveur lors des dernières manches. Certes, l'Italien a obtenu une belle deuxième place en France, mais c'était une nouvelle fois derrière son rival de chez Honda. Dans ces circonstances le Grand Prix d'Italie, sur un tracé propre à souligner les qualités de puissance de la Ducati et devant des tifosi chauffés à blanc, semble constituer l'occasion parfaite pour se relancer !

Lire aussi :

D'ailleurs, le numéro 4 n'a pas fait mystère de ses intentions en conférence de presse ce jeudi, lui qui a résolument choisi la victoire comme objectif pour dimanche. "C'est bien sûr notre objectif ce week-end", a-t-il déclaré, sans pour autant faire fi d'une concurrence qui s'annonce plus que jamais acharnée. "Lors des deux dernières années, nous nous en sommes très bien sortis, et je crois que toutes les Ducati peuvent être compétitives ici ce week-end. Je m'attends cependant à ce que nos concurrents soient un peu plus forts que l'an dernier. Tout le monde : Rins, les Yamaha, et Marc [Márquez] bien sûr. Nous allons tous être en mesure de nous battre pour le podium et pour la victoire."

La victoire au Mugello, un parfum particulier

L'épreuve italienne marque par ailleurs le 300e week-end de Dovizioso en Grand Prix (c'était d'ailleurs sur ce même circuit qu'il avait fait ses débuts en 125cc en 2001). Un marqueur important pour l'intéressé, pour qui les sources de motivation ne manquent pas ce week-end. S'il avait dû céder la victoire à son ancien coéquipier Jorge Lorenzo l'an passé, assurant tout de même le doublé à domicile pour le compte des troupes de Borgo Panigale, le pilote Ducati s'était imposé au Mugello l'année précédente, avec un succès qui avait marqué le véritable début de sa bataille (finalement perdue) pour le titre face à Márquez.

Une saveur de victoire qu'il compte bien goûter de nouveau ce week-end. "Ces deux ou trois dernières années, j'ai gagné pas mal de courses et il y a eu beaucoup de moments importants", se remémore-t-il. "Il n'y en a pas un qui ressort particulièrement, même si bien sûr la victoire ici en 2017 a été l'une des premières où j'ai senti que c'était quelque chose d'énorme. Et puis c'était à domicile, devant beaucoup de fans, c'était incroyable."

Comment faire alors pour renouer avec la victoire au Mugello ? D'abord en tirant profit d'un package qui a justement fait ses preuves par le passé sur le tracé italien. "Ce sera important de débuter avec une bonne base et de bien travailler durant le week-end", prévient Dovizioso, qui voit chez les autres pilotes dotés d'une GP19 (son coéquipier Danilo Petrucci et le pilote Pramac Jack Miller) autant d'adversaires à-même de se mettre en travers de son chemin. "C'est ce qui va faire la différence, car je pense que notre base va être bonne mais que nous devons encore améliorer quelque chose. L'objectif est de gagner, mais ce n'est qu'en course que vous pouvez savoir si vous pouvez vous battre pour la victoire. Je m'attends à ce que les Ducati se battent pour la victoire, mais nous devons être malins, et faire le maximum."

partages
commentaires
Pour Espargaró, l'Aprilia n'est que la "version 2" de celle de 2017

Article précédent

Pour Espargaró, l'Aprilia n'est que la "version 2" de celle de 2017

Article suivant

Miller espère avoir passé un cap au niveau mental après le Mans

Miller espère avoir passé un cap au niveau mental après le Mans
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021