Accord trouvé entre Ducati et Honda sur les tests de Lorenzo à Valence

partages
commentaires
Accord trouvé entre Ducati et Honda sur les tests de Lorenzo à Valence
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
26 oct. 2018 à 13:05

Selon nos informations, Alberto Puig et Paolo Ciabatti se sont réunis ce vendredi en Australie pour s'accorder sur les détails entourant les débuts de Jorge Lorenzo avec Honda à Valence.

O.P., Phillip Island – Les directeurs respectifs des équipes de Honda et Ducati, Alberto Puig et Paolo Ciabatti, se sont entretenus aujourd'hui pour se mettre d'accord sur les détails concernant les débuts de Jorge Lorenzo, le 20 novembre prochain, au guidon de la RC213V, avec laquelle le Majorquin va évoluer lors des deux prochaines saisons.

L'actuel contrat de Lorenzo avec Ducati court jusqu'à la fin de l'année, mais le constructeur italien a annoncé qu'il ne s'opposerait pas au fait que le numéro 99 rejoigne Honda dès les essais de Valence, prévus les 20 et 21 novembre, et de Jerez, les 28 et 29 du même mois.

Un accord exhaustif

Selon les informations de Motorsport.com, la réunion a eu lieu dans une atmosphère cordiale et de bonne entente, et a débouché sur un accord couvrant tous les aspects de la phase de transition de Lorenzo entre les deux parties.

Comme la Desmosedici du triple Champion du monde en novembre 2016 lors des débuts du Majorquin pour le compte de la marque de Bologne, la Honda sera peinte complètement en noir pour cette occasion et aucun logo ni publicité ne figureront sur sa combinaison, à l'exception de l'équipementier Alpinestars, son sponsor personnel.

Lire aussi :

Par ailleurs, Ducati et Honda ont convenu que Lorenzo allait avoir la possibilité de tenir une conférence de presse avec sa nouvelle équipe, mais avec certains garde-fous cependant. Par exemple, en aucun cas il lui sera possible d'établir des comparaisons entre les deux prototypes avant la publication de communiqués de presse officiels.

Un moment critique sur le plan médiatique

Aussi bien Ducati que Honda ont souhaité être parfaitement exhaustifs sur le contexte encadrant l'arrivée de Lorenzo au sein de la marque à l'aile dorée, conscients de la grande attente suscitée par l'association entre Lorenzo et la RC213V. Aucune des deux parties ne veut voir se produire des erreurs ou des confusions dans un instant aussi critique sur le plan médiatique.

Il y a deux ans, quand Lorenzo avait été recruté par Ducati, Yamaha avait autorisé le numéro 99 à participer aux essais de Valence, mais pas à ceux de Jerez. La simple apparition d'un logo du constructeur italien sur l'un des garde-boues de sa Desmosedici avait irrité la marque aux trois diapasons.

Ducati avait alors reconnu son erreur, avant de retirer l'autocollant incriminé et de laisser Lorenzo reprendre les tests. Une situation que personne ne souhaite voir se reproduire cette fois-ci, pour donner place à un transfert le plus harmonieux possible.

Lire aussi :

Article suivant
Chute et immobilisation technique, mais optimisme pour Bautista

Article précédent

Chute et immobilisation technique, mais optimisme pour Bautista

Article suivant

Nouvelle Aprilia : le sentiment de rouler sur le mouillé... par temps sec

Nouvelle Aprilia : le sentiment de rouler sur le mouillé... par temps sec
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Repsol Honda Team , Ducati Team Boutique
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités