MotoGP GP du Qatar

Acosta bluffant pour ses débuts, Poncharal n'a "pas de mots"

Hervé Poncharal est scotché par son nouveau pilote, Pedro Acosta, après ses débuts très remarqués en MotoGP. Incontestablement, le jeune Espagnol est une star en devenir, à tel point que sa prestation lors de la course principale du GP du Qatar est déjà très attendue.

Pedro Acosta, Red Bull GASGAS Tech3

Directement qualifié pour la Q2 pour son premier Grand Prix en MotoGP, puis huitième sur la grille de départ et huitième à l'arrivée du sprint à 4"4 du vainqueur... Le week-end d'ouverture du championnat n'est pas encore terminé que Pedro Acosta a déjà convaincu les derniers qui osaient encore faire la fine bouche devant le rookie de cette saison 2024.

À 19 ans, il affiche autant de sympathie dans sa façon d'être que de talent quand il abaisse la visière de son casque. Avec lui, tout paraît simple et naturel, de quoi en faire une vraie star. Hervé Poncharal ne s'y trompe pas, il sait qu'il a "un pilote incroyable", capable de tout éclipser autour de lui et d'accaparer toute l'attention médiatique que reçoit Tech3 en ce début de saison.

"Avoir un pilote si jeune qui arrive en MotoGP et qui, en tant que rookie, fait ce qu'il fait, c'est très impressionnant", observait déjà le patron de l'équipe auprès du site officiel du MotoGP après les premiers essais du week-end, alors que son pilote s'était d'emblée illustré par ses qualités de pilotage, notamment dans quelques sauvetages qui ont sitôt tourné en boucle sur les réseaux sociaux.

 

À l'aise sur la MotoGP dès sa première journée de découverte, en novembre dernier, Acosta n'a eu de cesse de s'améliorer au cours des essais hivernaux auxquels il a pu prendre part. "Il n'y a jamais eu de recul", souligne son patron d'équipe. "Chaque relais a été meilleur que le précédent, ce qui est très rare. Pendant six jours à Sepang, il a tout le temps été plus rapide d'un jour à l'autre, et ça n'arrive pas si souvent."

Hervé Poncharal, qui a vu débuter bien des talents, se dit impressionné par l'aisance avec laquelle son pilote intègre sa découverte de la catégorie reine avec, décrit-il, "une relation très spéciale avec sa moto" et une compréhension presque viscérale de la manière dont elle doit être menée. Acosta affiche un grand naturel dans sa manière de s'adapter aux nouveautés qui posent habituellement quelques soucis d'adaptation aux débutants, à l'image des pneus ou des freins en carbone. "Nous recevons beaucoup de top pilotes du Moto2, des Champions du monde, et j'ai du respect pour tous car ce sont tous des pilotes formidables, mais je dois dire qu'il est spécial. Il est différent, il est meilleur", tranche le patron provençal.

Je crois qu'il a un ADN spécial pour tout comprendre. C'est un pilote MotoGP né !

Après cette première course sprint, pendant laquelle il a opéré un premier dépassement sur Maverick Viñales et dit avoir regardé tout autour de lui pour comprendre comment les Marc Márquez et consorts géraient cet exercice, on se demande ce que nous réserve Pedro Acosta pour la suite.

"Je n'ai pas de mots", admet Hervé Poncharal cet après-midi. "Je ne veux pas me répéter tout le temps, mais jour après jour, séance après séance, il fait des choses de plus en plus incroyables. Honnêtement, je ne sais pas quoi dire que je n'ai pas déjà dit, mais hier, c'était sa première course et je dirais que le départ a été un peu mouvementé, mais sa remontée a été incroyable."

"Il n'a pas commis la moindre faute. Il a perdu quelque chose comme trois secondes dans les trois premiers tours, et ensuite il a maintenu cet écart avec les avant-postes, sans ne plus rien perdre. Ses chronos ont été très identiques à ceux de Martín, Binder et Aleix [Espargaró] et ça a été très, très impressionnant."

Pedro Acosta, Red Bull GASGAS Tech3

Huitième du sprint, Pedro Acosta est déjà très attendu pour la course principale du premier Grand Prix de la saison.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"Quand il est revenu au stand, il était tout simplement content. On lui a demandé si ça avait été difficile, et il a dit 'Non, ça allait, je me suis amusé !'. Tout paraît très naturel, très normal pour lui. Tout le monde lui dit 'Wow ! Tu arrives du Moto2 et tu as maintenant une moto qui fait 300cv, des devices partout, tu dois penser à énormément de choses…' mais je crois qu'il a un ADN spécial pour tout comprendre. C'est un pilote MotoGP né !"

"Évidemment, il travaille et il essaye d'apprendre, mais il n'a pas tellement de choses à apprendre car, dès qu'il s'assoie sur la moto, il comprend ce que les pneus ont besoin de faire, comment le moteur a besoin d'être, comment cette moto doit être pilotée. On n'a pas grand-chose à lui dire. J'utilise beaucoup ce mot, mais c'est ce que Paul Trevathan [son ingénieur, ndlr] m'a dit après le premier jour à Valence : c'est une éponge. C'est vraiment ce qui le décrit le mieux."

Loué par tous ses adversaires, bien que quelques-uns en appellent à lui mettre le moins de pression possible, Pedro Acosta refuse de formuler le moindre objectif, qu'il s'agisse de records qu'il semble avoir le potentiel de battre ou du résultat de la prochaine course. Hervé Poncharal préfère lui aussi en dire le moins possible, même si sa voix trahit l'immense enthousiasme qui entoure le jeune pilote au sein de l'équipe Tech3.

"Il est pratiquement le dernier pilote à quitter le circuit et l'un des premiers à arriver le matin", dévoile le Français, impatient désormais d'assister à la course principale de ce GP du Qatar. "Je peux vous dire qu'il a étudié chaque virage de la course de Jorge Martín. Il est prêt. Je ne sais pas ce qui va se produire mais mon sentiment est qu'il peut encore vivre une formidable journée aujourd'hui."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Perdu samedi, Viñales pense avoir trouvé la clé pour la course
Article suivant Course - Bagnaia s'impose en patron, Acosta fait le show !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France