Acosta, rookie impressionnant cette année, déjà redouté pour 2025

Même s'il reste lui même mesuré sur le niveau affiché depuis son arrivée en MotoGP, Pedro Acosta impressionne les autres pilotes du plateau. Et Jorge Martín estime déjà qu'il sera "dur à battre" la saison prochaine...

Pedro Acosta, Red Bull GASGAS Tech3

Photo de: Rob Gray / Polarity Photo

"Ce n'est pas un désastre." C'est avec cet euphémisme que Pedro Acosta a qualifié son début de carrière exceptionnel en MotoGP, avec déjà deux podiums en course principale, trois médailles décrochées lors des sprints, et la possibilité de chiper à Marc Márquez le record de plus jeune vainqueur en catégorie reine s'il gagne à Assen ou au Sachsenring. Le concert de louanges se poursuit de circuit en circuit et tous les pilotes se disent impressionnés. L'intéressé, lui, voit surtout ce qu'il peut encore améliorer.

"Ça aurait pu être mieux mais ça aurait pu être bien pire", a résumé Acosta au sujet de ses sept premiers Grands Prix, regrettant surtout ses chutes en course en France puis en Catalogne : "Au final, on a perdu deux bonnes opportunités au Mans et à Barcelone mais ça fait partie du processus d'apprentissage. Après ces sept courses, tout est beaucoup plus clair. On a beaucoup de choses à essayer et sur lesquelles réfléchir pour les prochaines courses. C'était assez bien, sincèrement."

Suffisamment bien pour pointer au cinquième rang du championnat derrière quatre pilotes Ducati, et devant tous les autres représentants de KTM. Brad Binder s'apprête à accueillir Acosta dans l'équipe officielle, qui a confirmé sa promotion depuis le team Tech3 en 2025, et malgré ses quatre saisons et demi dans les pattes, le Sud-Africain se dit prêt à s'inspirer du rookie.

"On a déjà l'impression d'être dans la même équipe, sincèrement, parce qu'on travaille étroitement entre les quatre motos", a confié Binder après l'annonce de l'arrivée d'Acosta à ses côtés. "C'est sûr que ce sera cool d'avoir Pedro de l'autre côté du garage. Il arrive dans cette catégorie, il a été très rapide et super impressionnant immédiatement. Il est vraiment particulier et on peut beaucoup apprendre de lui."

Lire aussi :

Martín se méfie d'Acosta pour le titre 2025

Sans ses abandons au Mans et à Barcelone Acosta serait peut-être déjà au cœur de la lutte entre Jorge Martín, Pecco Bagnaia et Marc Márquez, les trois premiers du championnat. Il s'est déjà confronté à eux en piste et les a battus plusieurs fois. Martín n'a pas pu tenir son rythme à Austin et devait lui résister quand il menait le GP de Catalogne, avant la chute du pilote Tech3.

"J'ai été surpris parce que je pense qu'il aurait pu monter sur le podium, je crois qu'il avait le rythme pour y arriver", a relevé le leader du championnat, selon qui Acosta sera une véritable menace dans la lutte pour le titre en 2025 : "C'est incroyable de voir qu'il est rapide tous les week-ends. Certes, il fait des erreurs, c'est un rookie, mais l'année prochaine il sera dur à battre."

Jorge Martin, Pramac Racing

Pedro Acosta était à la lutte avec Jorge Martín et Pecco Bagnaia à Barcelone

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

S'il y a bien un pilote qui n'a aucun doute sur la capacité de Pedro Acosta à s'imposer en MotoGP, c'est Pol Espargaró. Même s'il a dû renoncer à la dernière année de son contrat de titulaire pour lui faire de la place, celui qui est désormais pilote d'essais de KTM est épaté par la vitesse d'adaptation du champion 2021 du Moto3 et 2023 du Moto2.

"Ce gars est né prêt !" a commenté Espargaró. "Sa progression est incroyable. Personne, moi y compris, [ne l'avait vu venir]. Le niveau du MotoGP est tellement élevé maintenant que voir un gars être performant sur notre moto [d'entrée], c'est fou. Moi, je donne plus de crédit à ça qu'avant. Lorenzo ou Márquez, ils étaient superbes, mais il n'y avait que quatre motos qui jouaient le titre. Maintenant, il y en a plein, et pas que celles d'usine, les satellites aussi. Tous les gars sont jeunes, talentueux et rapides, et il démontre qu'il est plus rapide qu'eux ! Sans expérience, il fait une chose incroyable. Donc il n'avait pas besoin d'aide !"

"Beaucoup de monde a une meilleure moto que lui et il est plus performant", a estimé Espargaró. "À Barcelone, il se battait avec Martín dans la première partie de la course, en gérant le pneu arrière d'une façon incroyable. J'étais super nerveux parce qu'on avait choisi cette option [le pneu tendre] ensemble dans le briefing et je n'étais pas certain qu'il serait en mesure de contrôler le pneu arrière comme il le fallait, avec l'aspect nerveux et tout ça quand on se bat en course. J'ai été choqué par son pilotage. Il prouve tout le temps qu'il est meilleur que les autres. Ses performances sont assez choquantes."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Quartararo demande à Yamaha "d'investir" dans son équipe d'essais
Article suivant "Ducati n'était pas prêt" : l'échec Rossi est loin avant l'arrivée de Márquez

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France