Agostini : "Márquez ne doit pas être disqualifié, il a déjà été puni"

L'ancien pilote italien reconnaît l'erreur de Márquez, mais lui témoigne aussi son soutien en s'opposant aux propos tenus par Valentino Rossi.

Agostini : "Márquez ne doit pas être disqualifié, il a déjà été puni"
Giacomo Agostini et Valentino Rossi
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Giacomo Agostini
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent

Pénalisé de 30 secondes pour son contact avec Valentino Rossi lors du Grand Prix d'Argentine – le ride-through dont il aurait dû écoper n'étant plus possible –, Marc Márquez mériterait-il une sanction plus lourde ? C'est l'avis émis par Yamaha, dans la droite lignée d'un Rossi qui en a appelé à une réaction de la Direction de course afin de recadrer durablement le pilote espagnol, qu'il accuse d'un comportement dangereux.

Une opinion que ne partage pas en revanche Giacomo Agostini. L'ancien pilote de 75 ans, 15 fois Champion du monde, fait en effet partie de ceux qui estiment que le fer de lance de Honda a d'ores et déjà payé sa faute.

"Márquez a fait une erreur et il s'est excusé. Espérons qu'il ne le refera plus. Mais il ne doit pas être disqualifié, il a déjà été puni en course", a-t-il déclaré auprès de la station italienne Radio 24. "Si l'on disqualifie à chaque fois [le pilote], alors on ne court plus. Cela vaut pour tout le monde : je pense à Iannone qui a envoyé Dovizioso par terre il y a deux ans, alors il fallait le disqualifier. Mais si on fait ça, on ne court plus."

Les événements de dimanche ne sont pas restés cantonnés à la piste et la polémique a enflé dans les stands avant de se propager à l'ensemble du paddock et de se poursuivre cette semaine sur les réseaux sociaux. La tentative d'excuses de Márquez, sitôt la course terminée, n'a rien réglé, d'autant qu'il s'est vu refuser l'accès à l'antre de son rival et n'a pu s'expliquer directement avec lui.

"Les excuses de Márquez ? Ce sont des moments difficiles, quand la course vient de se terminer et qu'on a encore l'adrénaline au maximum. Peut-être aurait-il mieux valu attendre un quart d'heure, 20 minutes de plus. Peut-être que la tension se serait atténuée. Mais s'il n'y avait pas été, il aurait aussi été critiqué", observe Agostini.

Des attaques plutôt communes

Valentino Rossi est allé très loin dans ses propos, dimanche soir en Argentine, accusant son rival espagnol de "détruire" le MotoGP et de lui faire peur en cherchant volontairement et de façon répétée le contact avec les adversaires qu'il tente de dépasser. Sur ce point, Giacomo Agostini tempère l'opinion de son compatriote, estimant que la nervosité du moment a pesé dans la teneur de ces accusations.

"Ce n'est pas vrai que, comme le dit Rossi, Márquez vise la jambe des pilotes. Maintenant ils sont tous un peu nerveux et tout le monde exagère", juge-t-il, se rappelant de l'époque bien moins policée durant laquelle il a construit son palmarès et sa légende face à des adversaires qui ne lui faisaient pas de cadeaux.

"Ce qui s'est passé entre Márquez et Rossi [dimanche] est arrivé à tout le monde. Ça m'est arrivé, c'est arrivé à Valentino Rossi, c'est arrivé sur cette même course à Zarco, qui a fait tomber Pedrosa", pointe-t-il. "Je me souviens de l'époque à laquelle nous courrions, surtout en Angleterre, où à peine avais-je freiné qu'ils étaient quatre à me passer, à droite, à gauche. La bagarre a toujours été ainsi. Naturellement, il faut toujours avoir du respect et ne pas faire tomber les autres."

partages
commentaires
Une septième place pleine d'apprentissage pour Rabat
Article précédent

Une septième place pleine d'apprentissage pour Rabat

Article suivant

CVC Capital Partners négocie un rachat du MotoGP

CVC Capital Partners négocie un rachat du MotoGP
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021