Pour Agostini, Yamaha n'a pas manqué de respect à Rossi

Verrouiller son équipe officielle le plus tôt possible était la bonne stratégie à suivre pour Yamaha selon l'ancien pilote. Et si cela devait pousser Rossi vers l'équipe satellite, il n'y voit aucun mal.

Pour Agostini, Yamaha n'a pas manqué de respect à Rossi

En vue d'un marché des transferts que chacun savait très ouvert, il fallait qu'un constructeur lance les hostilités pour tenter de placer dans son camps les pièces les plus attrayantes de l'échiquier MotoGP. Et à ce petit jeu, Yamaha a frappé fort, en prolongeant Maverick Viñales malgré ses contacts avec Ducati et en recrutant dans son équipe officielle un Fabio Quartararo aussi attirant que peut l'être une étoile montante qui semble avoir toutes les qualités pour rebattre les cartes du championnat.

Lire aussi :

Pour Giacomo Agostini, les annonces faites par Yamaha la semaine dernière, durant trois jours de suite, ont non seulement marqué une fin de pause hivernale excitante, mais elles vont tout simplement dans la bonne direction. "C'est incroyable. Mais des champions et des grands talents il y en a peu et tout le monde essaie de se les accaparer le plus vite possible", souligne le champion italien dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport.

"Yamaha a été très rapide pour abattre ses cartes et ils ont été bons, aujourd'hui si on s'endort on se fait chiper [les pilotes]. Une entreprise comme Yamaha est obligée de penser à l'avenir, parce que la moto a beau compter, dans ce sport heureusement le pilote est lui aussi très important, il a un bon pourcentage de responsabilité dans un succès. Celui qui a ce petit quelque chose en plus peut pallier les moindres carences de la moto."

S'il avait lui-même dû faire les choix des dirigeants de Yamaha, l'homme aux 15 titres mondiaux aurait pris les mêmes décisions. D'ailleurs, il avait déjà fait part de son avis au patron du programme. "Je me suis retrouvé avec Lin Jarvis sur un Grand Prix et je lui ai dit qu'ils ne pouvaient perdre aucun de leurs pilotes, que si j'avais été lui j'aurais tout de suite reconfirmé Viñales, Quartararo et même Rossi. Jarvis s'était limité à sourire."

Quand j'ai commencé à moins gagner, je me suis mis à penser que j'avais peut-être fait mon temps. Je me sentais mal, humilié en lisant dans les journaux qu'Agostini était fini juste parce que je terminais deuxième.

Giacomo Agostini

S'il ne fait aucun doute pour bon nombre d'observateurs que Viñales et Quartararo sont des choix pertinents pour Yamaha, les associer au sein de l'équipe officielle pour 2021 et 2022 pousse de fait Valentino Rossi vers la sortie. Le constructeur a-t-il manqué de respect au pilote italien ? "Je crois que non. Yamaha doit avoir une grande reconnaissance pour Valentino, comme Valentino pour Yamaha. Je ne crois pas qu'ils ne l'aient pas impliqué dans ce processus", suggère Giacomo Agostini, en écho aux explications données par l'équipe et le pilote et selon lesquelles Rossi aurait demandé un temps de réflexion que Yamaha ne pouvait se permettre de lui accorder au risque de perdre Viñales ou Quartararo.

"Et de toute façon, même si Rossi devait aller chez Petronas, ce qui est important c'est qu'il ait la garantie que Yamaha lui apportera tout le soutien technique nécessaire, pas qui sera le sponsor qui paiera son salaire", poursuit Agostini. "Si Rossi a le même matériel que les pilotes de l'équipe maison, alors je ne vois aucun problème. Et je ne peux pas imaginer que Yamaha ne fournisse pas à Valentino les derniers développements."

"Compte tenu de ce qu'il a fait pendant sa carrière, Valentino a mérité le droit de décider ce qu'il veut", ajoute l'ancien pilote. Et Agostini comprend mieux que personne à quel point cette phase de la carrière du #46 peut s'avérer complexe. "Je sais que quand j'ai commencé à moins gagner, je me suis mis à penser que j'avais peut-être fait mon temps. Je me sentais mal, humilié en lisant dans les journaux qu'Agostini était fini juste parce que je terminais deuxième. C'est quelque chose de personnel. Moi je ne le sentais pas, mais s'il y en a d'autres que ça ne gêne pas, pourquoi s'arrêter ?"

Lire aussi :

partages
commentaires
Iannone reste "provisoirement suspendu" après son audience

Article précédent

Iannone reste "provisoirement suspendu" après son audience

Article suivant

Márquez : "Tout le monde repart avec zéro point"

Márquez : "Tout le monde repart avec zéro point"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021