Espargaró : Avec Dovizioso, Aprilia "avait l'impression de m'entendre"

Aleix Espargaró a fait savoir que les commentaires fournis par Andrea Dovizioso lors de sa découverte de l'Aprilia étaient très similaires aux siens, malgré un style de pilotage différent.

Espargaró : Avec Dovizioso, Aprilia "avait l'impression de m'entendre"

À son arrivée à Portimão pour y disputer le troisième Grand Prix de la saison, Aleix Espargaró a fourni quelques éléments supplémentaires au sujet de la séance d'essais réalisée en début de semaine par Andrea Dovizioso. Le pilote italien a eu l'opportunité de découvrir l'Aprilia lors de trois jours de piste à Jerez, une première expérience qui en appelle d'emblée une autre puisqu'un second test est planifié dans un mois au Mugello.

"Franchement, pour le moment je n'ai pas beaucoup d'informations au sujet de ce test", assure Espargaró, titulaire du constructeur italien depuis 2017 et pilier du programme. "Ils ont beaucoup d'informations après ces trois jours", souligne-t-il, précisant ne pas avoir été informé dans le détail du travail mené par le nouveau venu. "Je ne pense pas qu'Andrea ait testé quoi que ce soit qui puisse m'aider pour le moment. Je crois qu'il a juste essayé de retrouver ses sensations après avoir passé autant de temps sans piloter, et essayé de comprendre la moto."

Lire aussi :

S'il n'a que peu d'informations sur le déroulement de ces essais, Espargaró a toutefois reçu de la part du directeur technique d'Aprilia Racing, Romano Albesiano, qui accompagnait Andrea Dovizioso à Jerez, une confirmation qui lui fait plaisir. "Il m'a dit que c'était amusant parce que, sur de nombreux points, il disait exactement la même chose que moi, et que l'on partage les mêmes sensations avec la moto", pointe-t-il en effet.

"C'était drôle pour Romano, car il m'a dit que, dans beaucoup de ses explications, il avait l'impression de m'entendre. C'est bien, ça veut dire qu’on comprend la moto de la même façon. Ce n'est qu'un premier test et il a encore beaucoup de choses à essayer, mais ça veut dire qu'on a une compréhension similaire de la moto."

Une différence notable a toutefois été mise au jour par ce premier roulage, et elle concerne logiquement le style de pilotage auquel Dovizioso a été habitué par ses huit ans au guidon d'une Ducati qu'il a constamment voulu voir devenir plus fluide dans les virages. "Dans mon style de pilotage, j'essaye d'avoir plus de vitesse de passage, parce que je pense que c'est ce que veut vraiment l'Aprilia, or Andrea est plus habitué à un style stop-and-go. Pas parce que c'est son style de pilotage, mais aussi parce que la Ducati ne lui permettait pas d'avoir de la vitesse de passage", souligne Espargaró.

À l'issue de son roulage, le pilote italien a longuement détaillé le besoin d'adapter sa position de pilotage afin de se sentir à l'aise, étape selon lui essentielle avant d'entrer dans un travail plus approfondi. "Il a passé beaucoup de temps à chercher à se sentir à l'aise avec la moto", confirme Espargaró. "Il a découvert une moto dont l'ergonomie fait qu'il a eu un peu de mal à se sentir à l'aise, parce que Lorenzo [Savadori] et moi sommes plus grands qu'Andrea. Mais en général je crois qu'il a aimé la moto. Il est prêt à faire un autre test et il est certain qu'à l'avenir il va nous aider, mais je pense que ce premier test ne lui a servi qu'à comprendre la moto et Aprilia, et à reprendre alors que ça faisait pas mal de temps qu'il ne roulait pas."

Andrea Dovizioso, Aprilia

partages
commentaires
Espargaró sent que le retour de Márquez va aider Honda à progresser

Article précédent

Espargaró sent que le retour de Márquez va aider Honda à progresser

Article suivant

Danilo Petrucci s'est déboîté l'épaule à Losail

Danilo Petrucci s'est déboîté l'épaule à Losail
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021