Aleix Espargaró espère qu'Aprilia perdra ses concessions dès Jerez

Aprilia se rapproche à grands pas de la perte des concessions techniques, ce qui n'inquiète pas Aleix Espargaró puisque cela illustre les progrès du constructeurs.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing

Aprilia n'a jamais été aussi proche de perdre ses concessions. Depuis les premiers succès de KTM, la marque de Noale est la seule à bénéficier de ces libertés des règlements techniques et sportifs offertes aux constructeurs les moins performants de la grille, et qui disparaissent quand six points de concessions ont été inscrits. Aleix Espargaró en a pris un premier avec sa troisième place à Silverstone l'an passé, trois de plus en gagnant en Argentine et encore un avec son podium au Portugal.

Une nouvelle arrivée d'une Aprilia parmi les trois premiers sera synonyme de fin des concessions pour le constructeur, même si certains avantages seront conservés jusqu'à la fin de l'année. Malgré l'apport indéniable de ce dispositif dans le développement de sa moto, Aleix Espargaró espère s'en séparer au plus vite puisque cela signifiera qu'Aprilia a véritablement rejoint la cour des grands.

"Peut-être que certains ingénieurs de Noale sont un peu plus inquiets que moi, mais dès le début, je n'ai pas aimé ça", a confié l'Espagnol après son podium à Portimão. "Je ne suis pas idiot, je sais que ces concessions nous aident, c'est une certitude, mais je ne les aime pas du tout, et je pense avoir prouvé que je pilote à un très bon niveau, mais aussi que l'Aprilia RS-GP est à un bon niveau. Sinon, il serait impossible de décrocher ces résultats. Maintenant, je pense qu'on a une bonne base et j'espère qu'on pourra perdre les concessions dès Jerez !"

Lire aussi :

Espargaró savoure sa belle série

Aleix Espargaró vit la meilleure période de sa carrière. Le Barcelonais a décroché autant de podiums cette année que dans ses dix premières saisons complètes en MotoGP réunies, et il a surtout décroché son premier succès en Championnat du monde. Même s'il avait bon espoir qu'Aprilia continue sa montée en puissance cette année, il ne s'attendait "pas du tout" à devenir un prétendant au titre mondial.

"On est dans la lutte pour le championnat après la cinquième course, c'est sûr, à juste trois points du champion de l'an dernier, Fabio. Je m'attendais à avoir un bon niveau cette année, mais peut-être pas si élevé. Je pense que je pilote à un bon niveau mais que c'était déjà le cas l'an dernier. Il faut une moto performante et cette année, Aprilia l'a apportée. Elle convient vraiment à mon style de pilotage, je l'ai prouvé en étant fort sur cette moto cette année."

Aleix Espargaro, Aprilia Racing

Aleix Espargaró

"Je n'ai pas de pression, je ne pense pas au championnat. Je suis très détendu, je profite vraiment de ce moment. Ça m'a pris toute ma carrière pour arriver à ce niveau, donc maintenant je veux juste profiter des courses. J'aimerais faire des courses tous les week-ends pour m'amuser, parce que c'est fantastique de sentir qu'on est si rapide en piste, c'est incroyable de revenir sur ceux qui sont devant à chaque course. J'essaie juste de profiter et de rester dans cette dynamique."

L'homme fort d'Aprilia est également surpris de vivre ces résultats sans ressentir de pression plus forte. "Je suis heureux, très, très heureux", a souligné Espargaró sur le site officiel du MotoGP. "Si vous m'aviez dit ça cet hiver ou à Noël, j'aurais été très nerveux de gérer cette situation. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis très détendu. Je suis très détendu et vous n'imaginez pas à quel point je profite de ce moment. C'est incroyable de rouler à ce niveau, c'est très, très difficile."

"J'ai attendu toute ma carrière pour en arriver là. Donc je suis détendu, je suis heureux, la vie est belle. J'essaye de garder les pieds sur terre. J'aimerais qu'il y ait 100 courses comme ça cette année, pour en profiter parce que c'est très dur d'être à ce niveau, donc j'espère que les week-ends vont continuer comme ça."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Poncharal : Les rookies subissent le niveau "incroyable" du MotoGP
Article suivant Jorge Lorenzo est "beaucoup plus tranquille" loin du MotoGP

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France